> >

[] [ ]

Retour sur un procs pas comme les autres

(Tags)
 
Le chanteur Rda Sika et 12 autres co-accuss devant les juges Emir Abdelkader 0 2013-10-27 04:18 PM
Retour sur le procs de lhorreur Emir Abdelkader 0 2013-07-24 02:55 PM
Bouteflika et les autres patients africains du Val-de-Grce Emir Abdelkader 0 2013-05-23 03:13 PM
Qui dautres part Bouteflika ? Emir Abdelkader 0 2013-04-13 03:00 PM
Amnesty International demande un nouveau procs Emir Abdelkader 0 2013-02-20 02:37 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-12-05
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,937 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Retour sur un procs pas comme les autres

Retour sur un procs pas comme les autres

Juge par le tribunal criminel dAlger, laffaire dite du trafic de cocane dans laquelle sont impliques une vingtaine de personnes, dont des stewards, sest termine avec un verdict svre pour certains accuss, clment pour dautres. Elle a marqu lopinion en raison des graves rvlations faites par certains avocats et des lourdes peines requises contre lensemble des accuss, pour la plupart de jeunes stewards, plus victimes quaccuss. Retour sur un procs par comme les autres


Hellou Youcef, 38 ans, steward, avait t arrt laroport dAlger, son retour de Bamako, en possession de 200 g de cocane. Trs convainquant, dune rare spontanit, il rvle tous les dtails de son implication dans cette affaire. Vous faites partie de quel groupe ? Bamako, Marseille ou lEspagne ?, interroge le juge. Laccus rpond avec une navet dconcertante : De Bamako. Le magistrat lui demande combien de fois il a consomm de la cocane. Laccus : Trois ou quatre fois Bamako, avec Hadji Mounir, Slimane Chakib Mohamed Ramzi. Une seule fois chez ce dernier. Le juge : Combien de fois avez-vous transport de la cocane ? Hellou : Deux fois. La premire au mois de septembre 2011 et la seconde, le 2 octobre lorsque jai t arrt. Farsi Abdennour ma donn une somme de 2075 euros remettre Brahim, un Malien qui, selon lui, devait lui acheter des choses.
A Bamako, Brahim est venu me voir. Je lui ai remis largent. En contrepartie, il ma donn deux petits sachets. Je ne savais pas ce quil y avait dedans. Ma mission tait de les remettre Farsi. Mais jai eu trs peur. Je suis pass par les contrles et personne ne ma souponn. Le juge : Etiez-vous attendu par un groupe de passeurs ? Laccus : Non. Jai t fouill, mais pas comme les passagers en raison de ma fonction. Farsi ma appel vers 4h. On sest donn rendez-vous et je lui ai remis le paquet. Il ma gliss 42 000 DA en me disant que le reste, 28 000, me sera remis aprs. De retour la maison, Hadji Mounir ma tlphon pour me rclamer 20 000 DA, parce quil avait servi dintermdiaire. Quelque temps aprs, Farsi ma propos de remplacer quelquun sur Bamako, en massurant quil pouvait me programmer sans aucune difficult (). Il ma donn 6435 euros remettre Brahim, le Malien, en contrepartie dune somme de 100 000 DA.
Les sachets taient plus volumineux. Jai eu trs peur, mais je les ai dissimuls. A Alger, un dispositif scuritaire important tait dploy. Je suis pass par le scanner, puis par une fouille au corps. Ils mont arrt. Je leur ai dit que la marchandise tait destine Farsi Abdennour. Ce dernier ma appel sur mon portable pour voir si jtais arriv. On sest donn rendez-vous. Jy suis all pour aider son arrestation. Jai dit toute la vrit malgr les menaces que jai reues de la part de certains accuss, dont Slimane Chakib.
Hellou rpond avec une spontanit incroyable et dgage une honntet dans ses propos. Il jure quil ne mesurait pas la gravit de ce quil faisait et que ctait juste pour frimer. Jai mme pris en photo la marchandise pour pater les bons vivants que je rencontre dans les soires entre collgues, citant au passage Hadji Mounir, Slimane Chakib, Rda Sika. Il met mal laise Farsi Abdennour, 36 ans, steward Air Algrie.

Demble, Farsi nie tous les faits rapports par son collgue. Je ne connais pas Hellou (). Jai achet de la cocane une ou deux fois, pour ma consommation, auprs de Hadji Mounir. Toutefois, il reconnat avoir hberg durant une semaine Brahim, le Malien, lors de son escale Alger alors quil revenait de Chine. Je lai hberg et sil avait voulu rester plus, je laurais gard. Durant 20 ans, il a servi de coursier au personnel dAir Algrie.

Je reconnais avoir t utilis comme mule

Le juge appelle Bayoudh Mohamed, 54 ans, chef de cabine. Jai rendu service un collgue de travail, dans le cadre du travail, et je me retrouve au box des accuss. Le magistrat lui demande dtre plus explicite. Farsi Abdennour ma demand de laider. Il ma remis 1000 euros remettre Brahim, comme cadeau pour son mariage. Jai mme dclar le montant la douane avant de menvoler pour Bamako. Lorsque jai donn la somme Brahim, il ma remis du miel et un portefeuille en cuir. De retour Alger, jai donn le paquet Farsi
Le prsident se tourne vers Farsi : Vous avez dclar navoir jamais rien reu Et laccus continue nier. Le juge sadresse Bayoudh : Saviez-vous quil y avait de la cocane dedans ? Laccus : Je ne savais pas, mais bien aprs jai devin et je lui ai dit de ne plus me demander quoi que ce soit. Aprs 30 annes dexercice dans la compagnie, je ne peux accepter de faire des choses interdites et de servir de mule.

Du box des accuss, Farsi lance : Je ne lui ai rien donn et Bayoudh rplique : Sil ne mavait rien donn, je ne serais pas l. Il ma menac deux fois parce que jai parl des 1000 euros quil mavait remis, y compris devant le juge dinstruction. A cause de ses menaces, le juge ma plac El Harrach. Jai dpos plainte contre lui. Farsi crie : Ce nest pas vrai. Cest un avocat dtenu avec lui qui le conseille Des propos qui suscitent la colre de certains avocats. Le juge rassure : Pour moi, ce sont des propos sans importance. Bayoudh reprend : Jinsiste, cest Farsi Abdennour qui ma donn 1000 euros pour les remettre Brahim.
Il cde sa place Hadji Mounir, 29 ans, steward, qui rejette toutes les accusations. Il reconnat nanmoins avoir transport une seule fois de la drogue : Farsi Abdennour ma demand de lui ramener de Bamako une petite quantit de cocane de chez Brahim. Il ma dit que ce ntait que 20 g, qui passent inaperus. Je les lui ai ramen, mais en lui disant de ne plus compter sur moi. Trois jours aprs, il ma remis une enveloppe contenant 20 000 DA. Il a insist pour que je les prenne, jai fini par accepter. Le procureur gnral : Etes-vous consommateur de cocane ? Laccus : Jai essay une seule fois, avec Slimane Chakib et Lakhdar Hamina. Le procureur : Avez-vous t menac ? Laccus : Oui, en prison, par Farsi Abdennour. Il ne voulait pas je dise que je lui avais ramen de la cocane.
Le prsident appelle Bouras Yazid, 36 ans, gardien au port dEl Djamila (ex-La Madrague), dj condamn pour des affaires de drogue. Il dment toute relation avec les accuss : Je surveille les bateaux de plaisance des riches et les voitures de leurs propritaires quand ils viennent pour des sorties en mer. Comment pourrais-je importer de la cocane ? Le juge : A qui appartiennent ces bateaux ? Laccus : A des personnalits de Club des Pins et autres Le magistrat lui rappelle ses aveux : Vous avez reconnu avoir achet de la cocane auprs de Farsi Abdennour. Laccus confirme en prcisant : Juste 2 grammes, pour ma propre consommation !
Commerant de son tat, g 34 ans, Farsi Tayeb nie les faits. Il jure ne connatre que trois des accuss. Je ne comprends pas ce qui marrive. Ils mont arrt et tortur, crie-t-il. Le juge linterroge sur sa relation avec Yazid Bouras, auquel, selon lenqute, il aurait vendu de la cocane. Je lui ai donn du linge pour enfants vendre et non pas de la drogue, dit-il. Le juge : Ce nest pas ce que vous avez dclar au juge dinstruction. Laccus : Il ma oblig dire ce que vous lisez Des propos qui irritent le prsident. Il appelle Maghraoui Faycal, 35 ans, importateur dquipements paramdicaux. Celui-ci nie tout et accuse les officiers du DRS davoir tout invent : Lorsque jai dit au juge quils mont forc faire des aveux, ils mont battu mon retour en prison !
Zenir Hicham Mohamed Anouar, 31 ans, dlgu commercial, rejette lui aussi toutes les accusations : Ils mont violemment frapp et oblig signer des aveux quils ont eux-mmes invents !


Ils mont mis avec un terroriste en lui disant : on ta ramen un chanteur

Appel la barre, Bendjemaa Rda Abdellah, 39 ans, plus connu en tant que chanteur sous le nom de Rda Sika, steward Air Algrie, jure quil est victime de son nom et accuse la presse dtre lorigine de sa dtention. Le juge : Pourquoi vous surnomme-t-on Sika ? Laccus : Cest mon nom dartiste. Je suis chanteur et acteur. Je ne connais pas ce nom, lui dit-il, avant de lui demander daller aux faits. En 2008 jai consomm, avec Abdennour Farsi, 10 g de cocane. Nous tions Bamako. Depuis, je nen ai plus repris. Ils mont tortur. Jtais avec ceux qui faisaient parler les terroristes. Sils mavaient dit que ma mre transportait de la drogue, jaurais dit oui ! Le juge : Pourquoi navoir pas dpos plainte pour mauvais traitement ? Laccus : Je ne savais pas. Ils nous ont prsents trs tard, la nuit

Matre Brahimi : Ce sont de graves propos. Si jtais responsable du DRS, je naccepterais jamais que mes lments soient accuss de la sorte. Jouvrirais une enqute pour sanctionner les auteurs ne serait-ce que pour protger linstitution.
Le procureur gnral : Tout le monde sait que les plaintes doffice pour mauvais traitement sont prvues par la loi et le parquet gnral est dans lobligation douvrir une enqute. Pourquoi les avocats nont-ils pas dpos plainte ? Ces allgations sont utilises comme moyen de dfense

Le prsident appelle Lakhdar Hamina Mounir (neveu du ralisateur), 39 ans, steward Air Algrie. Demble, il accuse : Jai t tortur et touch dans mon honneur Je ne faisais que dire oui. Jai sign les PV sans connatre leur contenu ! Le juge : Avez-vous un certificat mdical pour le prouver ? Laccus : Non. Monsieur le juge, sils mavaient dit que jai transport 10 kg, jaurais dit oui
Ereint par une journe daudition, le prsident lve la sance. Le lendemain, Slimane Chakib Mohamed Ramzi, 29 ans, steward, est le premier tre entendu. Il nie tout, comme ses collgues At Tahar Mohamed Mohand Ouali (41 ans), Turkman Mohamed dit Steela (35 ans), Derbah Mohamed dit Girasse (commerant), Douhki Mohamed, ou encore Oumeziane Billal (25 ans) et Sad Farid, tous deux stewards.
Le juge appelle le lieutenant Hamoudi Mustapha de la sret urbaine dOuled Fayet. Sa relation avec Bouras, dit-il, date de longtemps. Notre hirarchie nous exige de nous rapprocher des citoyens et dtre lcoute de ce qui se passe La Madrague, o il y a de gros problmes, explique-t-il. Toutefois, il dit ne pas tre au courant que Bouras sadonnait la cocane. Il reconnat lavoir accompagn une ou deux fois avec son vhicule, sans pour autant savoir quil allait rcuprer la drogue.

Enquteur principal la Brigade de recherche et dinvestigation (BRI) de la sret de wilaya dAlger, Redouane Guenez affirme que Farsi Tayeb tait son ami depuis 2010. Le jour des faits, il lui avait tlphon pour lui demander de rejoindre son frre Abdennour Draria, qui lui a annonc, par tlphone, avoir eu un accident de la route. Vous venez de Bordj El Bahri jusqu Draria pour aider un homme qui a eu un accident. Pourquoi et dans quel but ?, demande le juge. Laccus : Parce que cest un ami qui avait besoin daide. Lorsque je suis arriv, jai reconnu le fourgon civil du DRS, mais je ne savais pas ce qui se passait. Ceux qui taient lintrieur ont refus de me parler. A la caserne, jai appris quil tait recherch par les militaires. Je les ai aids larrter. Ils mont remerci et, une semaine aprs, jai t inculp. Jignore pourquoi ils mont poursuivi, mais je sais quil y a toujours eu de la concurrence entre le DRS et la BRI parce que nous menons les mmes enqutes. Ils pensent que nous leur faisons la concurrence.
Le reprsentant du ministre public, aprs un expos de 20 minutes, demande la perptuit contre lensemble des accuss. 


Salima Tlemani



El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Retour sur un procs pas comme les autres




04:55 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,