> >

[] [ ]

Nouveau revers pour larme rebelle en Syrie aprs la suspension daide anglo-amricaine

(Tags)
 
Syrie : Al-Qada reconnat avoir dcapit un rebelle par erreur Emir Abdelkader 0 2013-11-15 06:24 PM
Une longue convalescence attend Ould Khlifa, Un nouveau prsident pour lAPN ? Emir Abdelkader 0 2013-09-18 02:53 PM
Iran et Russie aux USA: La Syrie est pour nous ce quIsral est pour vous Emir Abdelkader 0 2013-09-14 02:56 PM
Syrie : les pays arabes prts financer lintervention amricaine, selon Kerry Emir Abdelkader 0 2013-09-05 02:47 PM
Syrie : deux ans aprs, la spirale infernale Emir Abdelkader 0 2013-03-15 06:00 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-12-13
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Nouveau revers pour larme rebelle en Syrie aprs la suspension daide anglo-amricaine

Nouveau revers pour larme rebelle en Syrie aprs la suspension daide anglo-amricaine




LArme syrienne libre (ASL), en perte de vitesse face aux islamistes et jihadistes, a subi un nouveau revers aprs la suspension par Washington et Londres de leurs aides non ltales, alors quun rapport de lONU confirme jeudi que des armes chimiques ont t utilises cinq reprises dans le pays.
Selon le rapport final des inspecteurs des Nations unies transmis au secrtaire gnral Ban Ki-moon, des armes chimiques ont t utilises, de manire probable ou certaine, cinq reprises dans le conflit syrien. Mais le rapport ne dsigne pas les responsables de ces attaques, car les inspecteurs ntaient pas mandats pour le faire.
Le texte cite des preuves ou des informations crdibles tendant prouver lutilisation des armes chimiques dans la Ghouta prs de Damas, Khan al-Assal (prs dAlep, nord), Jobar, Saraqeb (nord-ouest) et Achrafi Sahnaya. Les indices ne sont pas jugs concluants Bahhriy ni Cheikh Maqsoud, un faubourg dAlep.
Entre mercredi et jeudi, au moins 15 civils, en majorit des alaouites, la confession laquelle appartient le prsident Bachar al-Assad, ont t tus dans une attaque rebelle Adra, dans la province de Damas, a indiqu une ONG syrienne.
Cet affaiblissement de la rbellion intervient alors quun ancien patron de la CIA, Michael Hayden, a estim jeudi Washington quune victoire de Bachar al-Assad en Syrie pourrait tre le meilleur de trois trs, trs horribles scnarios, dont aucun ne prvoit la victoire de la rbellion.
Il a toutefois estim que lissue actuellement la plus probable du conflit est que lon sachemine vers la dissolution du pays entre factions rivales.
Cela signifie aussi la fin (des frontires dessines en 1916 lors des accords franco-britanniques) de Sykes-Picot. Cela entranerait la dissolution des Etats artificiellement crs dans la rgion aprs la Premire Guerre mondiale, a dclar M. Hayden la tribune de la 7e confrence annuelle sur le terrorisme.
Au mme moment, les prparatifs vont bon train pour runir rgime et opposition autour dune mme table en janvier lors dune confrence de paix internationale cense trouver une issue plus de deux ans et demi de conflit qui a fait plus de 126.000 morts et quelque 2,2 millions de rfugis dans les pays voisins de la Syrie.
Des diplomates ont affirm lAFP que la confrence, prvue initialement Genve, se tiendrait finalement Montreux, sur le lac Lman.
Vendredi, Amnesty International a accus les pays europens driger une forteresse pour se protger des rfugis syriens, quils ne sont prts accueillir quen nombre pitoyablement bas.
LAllemagne est de loin le pays le plus gnreux, en sengageant accueillir 10.000 rfugis, soit 80% des engagements de lUE, tandis que la France noffre que 500 places, soit 0,02% du nombre total de personnes qui ont fui la Syrie. Dix-huit pays de lUE, dont le Royaume-Uni et lItalie, nont propos aucune place, selon lorganisation base Londres.
Lannonce par les Etats-Unis et la Grande-Bretagne de la suspension de leur aide non ltale la rbellion est survenue aprs que des combattants islamistes se sont empars dun passage cl la frontire turque, des siges de lASL ainsi que de ses dpts darmes.
Les tensions sont montes entre le Front islamique, cr en novembre par la fusion de sept groupes islamistes, et lASL, la coalition rebelle chapeaute par lopposition en exil, bien que les deux camps luttent pour la chute du rgime.
Dbut dcembre, le Front islamique avait annonc quitter ltat-major de lASL, accentuant encore plus le morcellement de la rbellion.
LASL a perdu dimportants groupes et de combattants avec la cration du Front islamique, note Aron Lund, un expert sur la rbellion syrienne bas en Sude.
Depuis que la rvolte contre le rgime, au dpart pacifique, sest militarise face une froce rpression, dserteurs et civils ayant pris les armes se sont regroups sous lombrelle de lASL avant que des groupes, notamment islamistes, ne commencent progressivement agir de manire indpendante.
Monte en puissance des jihadistes
La donne sest complique davantage avec la monte en puissance de groupes jihadistes qui, tout en combattant galement le rgime, se sont engags dans des luttes et rglements de compte avec les autres groupes rebelles.
Cest justement par crainte de ces groupes jihadistes que les pays occidentaux ont refus de fournir des armes aux rebelles, de peur quelles ne tombent aux mains des extrmistes.
A lt, les Amricains avaient annul une frappe contre le rgime accus davoir men une attaque chimique prs de Damas ayant fait des centaines de morts, au grand dam des rebelles qui espraient un changement dans lquilibre de forces.
Depuis, les insurgs ont subi revers aprs revers, larme reprenant un grand nombre de leurs bastions notamment autour de la capitale.
Le secrtaire amricain la Dfense, Chuck Hagel, a affirm jeudi que les rcents revers de lASL constituaient un gros problme et assur que les Etats-Unis continueraient de soutenir ce groupe.
Treize organisations de presse, dont lAFP, ont par ailleurs appel les chefs de la rbellion laisser travailler les journalistes librement dans les zones tenues par les insurgs sans crainte dtre enlevs.
(Afp)



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Nouveau revers pour larme rebelle en Syrie aprs la suspension daide anglo-amricaine




03:44 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,