> >

[] [ ]

Election prsidentielle de 2014, Qui sera de la course?

(Tags)
 
Election prsidentielle, Quelle destine pour Sellal ? Emir Abdelkader 0 2013-12-15 11:03 AM
Election prsidentielle 2014, Les partis islamistes dans lembarras Emir Abdelkader 0 2013-11-28 03:49 PM
/Election prsidentielle 2014, Lintox et le dj vu Emir Abdelkader 0 2013-06-13 06:13 PM
Election prsidentielle 2014, Lintox et le dj vu Emir Abdelkader 0 2013-06-13 06:11 PM
Prsidentielle algrienne : jeu de massacre pour 2014 Emir Abdelkader 0 2013-02-20 02:42 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-12-15
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Election prsidentielle de 2014, Qui sera de la course?

Election prsidentielle de 2014, Qui sera de la course?

Plusieurs partis, ainsi que certaines organisations appellent un quatrime mandat.
En Algrie, le seul domaine o le changement est visible cest celui de llection prsidentielle. aprs la fameuse priode o le comit central du parti unique dsignait le SG du parti comme candidat unique la prsidence du pays, sans fard ni dcor, nous tions passs la mode du candidat unique du systme, quon appelait alors le candidat du consensus.
Ensuite, nous sommes passs la phase des comits de soutien et maintenant, nous sommes dans une nouvelle re, une sorte de priode mixte o, en mme temps, on entend jaillir des appels candidature et lon voit se mettre en place des comits de soutiens. Autre poque, autres moeurs!
En Algrie, tout le monde parle dun quatrime mandat. Aussi bien ceux qui y sont favorables que ceux qui ny voient aucune justification. Certains, limage de Sadani, sont convaincus que Bouteflika se remettrait de sa maladie assez tt pour faire lui-mme sa campagne lectorale et que, sinon, il serait apte, tout comme Roosevelt, diriger le pays partir dun fauteuil roulant. Dautres croient dur comme fer quil est prfrable quil sinspire de lexemple de Mandela et quen se retirant, il nen serait que plus agrandi.
Les aptres du quatrime mandat
Les premiers mettent en avant un prtendu intrt du pays pour lequel ils ne voient pas meilleur candidat que lactuel locataire dEl Mouradia, les seconds expliquent leur position aussi par lintrt du pays et par le ncessaire repos de lhomme et ils affirment que des hommes capables de mener le pays l o il faut sont nombreux en Algrie. Toutefois, le seul qui ne parle pas de ce quatrime mandat, et quon aurait bien aim entendre sur cette question prcise, cest le concern lui-mme.
Plusieurs partis, ainsi que certaines organisations appellent un quatrime mandat, mais dans la cacophonie pr-lectorale qui traverse le pays, il ny a pas que lappel la candidature de Bouteflika. Dautres aussi ont appel depuis Montral, lex-chef de gouvernement Hamrouche prsenter sa candidature, alors que certains
autres ont fait appel Benflis pour postuler la magistrature suprme du pays et il y a mme fort parier quil existe qui, sils reoivent le signal, se mettraient appeler Ouyahia pour la mme cause.
De mme, la presse a fait tat des comits de soutien qui poussent, ici et l, tant en Algrie qu ltranger, aussi bien pour Hamrouche que pour Benflis alors que les comits de soutien la candidature de Bouteflika sont en place depuis plusieurs annes, depuis les mandats passs. L encore, ceux que les gens, les partis et les organisations appellent postuler ne disent rien.
Ni Hamrouche, ni Benflis, ni encore moins Bouteflika nont ni accept ni refus. Aiment-ils se faire prier? Certainement, non. De toute faon, sils ont la mme attitude jusque-l par rapport ces appels, ils ont des raisons totalement diffrentes.
Il se peut que Bouteflika rflchisse encore sil faut y aller ou non.Histoire de voir ses propres capacits et de les valuer par rapport un mandat de cinq longues annes. Mais il se peut aussi quil ait dj pris sa dcision, et cest l notre propre conviction, et quil prsentera sa candidature au dernier moment pour garder ses futurs adversaires dans le flou, jusqu la dernire minute. Dans les deux cas, il aurait prfr de ne pas se prononcer.
Mais pendant quil garde le silence, le nouveau SG du FLN, le Premier ministre, le prsident de TAJ, le prsident du MNA, le SG de lUgta et dautres encore battent les tambours dun quatrime mandat. Depuis quil sillonne le pays, Sellal ne fait rien dautre que le bilan de Bouteflika. Depuis quil est la tte du FLN, Sadani ne fait rien dautre que dappeler au quatrime mandat. Depuis quil est la tte de TAJ, Ghoul na cess de dire sa fidlit Bouteflika et depuis quil est revenu sur la scne politique, Benyouns na cess de lui emboter le pas.
La stratgie de communication labore pour lactuel prsident, et laquelle on assiste depuis quelques temps dj, est assez claire, du moins dans sa premire tape o il sagit, pour les aptres du quatrime mandat, de staler sur les points forts de Bouteflika pour contrer ceux qui lattaquent sur ses points faibles. Ainsi, ceux qui dploient largument conomique, ils avancent largument scuritaire. A ceux qui talent largument social, ils avancent largument de la stabilit. On peut revenir sur les diffrents discours dvelopps par la nouvelle Alliance prsidentielle (FLN-RND-TAJ-MNA) pour se rendre compte quel point ces arguments sont rcurrents.
Hamrouche
Hamrouche est un fin valuateur des situations. Sa longue exprience dans les hauts lieux a fait de lui un homme prudent et averti. In homme qui sait quel point il est difficile de se rtracter une fois quon sest engag, surtout un certain niveau. Il a appris ne pas abattre ses cartes avant les autres. Il prfre donc, histoire de ne pas dvoiler ses intentions, faire preuve de patience et demander ses soutiens de patienter.
On se souvient encore de cette lection o il a d se retirer la dernire minute, laissant comme un got dinachev chez ses partisans et comme une dception chez ceux qui le supportaient. Cest une exprience quil nest pas prs de reproduire, quand bien mme tait-elle justifie par la crainte dune non-transparence des lections de lpoque. Cest une raison suffisante pour que lex-chef de gouvernement de Chadli temporise aujourdhui au maximum, avant de se prononcer. Pouss avec insistance par ceux qui croient en ses capacits redresser le pays, il doit certainement rsister de toutes ses forces, pour ne pas cder la tentation et la pression.
Par ailleurs, Hamrouche qui aura 71 ans en 2014, na plus lge dessayer, car cet ge, lorsquon y va, on y va pour gagner ou bien on refuse dy aller. Aussi, doit-il tre en train de chercher mettre tous les atouts de son ct, avant de se prononcer et cest ce qui explique que, lui non plus, na rien dit jusque-l, propos de sa candidature llection de 2014.
En cas dune lection honnte et transparente, et dans le cas de la non-prsentation de Ouyahia, le candidat Hamrouche aurait beaucoup de chance de lemporter au vu de ses preuves sur le terrain, lors de son passage au gouvernement.
Les dfenseurs du quatrime mandat le savent et ce nest donc pas un hasard si, lors de son passage An Tmouchent, Sellal na pas rat loccasion de dcrocher quelques tirs sur celui qui la prcd au poste, il y a de cela exactement un quart de sicle, lui reprochant un laxisme vis--vis de ceux qui ont voulu porter atteinte aux constantes et aux fondements nationaux.
En tout cas, tout laisse croire quen principe, Hamrouche ne dvoilerait ses intentions quaprs que Bouteflika let fait. Et, pour tout dire, on a plutt limpression quil ne se prsenterait pas contre Bouteflika, sauf sil a des assurances claires et srieuses quant au droulement de llection.
Benflis
A 70 ans, Benfis semble, lui aussi, avoir mri. Il ne veut manifester ni prcipitation ni passion. Lorsquon veut postuler la prsidence dun pays, on doit faire preuve de beaucoup de rationalit et dautant de vigilance. Surtout lorsquon est candidat indpendant, car le parcours des candidats indpendants chez nous est un vritable casse-tte qui peut, selon les moments, dboucher sur des inattendus! Et Benflis semble lavoir dfinitivement compris et dfinitivement assimil aussi.
La presse rapporte que Si Ali, comme lappellent ses proches, travaille sur une ventuelle candidature. Que son staff sattelle sans relche pour que tout soit fin prt le jour J. Et que des comits de soutien ne cessent de pousser travers le territoire national et ltranger pour, dabord, faciliter la collecte des signatures rglementaires et, ensuite, procder la mobilisation ncessaire, afin de lui permettre de remporter llection. Entre-temps, ces comits de soutien, nous dit-on, le pressent de se prononcer.
Or, Benflis a connu une exprience, quil ne veut surtout pas ritrer. Depuis les lections de 2004, lenfant de Batna a prfr garder le silence pour rflchir. Cela fait dix ans de silence et dix ans de mditation.
Ce nest pas au bout dune dcennie de rflexion que lon risque de plonger les yeux ferms dans la premire mare qui soffre.
Selon une certaine presse, Benflis aurait dclar son intention de postuler la candidature la prochaine lection prsidentielle avant la fin de lanne, avec ou sans Bouteflika. Ceci risque de savrer une erreur plus tard car, avant dannoncer sa participation, Benflis devrait bien connatre ses atouts. il devrait bien connatre ses faiblesses.
Il devrait surtout bien connatre ce qui la fait perdre en 2004 et tenter de cerner ce qui a rellement chang depuis lors et ce qui na chang quen apparence.
Les chances de Benflis pour remporter llection, en cas de renoncement de Bouteflika au quatrime mandat, ne sont pas moindres.
Toutefois, il doit dvelopper une bonne stratgie lectorale et sentourer de bons conseillers. Et cest cause de ces chances de remporter llection quil devra sans doute sattendre subir quelques attaques de la part des dfenseurs du quatrime mandat dici quelque temps, car cela fait partie de la stratgie prlectorale laquelle on assiste.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Election prsidentielle de 2014, Qui sera de la course?




12:48 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,