> >

[] [ ]

43 morts et 400 blesss tripoli : Colre des Libyens contre les milices

(Tags)
 
Libye: mine par les milices, Tripoli s'apprte enterrer ses morts Emir Abdelkader 0 2013-11-16 02:14 PM
Libye : affrontements entre milices Tripoli Emir Abdelkader 0 2013-11-08 06:24 PM
Libye : 28 morts dans une attaque contre un QG dex-rebelles(nouveau bilan) Emir Abdelkader 0 2013-06-09 11:31 AM
attentat la voiture pige contre l'ambassade de France Tripoli Emir Abdelkader 0 2013-04-23 03:03 PM
Trois explosions font au moins deux morts et 23 blesss au marathon de Boston Emir Abdelkader 0 2013-04-15 11:26 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-11-17
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,947 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool 43 morts et 400 blesss tripoli : Colre des Libyens contre les milices

43 morts et 400 blesss tripoli : Colre des Libyens contre les milices

Cest dsormais la consternation qui a envahi la rue tripolitaine et libyenne en gnral, suite aux incidents qui se sont drouls vendredi aprs-midi dans la localit de Gharghour, aux environs de Tripoli.


Tripoli (Libye). De notre envoy spcial

Depuis la chute de Gueddafi, cest la premire fois quautant de victimes sont enregistres dans des incidents entre Libyens. Jamais les milices nont tir sur la foule avec autant de violence et fait autant de dgts.
Consquence : peur, consternation et, surtout, colre contre la prsence prolonge des milices Tripoli. Mais aussi des rclamations de plus de rigueur de la part du gouvernement dAli Zeidan, qui nest pas parvenu imposer lautorit de lEtat.
Les Tripolitains nont pas dormi, avant-hier soir, en raison des incidents dans le quartier de Gharghour, situ au sud-ouest de Tripoli. Ils vivent depuis dans la peur de voir la guerre civile sinstaller.

En effet, il ne suffit pas que 43 personnes aient pri et plus de 400 aient t blesses dans ces incidents, suite une manifestation pacifique rclamant le dpart des milices de Misrata, les Tripolitains vivent dsormais dans la peur de voir la situation sembraser si ces fameuses milices envahissent Tripoli pour venir en soutien leurs frres dlogs de leurs villas conquises aprs la chute dEl Gueddafi. La peur des Tripolitains est double par le fait quil ny a pas de forces rglementaires capables de sinterposer entre milices rivales, notamment celles de Misrata et celles de Tajoura ou Souk Jouma, qui essaient dempcher les premires daccder Tripoli.
Cette absence de lautorit de lEtat a t perue dans les propos du chef du gouvernement, Ali Zeidan, lors dune confrence de presse tenue hier en fin de matine. Zeidan na pas trouv mieux que de demander aux conseils locaux de Tajoura et Souk Jouma dessayer de convaincre les milices de Misrata de ne pas avancer sur Tripoli. Mes frres, lintrt de la Libye impose toutes les milices de ne pas venir Tripoli pour ne pas envenimer davantage la situation dj explosive, a-t-il dit. En rponse une question sur les capacits du gouvernement faire face cette crise, Zeidan a reconnu lincapacit de lautorit officielle assurer ce rle : Les forces rglementaires ne disposent pas que dun armement lger alors que ces milices rivales sont lourdement armes. LEtat ne dispose donc pas de potentiel suffisant pour les contrer.
Peur citoyenne
La situation est donc explosive Tripoli. Il y a un risque lev de guerre civile. Comment les citoyens vivent-ils cette crise ? Ces milices sont un vritable cauchemar pour les citoyens, explique Ala, un Libyen de 32 ans, qui sest rendu avant-hier Gharghour pour chasser les milices de Misrata de leur quartier gnral, tabli dans les villas de la famille dEl Gueddafi et des notables de son rgime. La reprise de ce quartier gnral a permis de librer des otages qui taient aux mains de ces milices, dont le fils du ministre de la Dfense et un notable de Tajoura, ainsi que trois petits entrepreneurs qui nont pas t en mesure de payer de fortes ranons, ajoute Ala.
Ce jeune tripolitain est rceptionniste dans un htel. Il a pris une autorisation de son patron pour aller participer la manifestation pacifique, prvue de longue date, aprs la prire du vendredi. Les citoyens en ont marre des dpassements de ces milices qui empchent linstallation de lautorit de lEtat, se lamente-t-il. Nous navons pas chass El Gueddafi pour nous retrouver dans une situation pire quil y a deux ans, regrette-t-il.
Pour Haj Mansour, un entrepreneur de 65 ans, le problme rside dans la prsidence du Congrs national gnral (CNG) et le gouvernement qui nont rien fait pour doter le nouvel Etat libyen des institutions mme de laider installer son autorit.
Il a demand faire sortir le CNG de Tripoli. Les milices vont le suivre car elles ne sont que les forces de frappe des divers groupes politiques au sein du Conseil, accuse-t-il. Cet homme daffaires pense que le pouvoir de ces quasi-mercenaires a t renforc par les agissements du gouvernement qui a multipli les dotations en leur faveur. Esprons que ce ne soit pas dj trop tard, conclut-il. En gnral, suite une tourne dans les principales artres de Tripoli, les Tripolitains ne sont pas optimistes face ces graves incidents qui ont secou leur ville ftiche. Ils ont peur.

Cette forte prsence darmes en circulation inquite, sans parler de labsence de lautorit de lEtat, affirme plus dun. Certes, la vie courante se poursuit de faon presque normale. Mais lanxit est sur tous les visages. Par ailleurs, plusieurs coles des quartiers de Gharghour et Tajoura taient hier quasi-vides. Que Dieu protge Tripoli !, implore une mnagre venue faire ses courses au march du centre-ville. De la tension en vue. Mais les Tripolitains sont dj sortis de situations plus dangereuses.



Mourad Sellami





El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

43 morts et 400 blesss tripoli : Colre des Libyens contre les milices




07:15 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,