> >

[] [ ]

Les partis islamistes radicalisent leurs positions sur le bilan de Bouteflika

(Tags)
 
Les partis politiques dnoncent lattaque du sige du consulat dAlgrie Casablanca Emir Abdelkader 0 2013-11-03 02:41 PM
Printemps arabe : Les vnements ont donn raison lanalyse et aux positions lAlgrie Emir Abdelkader 0 2013-10-08 02:54 PM
le bilan officiel des violences de mercredi dpasse les 500 morts Emir Abdelkader 0 2013-08-15 02:22 PM
Syrie : Al-Nosra dit rejeter lections et partis politiques Emir Abdelkader 0 2013-07-23 01:31 PM
Libye : 28 morts dans une attaque contre un QG dex-rebelles(nouveau bilan) Emir Abdelkader 0 2013-06-09 11:31 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-11-24
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,937 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Les partis islamistes radicalisent leurs positions sur le bilan de Bouteflika

Les partis islamistes radicalisent leurs positions sur le bilan de Bouteflika et son projet de rvision constitutionnelle

Les partis islamistes radicalisent de plus en plus leur ton contre le bilan du prsident Abdelaziz Bouteflika et son projet de rvision constitutionnelle tout en laissant planer le menace de boycotter la prsidentielle 2014. Nous en saurons peut tre un peu plus, dimanche, loccasion de la confrence quanimera Abderrazak Mokri au sige du mouvement de la socit pour la paix (MSP).
Cependant, loccasion du meeting anim aujourdhui Mda, Mokri nest pas all par quatre chemins pour dnoncer le bilan de Bouteflika, au moment o, justement, son Premier ministre et les partis et organisations satellites du pouvoir lui fond la promo . Pour le chef du MSP, lAlgrie a besoin dun vritable plan de sauvetage conomique pour la faire sortir de la zone de turbulences dans laquelle elle se trouve.
Faisant des prvisions pessimistes, il considre que la situation sur le plan conomique est trs critique, il faut sattendre des jours difficiles, car tous les indicateurs macro-conomiques sont au rouge et, par consquent, il y a urgence mettre en place un plan de sauvetage en mesure dloigner le pays du spectre dun retour lendettement.
Pour Mokri, lavenir du pays sannonce sombre et porteur de grands risques pour la stabilit et lindpendance du pays, eu gard aux mauvaises performances conomiques, cumules au cours des quinze dernires annes. Poursuivant son rquisitoire, Mokri trouve que les politiques conomiques suivies, ce jour, nont pas russi mettre en place une vritable conomie, indpendante de la rente ptrolire.
Puis davancer un chiffre, sans prciser nanmoins sa source : 600 milliards de dollars. Cest le montant englouti dans les diffrents programmes quinquennaux ont eu, selon lui un impact rduit sur notre conomie. Il a exprim, en outre, sa crainte de voir lAlgrie sombrer nouveau dans le spectre de lendettement, au vu de lnorme dsquilibre de notre balance commerciale, dont lexcdent a recul, cette anne, 9 milliards de dollars, alors que les importations sont en nette volution a-t-il soulign.
Au plan politique le chef du MSP ritre son rejet dun quatrime mandat pour le prsident Bouteflika et invite les formations politiques qui y travaillent revoir leur position, car, rsume t-il le pays ne peut pas se permettre dautres erreurs qui hypothqueraient jamais son avenir et son indpendance.
Djahid Younsi, secrtaire gnral du mouvement national Islah, nen pense pas moins. Il se dit oppos lide de la cration dun poste de vice-prsident dans le cadre de la rvision de la Constitution. Un tel amendement, a-t-il justifi va consacrer le monopole du pouvoir. Le parti de Djahid Younsi rejette catgoriquement cette option appelant la classe politique en Algrie sengager pour lalternance.
Au sujet de la prochaine lection prsidentielle, il appelle le pouvoir garantir une lection prsidentielle intgre et transparente en crant les conditions fondamentales dune approche base sur le dialogue national et lentente politique sur les questions nationales dimportance. Dans cette optique, Djahid Younsi a rvl que son parti comptait prsenter prochainement une charte dmocratique tous les candidats la prsidentielle abstraction faite de ce qui se passe actuellement sur la scne politique, ajoutant que le plus important est de jeter les bases dun État de droit, de libert et de dmocratie.
Cette charte, prcise t-il fait obligation aux acteurs politiques de respecter les fondamentaux de laction politique en ce sens quelle sappuie sur une seule revendication, savoir, garantir la vie dmocratique dans le pays . Enfin, Djahid Younsi sinterrogera sur la pertinence des visites de Sellal dans les wilayas, laccusant indirectement de faire campagne pour le prsident Bouteflika avec largent de lÉtat.



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Les partis islamistes radicalisent leurs positions sur le bilan de Bouteflika




05:31 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,