> >

[] [ ]

Abou Moussab al-Souri, le nouveau Ben Laden ?

(Tags)
 
Le mdecin qui avait aid la CIA trouver Ben Laden inculp de meurtre Emir Abdelkader 0 2013-11-24 02:46 PM
le blogueur algrien Abdelghani Aloui a-t-il glorifi le "martyr" Ben Laden Emir Abdelkader 0 2013-10-23 03:59 PM
Abou Tayeb Moutannabi Emir Abdelkader | french Forum 2 2013-10-17 06:31 PM
Aqmi : pourquoi Abou Sad la place d'Abou Zeid Emir Abdelkader 0 2013-10-09 03:02 PM
Capture d'Abou Anas en Libye ... Emir Abdelkader 0 2013-10-09 02:58 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-12-09
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Abou Moussab al-Souri, le nouveau Ben Laden ?

Abou Moussab al-Souri, le nouveau Ben Laden ?






Thoricien du jihadisme global, il s'est distingu par sa critique argumente de la stratgie de l'ex-chef d'Al-Qada. Et il passe mme, aux yeux des Amricains, pour tre son possible successeur.
Personne ne sait o il se trouve. Mais deux ans et demi aprs la mort d'Oussama Ben Laden, il dispose de nombreux atouts pour devenir le vrai patron du terrorisme post-Al-Qada. Libr, dit-on, en dcembre 2011 par Bachar al-Assad, Abou Moussab al-Souri aurait quitt la Syrie. Mais pour quelle destination ? On voque le Ymen, repaire d'Al-Qada dans la pninsule Arabique (Aqpa). À moins qu'il ne soit rest dans son pays, nouveau ventre mou de la rgion. Incroyable cynisme du pouvoir de Damas qui aurait libr dessein un jihadiste confirm en pleine guerre civile ? Voire.
N en 1958 dans une famille de la petite bourgeoisie alpine, Souri, de son vrai nom Mustafa Setmariam Nasar, est un routard du jihadisme global. Étudiant ingnieur en mcanique de l'universit d'Alep, il rejoint en 1980 un groupe militant manant des Frres musulmans. Avec ses camarades, il assiste, impuissant, la rpression froce du soulvement arm de Hama, en 1982. Souri rumine depuis les leons de cette dfaite inflige par les troupes de Rifaat al-Assad, le frre du prsident syrien de l'poque. Dans ses crits, le militant sans frontires nat ce moment-l. Il part s'entraner dans des camps secrets en Jordanie puis en Égypte. Ceinture noire de judo, cet homme charpent dtonne avec sa barbe et ses cheveux roux, ses yeux verts. Pratique pour se fondre dans la foule Londres, o il a vcu au mitan des annes 1990.
Auparavant, Souri tait en Andalousie, terre mythique des conqurants musulmans, o il est arriv en 1985. Il pouse Elena Moreno, une ancienne gauchiste qui se convertit l'islam et avec qui il a quatre enfants. Dans un milieu plutt macho, Souri cultive les attentions galantes. Un ami barbu s'en tonne. Il rpond : "Nous, les Syriens, savons y faire." Sur place, il entre en contact avec d'autres jeunes islamistes. Il rencontre le "chef d'Al-Qada en Espagne", Abou Dahdah, et un certain Tayssir Allouni, futur journaliste Al-Jazira. Naturalis espagnol, Souri est dsormais libre de ses mouvements. En 1994, il s'installe Londres, s'impose comme l'un des leaders de la diaspora islamiste et devient l'un des responsables de la revue Al-Ansar, dirige par le Jordanien Abou Qatada.
Mais dj, Souri lorgne l'Asie centrale. Il a dj voyag au Pakistan et en Afghanistan ds 1987. Il aide organiser des camps d'entranement pour les moudjahidine lancs contre l'occupation sovitique, notamment ceux du Palestinien Abdallah Azzam, l'un des idologues qui influencrent Ben Laden. Vritable "architecte du jihad global", selon l'ouvrage de rfrence que lui a consacr le chercheur norvgien Brynjar Lia, il est un "dissident, un esprit critique, un intellectuel au sein d'un courant idologique o l'on s'attendrait trouver plutt de l'obissance". Le livre o il expose sa doctrine, Appel la rsistance islamique mondiale, publi sur internet en dcembre 2004, peut tre lu comme une critique argumente de la stratgie de Ben Laden.
Une bible de jihadisme

Cette bible du jihadiste (1 600 pages) peut sembler rptitive. C'est en ralit un redoutable manuel d'endoctrinement dont se seraient inspirs des personnages aussi divers que le Jordanien Abou Moussab al-Zarqaoui, le Franais Mohamed Merah ou les frres Tsarnaev, Amricains d'origine tchtchne auteurs prsums de l'attentat de Boston en avril 2013, et mme le Norvgien Anders Behring Breivik. Souri expose une thorie rebours de celle d'Al-Qada, dont il prdisait la logique suicidaire. Ds son retour en Afghanistan en 1998, il s'tait oppos la stratgie du terrorisme spectaculaire. Dans un courriel au chef d'Al-Qada en 1999, retrouv Kaboul fin 2001 par des journalistes amricains, il moque le got affich par Ben Laden pour les mdias : "Notre frre a t contamin par la maladie des crans, des flashs, des fans et des applaudissements." Piquant, quand on sait que Souri a mont plusieurs interviews du Saoudien, dont celle avec Peter Bergen, de CNN, en 1997.
Instruite par la dbcle en Afghanistan, la stratgie de Souri s'appuie, elle, sur des individus ou de petites cellules qui pourraient se former et s'armer tout en restant indpendants. Seul moyen d'chapper la surveillance et la lutte antiterroriste. Pas d'organisation, pas de filire, pas de capture. "L'ennemi est fort et puissant, nous sommes faibles et pauvres. La guerre sera longue. Notre seule voie est celle d'un jihad rvolutionnaire au nom d'Allah", crit-il. Cette lutte culminant, dans ses fantasmes les plus fous, avec une guerre chimique ou des bombes composants radioactifs sur le sol amricain. "Une bombe sale pour un pays sale", s'amusait-il.
Abou Moussab al-Souri disparat des radars

Au mme moment, les États-Unis en font l'un des terroristes les plus recherchs, offrant une rcompense de 5 millions de dollars (3,7 millions d'euros) pour sa capture. Rponse de Souri : "Je prie Dieu pour que l'Amrique regrette amrement de m'avoir provoqu et pouss la combattre par la plume et par l'pe." Mais c'est un homme aux abois qui crit ces lignes. En novembre 2005, la sinistre ISI - l'agence pakistanaise de renseignements - le capture Quetta, capitale du Baloutchistan. Emprisonn Rawalpindi, il est rapidement livr aux Amricains. Souri disparat des radars. Son nom n'apparat pas dans les listes des prisonniers de Guantánamo. Comme d'autres "dtenus de haute valeur", il est trimbal entre les prisons noires de la CIA, comme la base secrte de Diego Garcia, perdue au milieu de l'ocan Indien, avant d'tre remis aux Syriens.
Le retour en force de ses anciens enregistrements vido et audio sur les forums jihadistes laisse penser, selon les spcialistes du terrorisme, qu'il ne va pas tarder rapparatre. Mais d'autres pensent au contraire que, aprs avoir pass plus de six ans entre les mains des services secrets les plus brutaux de la plante, Souri a perdu toute crdibilit aux yeux de ses anciens compagnons.
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Abou Moussab al-Souri, le nouveau Ben Laden ?




01:07 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,