> >

[] [ ]

Rached Ghannouchi pointe du doigt la Libye

(Tags)
 
Ghannouchi fait marche arrire Emir Abdelkader 0 2013-08-04 04:53 PM
Tunisie : Rached Ghannouchi se prononce pour l'application de la peine de mort Emir Abdelkader 0 2013-04-02 04:37 PM
Maroc-Algrie : la pointe du non-respect des droits humains Emir Abdelkader 0 2012-12-27 04:59 PM
le doigt de la marie DALINA 1 2012-08-08 04:02 PM
Libye Libye : extradition de Mahmoudi, son avocat dnonce "des pratiques de voyous" Emir Abdelkader 1 2012-06-26 04:36 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-11-16
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Rached Ghannouchi pointe du doigt la Libye

Violence et escalade terroristes en Tunisie

Rached Ghannouchi pointe du doigt la Libye

La situation scuritaire dans ce pays, gangren par la violence et livr aux bandes armes, vaeffectivement de mal en pis. La Libye est, aujourdhui, au bord de lexplosion et menace en ralit la stabilit de tous les pays de la rgion.


Pour le prsident du mouvement tunisien Ennahdha, Rached Ghannouchi, linstabilit que vit actuellement la Tunisie au plan scuritaire a une seule origine : la Libye voisine. Il y a une vague terroriste rsultant du trafic darmes partir de la Libye vers la Tunisie et du resserrement de ltau sur les groupes violents qui a suscit des ractions de la part de ces derniers, a-t-il rpondu une question sur la situation scuritaire en Tunisie, en marge de louverture du 5e congrs du mouvement Ennahda (formation politique algrienne) dont les travaux se sont drouls jeudi Alger.
A cette occasion, le leader islamiste tunisien a soulign que la riposte des forces de lordre aux oprations terroristes tait ferme, soutenant que la violence en Tunisie na pas davenir et quil ne peut y avoir de rvolution violente contre la dmocratie. Il a en outre prcis que le phnomne de la violence en Tunisie est isol, prcisant que son pays sinspire dans sa politique de lutte antiterroriste de lexprience algrienne. M. Ghannouchi qui semble ainsi rpondre tous ceux qui, en Tunisie, accusent Ennahdha de complaisance lgard des extrmistes ou des terroristes a ajout que ces groupes ne peuvent reprsenter une menace pour le rgime en place car tant appuy par une volont populaire relle. Quid, maintenant, de la situation politique dans son pays ? Sil a reconnu que la situation politique dans son pays ntait pas satisfaisante, le prsident du mouvement Ennahdha a toutefois insist sur lide que celle-ci ntait pas inquitante.
Le leader du mouvement tunisien Ennahdha, qui a t reu hier par le prsident Bouteflika, na pas tout fait tort de dsigner la Libye comme lune des principales sources des problmes de la Tunisie.

La situation scuritaire dans ce pays, gangren par la violence et livr aux bandes armes, va effectivement de mal en pis. La Libye est, aujourdhui, au bord de lexplosion et menace en ralit la stabilit de tous les pays de la rgion. Pas plus tard quhier, deux personnes ont t tues et 24 autres blesses dans le sud de Tripoli, lorsquune milice a tir sur des centaines de manifestants venus rclamer pacifiquement le dpart de ces ex-rebelles de leur quartier gnral. Jeudi, cest un imam, un ex-officier de police et un soldat des forces spciales qui ont t assassins Benghazi, dans lEst libyen.

Les Libyens otages des milices

Au plan conomique, le topo est galement catastrophique. La Libye est genoux bien quelle soit un important producteur dhydrocarbures. Plusieurs autres terminaux ptroliers dans lEst du pays sont en effet bloqus depuis un certain temps par des sit-in organiss par des hommes arms qui cherchent faire main basse sur le ptrole. Le gouvernement libyen, dirig par Ali Zeidan, a estim jeudi prs de 5 milliards deuros le cot des manifestations dans les ports ptroliers libyens, qui commencent, selon lui, affecter la fourniture dlectricit dans lOuest du pays.

A Misrata, par exemple, les protestataires qui organisent depuis quelques jours un sit-in devant le complexe gazier de Milinia (ouest de la Libye) ont maintenu hier larrt de lexportation du gaz vers lItalie.
Les oprations dexportation du gaz vers lItalie sont toujours larrt, alors que le terminal ptrolier est encore bloqu devant les camions qui attendent pour charger du brut, a indiqu le porte-parole de la compagnie nationale de ptrole de la Libye, Mohamed Al Harari. Ce responsable a prcis en outre que les protestataires qui ont aussi bloqu le pipeline qui transporte le gaz du champ ptrolier dAl Wafaa vers le complexe de Milinia ont uniquement autoris le pompage du gaz vers le pipeline ctier qui ravitaille les centrales lectriques. Entre-temps, les Libyens sont aussi au bord dune crise alimentaire.

Ayant connu une drive maffieuse, les milices armes formes dex-rebelles dont certaines entretiennent des liens troits avec Al Qada au Maghreb islamique (AQMI) tiennent les Libyens en otage et, par-dessus tout, ne reconnaissent pas la lgitimit du Premier ministre, Ali Zeidan. Le comble dans tout cela est que le gouvernement libyen leur accorde salaires et avantages.
Spcialises dans le trafic de drogue et darmes, ces bandes armes ont, chacune, fait main basse sur une rgion de la Libye et semploient actuellement saper tous les efforts consentis par le gouvernement libyen pour btir un Etat viable, afin de poursuivre paisiblement leur business. En labsence dune arme et dune police professionnelles, la Libye se transforme peu peu en sanctuaire pour trafiquants et terroristes.

Linquitude aujourdhui est que le gouvernement de Ali Zeidan ne dispose daucun moyen pour leur faire face. Il na aucune emprise sur le terrain. A ce propos, les responsables libyens risquent de regretter bientt amrement la dcision prise jeudi de licencier plus de 900 soldats et officiers au seul prtexte quils avaient combattu dans les rangs des forces loyales de lancien dirigeant Mouammar El Gueddafi.
En tout cas, Ali Zeidan qui a t rcemment enlev par une milice arme sait mieux que quiconque quil ne peut pas compter sur des groupes dex-rebelles pour assurer la scurit dans le pays.


Zine Cherfaoui





El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Rached Ghannouchi pointe du doigt la Libye




09:12 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,