> >

[] [ ]

Des candidats critiquent le pouvoir le jour et lui tendent les bras le soir!

(Tags)
 
Le bras de fer perdu dAl Jazeera Emir Abdelkader 0 2013-10-16 06:56 PM
Benflis,Ouyahia,Sadi,Hamrouche et la prsidentielle 2014, Ces candidats qui hsitent Emir Abdelkader 0 2013-10-09 03:26 PM
Morsi engage un bras de fer avec l'arme Emir Abdelkader 0 2013-07-02 02:53 PM
Des enseignants agresss, des candidats imposent la triche... Emir Abdelkader 0 2013-06-07 04:17 PM
13 avril 1958, jour de gloire ! 13 avril 2013, jour du grand dpart ! Emir Abdelkader 0 2013-04-14 03:00 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-12-03
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Des candidats critiquent le pouvoir le jour et lui tendent les bras le soir!

Des candidats critiquent le pouvoir le jour et lui tendent les bras le soir!






Nombreux sont les partis de lopposition qui vhiculent un discours politique montrant que les prochaines lections seront fermes, mais ils sempressent entrer dans une course o ils auraient jouer le rle de livres.
Ce discours identique est prononc, en effet, par les prsidents de partis et les personnalits aspirant se reprsenter au prochain scrutin, en avanant tantt loption de participation tantt le boycott.
En revenant aux expriences lectorales, dont celles des lgislatives et locales de 2012, on constate que leurs positions ne sont destines qu tre consommes, dont lhsitation et leffet marquant la veille de tout rendez-vous lectoral, lexception bien entendu, de lattitude audacieuse des 6 candidats la prsidentielle de 1999 qui staient retirs de la course.
Nombreux sont ceux qui se souviennent de la guerre qui a clat la veille des rcentes lections lgislatives, lorsque lopposition a critiqu vivement linscription des lments de lANP sur des listes lectorale des wilayas o ils exeraient leurs fonctions, tout comme ils ont rclam ce que ladministration soit dessaisie de la prrogative dorganisation de ces lections pour une commission indpendante. En revanche, ces mmes voix qui slevaient la veille pour contester lattitude de ladministration staient rendues sur les urnes pour exprimer leurs voter, bien que le gouvernement ait rejet toutes les propositions de la commission politique.
Un mme scnario semble se reproduire loccasion de la prochaine joute lectorale dont tous les ingrdients sont runis, commencer par lappel du groupe des 20 pour exiger linstallation dune commission indpendante pour surveiller les lections. Une revendication rejete par le ministre de lIntrieur, Tayeb Belaz.
De ce fait, le gouvernement semble ferme en ne sent gure gn par ces voix qui se disent campes sur leur position, en manifestant leurs craintes de voir ce scrutin si crucial pour lavenir de la Nation maill de fraude, comme ce fut le cas lors des lgislatives de 1997, o lEtat algrien a connu une fraude lectorale grande chelle quil na jamais vcu depuis louverture politique dans pays.
Le MSP, par la voix de son prsident, Abderrazak Makri semble non rassur par la manire avec laquelle le pouvoir prpare la prochaine lection prsidentielle, commencer par le remaniement ministriel quil considre comme un jeu ferm , affirmant que loption du boycott simpose . Outre le MSP, le patron du FJD, Abdallah Djaballah abonde dans le mme sens en voquant le boycott comme seule solution, mais selon des observateurs Djaballah ne sest jamais retir des lections, lexception de celles de 2009.
Ennahda a, pour sa part, mis en garde contre des lections fermes au profit du candidat du systme, tout comme Menasra qui qualifie les prochaines lections de jeu de domino ferm , au moment o Soufiane Djilali, prsident de Jil Jadid qui voit en la candidature de Bouteflika un jeu ferm.
A cet effet une question simpose: les partis de lopposition mettent-t-ils leurs menaces excution en boycottant ce scrutin et gchant ainsi la fte au pouvoir en laissant son candidat seul en piste, ou dcident-t-ils de participer la dernire minute pour donner une lgitimit au candidat du pouvoir?



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Des candidats critiquent le pouvoir le jour et lui tendent les bras le soir!




06:24 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,