> >

[] [ ]

Washington dit oui lAlgrie

(Tags)
 
Le Washington Times appelle au droit lautodtermination au Sahara occidental Emir Abdelkader 0 2013-10-22 02:34 PM
Washington ajoute sa liste noire des terroristes un islamiste gyptien Emir Abdelkader 0 2013-10-08 03:08 PM
Egypte: le peuple a parl, dit Washington Emir Abdelkader 0 2013-07-11 07:01 PM
La tte de Belmokhtar mise prix par Washington Emir Abdelkader 0 2013-06-04 05:47 PM
Washington loue les efforts de lAlgrie dans la lutte antiterroriste Emir Abdelkader 0 2013-05-31 06:09 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-12-15
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Washington dit oui lAlgrie

Washington dit oui lAlgrie

Une nouvelle re semble souvrir pour les relations militaires entre lAlgrie et les Etats-Unis. Aprs avoir longtemps oppos une fin de non-recevoir la vente de matriel militaire lArme nationale populaire (ANP), les responsables amricains ont rcemment dcid de rpondre favorablement, du moins partiellement, au carnet de commandes qui leur a t soumis par le ministre algrien de la Dfense.


Stuttgart (Allemagne).
De notre envoy spcial



Laccord de Washington est nanmoins assorti dune condition. Les autorits amricaines ont, selon une source du Commandement des forces amricaines pour lAfrique (Africom), exig ce que le matriel militaire appel tre vendu lANP ne profite pas ou ne soit cd un pays tiers, surtout sil ne sagit pas dun alli des Etats-Unis.
Le gouvernement algrien a, daprs la mme source, accept la clause en question. La balle est dsormais dans le camp du Congrs amricain qui doit statuer en dernier ressort sur le dossier. Mais eu gard au souhait insistant du dpartement dEtat et du Pentagone de nouer un partenariat militaire de premier plan avec Alger, il est peu probable que les membres du Congrs amricain sopposent la transaction en cours, surtout lorsque lon sait que la notion de raison dEtat pse beaucoup dans la prise de dcision politique aux Etats-Unis. Ici, la raison dEtat pourrait aisment se justifier par la lutte contre le terrorisme, un sujet dont Washington continue en faire son principal cheval de bataille. Il structure dailleurs sa politique trangre. Il se trouve que dans ce domaine lAlgrie passe pour tre lun des plus importants remparts contre le flau du terrorisme en Afrique. Et les Amricains ont dclar maintes reprises vouloir laider. Lors dune confrence-dbat destine vulgariser les activits de larme amricaine en Afrique, organise vendredi au quartier gnral de lAfricom Stuttgart (Allemagne), le commandant-adjoint charg des oprations au sein du commandement des Etats-Unis pour lAfrique, le gnral de corps darme Steven Hummer, a rvl que Washington a accept, entre autres, de vendre des vhicules militaires de type MRAP (Mine Resistant Ambush Protected). Il sagit dune famille de vhicules blinds conus pour rsister aux engins explosifs improviss (EEI) et aux embuscades. Le gnral de corps darme, Steven Hummer, auquel il na pas t facile darracher linformation sest refus donner davantage de dtails sur la nature du matriel demand par lAlgrie, tout comme cela a t le cas, dailleurs, du commandant en chef de lAfricom, le gnral de corps darme David M. Rodriguez.

Synergies rgionales

Les deux hauts responsables militaires amricains ont, par contre, insist sur lide que lAfricom est dispos aider tous les pays africains qui en feront expressment la demande, lexception de quelques pays, dont lErythre et la Guine quatoriale. Loffre concerne bien videmment lAlgrie, un pays que les stratges de lAfricom ont plac dans la case Leader rgional dans la lutte contre le terrorisme. Bien que, selon les dires des experts militaires amricains, la relation entre lAlgrie et lAfricom est relativement nouvelle ou rcente (La coopration avec le Pentagone est plus ancienne, ndlr), il nempche que celle-ci a progress assez rapidement.
La coopration scuritaire entre les deux parties a connu lun de ses points dorgue durant lattaque terroriste mene en janvier dernier par le groupe de Mokhtar Belmokhtar contre le complexe gazier de Tiguentourine, dans le Sud-Est algrien. Une source de lAfricom haut place a fait savoir, ce propos, que le gouvernement amricain na mnag aucun effort pour aider les services algriens de scurit traiter le problme. Les Algriens nous ont fait leur demande et nous avons tout accept. Ne me dites pas de donner des dtails car je ne dirai rien de plus, a affirm notre source. Comme on peut sen douter, lassistance militaire amricaine aux pays africains (formation de militaires, professionnalisation des armes, quipement, change de renseignements, reconnaissance et initiation au contre-terrorisme, la lutte contre la piraterie, etc.) a une contrepartie. Dans le cas de lAlgrie, Washington aimerait surtout voir nos experts exporter leur savoir-faire en matire de lutte contre le terrorisme et participer ainsi la stabilit du continent. Pour le commandement de lAfricom, lAlgrie na en effet pas besoin daide et dispose dune bonne arme. Et ces atouts, selon la mme source, prdestinent lANP jouer un rle de premier plan dans la promotion et la prservation de la paix sur le continent.


Le Dpartement dtat joue cartes sur table

Des dclarations des chefs de lAfricom, il ressort aussi que les Amricains verraient, par exemple, dun bon il une coopration soutenue entre lAlgrie et la Mauritanie dont lengagement dans la lutte contre AQMI ne souffre aucune quivoque. Pour remporter la guerre contre le terrorisme en Afrique, lidal pour le commandant de lAfricom, le gnral de corps darme David M. Rodriguez, il serait judicieux que les pays de chaque rgion du continent dveloppent des synergies, surtout que la menace est transnationale. Si la situation au Mali, en Centrafrique et dans le golfe de Guine particulirement accapare actuellement lessentiel du temps des chefs de lAfricom, il apparat que ceux-ci sont galement trs soucieux de soigner limage de leur organisation auprs des opinions africaines qui restent globalement mfiantes vis--vis de lintrt subit port par les Etats-Unis lAfrique. De ce ct-l, les dcideurs Washington paraissent avoir choisi de jouer cartes sur table avec les journalistes africains quils invitent aussi souvent que possible Stuttgart. LAdministration amricaine ne cache ainsi pas du tout que la cration de lAfricom en 2007 (la force est value prs de 4000 hommes) rpond, avant tout, son souci de protger ses intrts sur le continent.

Grosso modo, le travail de ce nouveau commandement consiste scuriser les voies daccs aux matires premires ncessaires au fonctionnement de lconomie amricaine et mondiale. Pour que le business marche et que les conomies tournent, il faut en effet un continent stable et que la violence ou le terrorisme soient rduits des niveaux matrisables. Mais en mme temps, les Amricains insistent sur le fait quils prfreraient navoir jouer quun rle dappoint et, surtout, que ce soit les Africains qui veillent eux-mmes la scurit de lAfrique. Bref, pour lAfricom, il faut des solutions africaines aux problmes de lAfrique. A loccasion, le patron de lAfricom qui doit effectuer une visite en Algrie au dbut de lanne prochaine a assur que les Etats-Unis nont pas lintention de crer de nouvelles bases militaires en Afrique et encore moins de dlocaliser le QG de lAfricom. Ces professions de foi suffiront-elles mettre en confiance les Africains ? La confiance, voil une bataille aussi difficile sinon plus difficile que la guerre contre le terrorisme. Et que lon ne vienne pas nous dire pourquoi !

Zine Cherfaoui



El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Washington dit oui lAlgrie




06:46 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,