> >

[] [ ]

Prudence en Tunisie aprs la dsignation du nouveau Premier ministre Mehdi Joma

(Tags)
 
Le premier ministre algerien accuse le Maroc de financer le terrorisme en Tunisie Emir Abdelkader 0 2013-12-15 11:11 AM
Pourparlers sur un nouveau Premier ministre en Tunisie Emir Abdelkader 0 2013-12-13 06:25 PM
Le Premier ministre marocain sacharne contre lAlgrie Emir Abdelkader 0 2013-03-19 05:54 PM
Le Premier ministre Ali Larayedh: le terrorisme menace la Tunisie Emir Abdelkader 0 2013-03-14 06:12 PM
Biographie du nouveau 1er ministre Abdelmalek Sellal Emir Abdelkader 0 2012-09-04 06:44 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-12-16
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Prudence en Tunisie aprs la dsignation du nouveau Premier ministre Mehdi Joma

Prudence en Tunisie aprs la dsignation du nouveau Premier ministre Mehdi Joma




L'accord arrach la dernire minute sur le nom du nouveau Premier ministre, Mehdi Joma, a suscit dimanche un mlange de soulagement et d'apprhension en Tunisie.
Mehdi Joma, un ingnieur discret de 51 ans et ministre sortant de l'Industrie, a t dsign samedi 14 dcembre au soir pour former un gouvernement d'indpendants et tenter de sortir la Tunisie de la profonde crise politique dans laquelle elle est englue depuis l'assassinat, le 25 juillet dernier, du dput d'opposition Mohamed Brahmi.
L'intress ne s'est pas exprim publiquement depuis sa dsignation, l'issue de deux mois de tractations tendues regroupant 21 partis, dont les islamistes d'Ennahdha qui se sont engags quitter le pouvoir. "Mercredi nous allons annoncer la date de prise de fonction du nouveau gouvernement", a indiqu le secrtaire gnral du syndicat UGTT, Houcine Abassi, principal mdiateur de la crise politique.
Malgr l'engagement du Premier ministre islamiste Ali Larayedh dmissionner, de nombreux dfis subsistent. Ennahdha a ainsi rpt ces dernires semaines que le futur cabinet apolitique, qui doit conduire la Tunisie vers des lections en 2014, ne pourra entrer en fonction que si en parallle la Constitution, en cours d'laboration depuis deux ans, et la loi lectorale sont adoptes.
La presse prudente
Nanmoins, pour le journal Adhamir, le choix du futur Premier ministre est "un nouvel espoir" pour les Tunisiens. "Le choix de Mehdi Joma montre que notre grand peuple est capable de rsoudre ses dsaccords via le dialogue", note ce quotidien arabophone. "Enfin le Mehdi attendu est venu", glisse malicieusement le journal Attounsia, usant d'un jeu de mots comparant le prnom du prochain chef de gouvernement au "Messie".
Le quotidien francophone La Presse se montre beaucoup plus prudent. C'est "au terme d'un dsesprant marathon maill du multiples coups de thtres et de drapages", que le dialogue national a abouti "dans la confusion, et avec le retrait ou l'abstention de plusieurs partis, un choix".
Car, faute de consensus samedi, la question a finalement t soumise au vote des 21 partis reprsents aux pourparlers. Une partie de l'opposition - en particulier son principal mouvement Nidaa Touns, qui a boycott le vote - a rejet ce choix. Certains opposants estiment que ce vote sans consensus tmoigne du fait que les islamistes ne comptent pas abandonner le pouvoir.
L'opposition dnonce une "erreur"
"Le travail de plusieurs semaines a abouti un rsultat ngatif, la Troka (coalition au pouvoir domine par les islamistes d'Ennahdha) a rpt ses erreurs et a choisi un ministre du gouvernement sortant", a dclar la radio Mosaque FM, Ridha Belhaj, porte-parole de Nidaa Touns. "C'est vrai que c'est un technocrate, mais tout le monde sait qu'il est proche d'Ennahdha", a-t-il affirm.
Son parti a d'ailleurs quitt samedi les ngociations avant mme la dsignation de Mehdi Joma. Le chef d'Ennahdha, Rached Ghannouchi s'est de son ct flicit de ce choix, un "succs pour la dmocratie en Tunisie (...) le premier pays avoir connu une rvolution et qui sera le premire tre un modle dmocratique".
Le futur chef du gouvernement, relativement inconnu du grand public, est un ingnieur sans appartenance partisane dclare, diplm de l'École national d'ingnieurs de Tunis en 1988 et titulaire d'un diplme suprieur de mcanique.
C'est dans ce contexte tendu que la Tunisie s'apprte clbrer mardi le troisime anniversaire du dbut de soulvement populaire. Depuis, le pays a vu se succder les crises politiques. L'conomie, mine par l'instabilit politique, reste anmique. Le futur Premier ministre devra aussi faire face l'essor de la mouvance jihadiste, accuse de nombreuses attaques.


(Avec AFP)
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Prudence en Tunisie aprs la dsignation du nouveau Premier ministre Mehdi Joma




08:12 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,