> >

[] [ ]

la Libye nouvelle Mecque des terroristes

(Tags)
 
Larme algrienne traquera les terroristes en Tunisie et en Libye Emir Abdelkader 0 2013-09-10 12:37 PM
Limam de la mosque Al-Haram la Mecque ... Emir Abdelkader 0 2013-03-24 03:54 PM
Nouvelle membre michou 3 2012-08-12 06:27 PM
Nouvelle pice de 200 DA Emir Abdelkader 0 2012-07-03 07:01 PM
Libye Libye : extradition de Mahmoudi, son avocat dnonce "des pratiques de voyous" Emir Abdelkader 1 2012-06-26 04:36 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-12-16
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,937 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool la Libye nouvelle Mecque des terroristes

la Libye nouvelle Mecque des terroristes

Des groupes djihadistes libyen, marocain, gyptien et tunisien ont rencontr des reprsentants dAl Qada au Maghreb islamique (Aqmi) et du Front Al Nosra syrien, en septembre Benghazi, a affirm hier le journal allemand Welt am Sonntag.


La confrence aurait dur trois jours et se serait tenue dans lune des places fortes de lorganisation salafiste libyenne Anar Al Charia, prcise Welt am Sonntag, sans citer de sources. Parmi les principaux intervenants figurait Abou Iyadh, le responsable de lorganisation tunisienne Ansar Asharia indpendante de la structure libyenne, mme si elles portent le mme nom , recherch notamment pour lattaque contre lambassade amricaine Tunis en septembre 2012, crit encore le quotidien dominical. Welt am Sonntag relate quAbou Iyadh tait venu demander de laide aux autres groupes salafistes, dans lhypothse o le conflit avec le gouvernement tunisien dgnrerait. Abou Iyadh aurait demand lors de la runion ne plus envoyer de Tunisiens en Syrie, car il avait un besoin urgent de combattants auprs de lui, crit le journal. Cette demande du dirigeant du groupe tunisien aurait t mal accueillie par les reprsentants du Front Al Nosra, pour qui lafflux de combattants trangers qui sont envoys en Syrie par milliers en provenance de la Libye depuis plus dun an est capital, poursuit larticle.
Un compromis aurait toutefois t trouv : les djihadistes tunisiens auraient t autoriss rentrer combattre chez eux, mais en change le Front Al Nosra aurait obtenu des garanties sur le fait que tous les autres combattants qui iront en Syrie seront placs sous son commandement et non sous celui de lEtat islamique en Irak et au levant (EIIL), un autre groupe li Al Qada qui concurrence le Front Al Nosra.
Profitant du vide scuritaire aprs la chute de Mouammar El Gueddafi, le groupe libyen Anar Al Charia fait la loi en particulier dans lest de la Libye, o il contrle des quartiers de Benghazi, Syrte et Derna, selon des sources locales. Les attaques dans lEst libyen, comme celle du 11 septembre 2012 contre le consulat amricain Benghazi, qui a cot la vie lambassadeur, Chris Stevens, et trois autres Amricains, sont souvent attribues des groupes islamistes, dont Anar Al Charia, par des experts libyens et trangers. Les autorits nosent pas toutefois accuser directement ces groupes lourdement arms, par crainte de reprsailles, selon ces experts. Rcemment, Anar Al Charia a indiqu dans un communiqu quil ne reconnaissait pas les institutions de lEtat en Libye ni ses services de scurit, les qualifiant dapostat et de taghout.
Impasse politique et risque de dflagration
En plus dune situation scuritaire catastrophique, la Libye est aussi dans le rouge sur les plans politique et conomique. Cest ainsi que, par exemple, le blocus des principaux terminaux ptroliers de lEst libyen, qui devait tre lev hier, a t finalement maintenu, a indiqu le chef des gardes qui bloquent depuis plusieurs mois ces installations pour rclamer lautonomie de la rgion. Nous affirmons que nous nallons pas ouvrir les ports ptroliers, a dclar Ibrahim Jodhrane, expliquant que les diffrentes tentatives pour rsoudre la crise avec le gouvernement avaient chou.
Mardi, Saleh Al Ateiwich, chef de la tribu de Jodhrane dont sont issus la plupart des protestataires, avait annonc la leve, partir du 15 dcembre, du blocage des principaux terminaux ptroliers de lEst libyen, qui dure depuis plusieurs mois. Mais M. Jodhrane a expliqu hier dans une dclaration transmise par la chane Al Nabaa que les trois conditions poses pour la leve du blocus navaient pas t satisfaites par le gouvernement.
Les gardes rclament la formation de deux commissions, lune charge denquter sur les accusations dexportation illgale de ptrole, lautre de superviser la commercialisation du brut. Ils exigent aussi lattribution la rgion de la Cyrnaque dont ils rclament lautonomie dans le cadre dune fdration dune part des revenus ptroliers. Des gardes des installations ptrolires dpendant du ministre de la Dfense, en charge de la surveillance des installations ptrolires, bloquent depuis fin juillet les principaux terminaux ptroliers du pays.
Accusant, dans un premier temps, les autorits de vendre du ptrole de faon irrgulire, ces protestataires ont par la suite revendiqu lapplication du systme fdral qui divisait le pays en trois rgions administratives historiques : la Cyrnaque, la Tripolitaine (ouest) et le Fezzane (sud), avant sa suppression en 1963. Ibrahim Jodhrane sest ainsi autoproclam, en aot drnier, prsident du bureau politique de la Cyrnaque et a uvr pour la formation dun gouvernement local. Ce que Tripoli refuse de reconnatre.

Aniss Z.





'El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

la Libye nouvelle Mecque des terroristes




05:50 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,