> >

[] [ ]

La Tunisie au bord du gouffre

(Tags)
 
la Libye au bord du chaos Emir Abdelkader 0 2013-10-12 02:25 PM
LEst marocain au bord de lmeute, aprs les dcisions Algriennes dendiguer la fuite du carburant Emir Abdelkader 0 2013-08-18 03:08 PM
legypte au bord de la guerre civile Emir Abdelkader 0 2013-06-30 06:46 PM
Lgypte au bord de la rupture : rejet massif de Morsi Emir Abdelkader 0 2013-06-25 02:21 PM
Larousse Livres De Bord - L'orthographe-LAROUSSE 2 2011-11-10 12:13 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-11-30
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,935 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
La Tunisie au bord du gouffre

La Tunisie au bord du gouffre


Quatre mois nont pas suffi au Dialogue national pour sortir la Tunisie de la crise o elle est plonge depuis lassassinat, le 25 juillet dernier, de Mohamed Brahmi. Peut-on encore garder espoir ?



Tunis.
De notre correspondant


A voir lardeur des manifestations du 27 novembre de Gabs, Gafsa et Siliana, il saffirme que les masses populaires sont sur le bord de lexplosion sociale. Le Tunisien est, certes, pacifiste de nature et le peuple est jusque-l retenu par lespoir de voir russir le Dialogue national. Mais, attention, gare la dsillusion !, avertit le politologue Hamadi Redissi. Il est vrai que la rue a manifest avec force tout au long de ces derniers mois.
Des centaines de milliers de manifestants ont rclam la chute du gouvernement Larayedh et lapplication de la feuille de route du quartette des organisations nationales. Mais les manifestations ont gard leur caractre pacifique et nont jamais drap. Rien ne garantit toutefois que cet aspect pacifique soit toujours de mise, ajoute le professeur Redissi.
Depuis dbut octobre et la signature de la feuille de route de la transition dmocratique par la majorit des partis politiques, la tension na cess de monter aussi bien dans la rue, quentre les partenaires du Dialogue national. Du ct des citoyens, ces derniers avaient cru quun nouveau gouvernement allait prendre la place de celui de Ali Larayedh, synonyme leurs yeux dinstabilit scuritaire et de hausse des prix. Le Tunisien a t touch dans sa scurit et son couffin, dplore Aurida, une mnagre de 45 ans. Je ne permets plus mes filles de rentrer aprs 19h, prcise-t-elle. Pour ce qui est du cot de la vie, jamais les statistiques officielles nont affich un taux dinflation suprieur 6% comme celui de 2013. Les chiffres de lINS sont mme fantaisistes. Linflation relle est deux chiffres, affirme lconomiste Mourad Hattab. La tension sociale est son paroxysme, surtout que les citoyens ne voient rien venir en termes de projets de dveloppement, notamment dans les rgions pauvres, ajoute cet expert.


Blocage politique

Sur le terrain politique, toutes les voies du Dialogue national sont bouches. La voie gouvernementale a but contre le nom du supplant de Ali Larayedh. Ennahdha, daccord pourtant sur le principe dune personnalit indpendante, na pas accept dalternative au candidat Ahmed Mestiri, rejet par lopposition. Les thses de Mestiri sont considres plutt proches des islamistes et, en gnral de la troka, dont il est lun des ingnieurs. Aussi dmocrate soit-il, Marzouki ne pourrait prtendre tre gale distance de tous les intervenants, observe le politologue Hamadi Redissi. Depuis le feuilleton Mestiri, le processus gouvernemental est au point mort, tout comme le processus lectoral. Le tribunal administratif a en effet accept les recours contre les dcisions de la commission de lAssemble constituante, charge des lections des membres de lISIE. Retour la case dpart de ces lections. Dans le processus de rdaction de la Constitution, la commission des consensus a, certes, rduit le foss des divergences, mais la question de la nature du rgime politique divise toujours la classe politique. Alors quEnnahdha est pour un rgime prdominance parlementaire, mme si le prsident de la Rpublique est lu. Lopposition est plutt pour un quilibre plus effectif entre les attributions des deux ttes du pouvoir excutif. Tension sociale, blocage politique Les perspectives sont loin dtre claires en Tunisie.


Mourad Sellami



El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

La Tunisie au bord du gouffre




11:49 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,