> >

[] [ ]

dploiement de l'arme Tripoli, attentat manqu Benghazi

(Tags)
 
Libye: assassinat dun officier de larme Benghazi Emir Abdelkader 0 2013-11-04 03:07 PM
Attentat terroristes : lest de lAlgrie en tat dalerte Emir Abdelkader 0 2013-10-03 02:53 PM
attentat la voiture pige contre l'ambassade de France Tripoli Emir Abdelkader 0 2013-04-23 03:03 PM
Attentat de Boston : le suspect arrt par le FBI est mort Emir Abdelkader 0 2013-04-19 07:23 PM
Deux militantes britanniques pro-palestiniennes violes Benghazi Emir Abdelkader 0 2013-03-29 11:39 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-11-19
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,944 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool dploiement de l'arme Tripoli, attentat manqu Benghazi

Libye : dploiement de l'arme Tripoli, attentat manqu Benghazi




Trois jours aprs des heurts meurtriers entre miliciens Tripoli, l'arme a commenc, lundi, se dployer dans la capitale libyenne. Un dploiement exceptionnel sur instruction du ministre de la Dfense qui concide avec l'annonce des responsables de Misrata de retirer leurs troupes de la ville. Au mme moment Benghazi, le gouverneur chappait un attentat. Une "dtrioration de la situation" qui proccupe l'Union europenne.
Mis jour le 19 novembre 2013 9 heures 30.
Des "units de l'arme nationale sont sur le point d'entrer dans la ville de Tripoli partir de plusieurs axes en vue de leur dploiement pour la scuriser", a indiqu, le 18 novembre, un communiqu du gouvernement libyen, avant que les forces nationales ne commencent effectivement se dployer.
Il s'agit d'un dploiement exceptionnel de dizaines de blinds sur instruction du ministre de la Dfense qui appelle les habitants de Tripoli apporter "toutes les facilits" aux troupes pour leur permettre de s'acquitter de leur mission.
Plus tt dans la journe, des autorits de Misrata ont annonc qu'elles retiraient leurs milices de Tripoli, aprs les heurts meurtriers de vendredi. "Les miliciens ont commenc quitter la capitale", ont confirm lundi des responsables du gouvernement.
Enlvement d'un responsable
Vendredi, une manifestation dans la capitale contre une de ces milices avait dgnr en affrontements arms et fait plus de 40 morts, les violences les plus meurtrires Tripoli depuis la chute du rgime de Mouammar Kaddafi en octobre 2011.
Signe de la violence persistante dans la capitale libyenne, le numro deux des services de renseignements libyens, Moustapha Nouh, avait t emmen de force par des inconnus alors qu'il quittait l'aroport international de Tripoli sans protection policire. "Le responsable, originaire de la ville de Misrata, a t libr quelques heures plus tard par ses ravisseurs", a annonc un responsable libyen, sans donner plus de dtails.
Cet enlvement n'a pas t revendiqu mais les diverses milices qui imposent leur loi en Libye depuis la chute du colonel Kadhafi il y a deux ans se sont souvent rendues coupables de tels actes.
Attentat Benghazi
Si le retrait des Misratis devrait calmer la situation, il ne mettra pas fin la prsence des milices dans la capitale, dont celles de Zenten qui contrlent plusieurs quartiers Tripoli, en particulier la route de l'aroport. Par ailleurs, le colonel Abdallah al-Saiti, le gouverneur militaire de la ville de Benghazi, chef lieu de l'est libyen, a chapp lundi matin une tentative d'assassinat au cours de laquelle un de ses compagnons a t tu et un autre grivement bless. Depuis plus de trois ans, l'est libyen est rgulirement le thtre d'assassinats, attribus par des experts des islamistes extrmistes.
À Al-Ajilat (ouest), un commandant ex-rebelle, chef du Conseil militaire de la ville, Youssef al-Atrach, a t assassin dimanche soir par des inconnus dans son bureau, a rapport l'agence libyenne Lana. Le Conseil local(quivalent d'une mairie) avait appel une grve gnrale de trois jours partir de dimanche "en signe de deuil" et de solidarit avec les familles des victimes.
Bruxelles et États-Unis inquiets
Depuis Bruxelles, l'Union europenne s'est dit, lundi, "proccupe par la dtrioration importante de la situation politique et scuritaire en Libye et condamn les violences du 15 novembre Tripoli."
Pour aider les autorits faire le poids face ces milices, l'arme amricaine a annonc lundi qu'elle se prparait former "5 000 8000 soldats libyens" en Bulgarie pour aider Tripoli mettre en place une arme professionnelle.
Dans un communiqu, Human Rights Watch (HRW) a appel, pour sa part, "le gouvernement libyen tenir immdiatement sa promesse de dsarmer les milices", soulignant que "les milices de Misrata avaient tir sur des manifestants pacifiques avec des fusils d'assaut, des mitrailleuses et des armes lourdes".
(Avec AFP)
 

()


: 1 ( 0 1)
 

dploiement de l'arme Tripoli, attentat manqu Benghazi




02:06 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,