> >

[] [ ]

Marocain, langue vivante, serait-elle arabe marocain

(Tags)
 
Pourquoi lAlgrie sintresse-t-elle la situation en Tunisie? Le gaz serait-il la rponse? Emir Abdelkader 0 2013-12-14 02:42 PM
libert d'expression serait-elle en danger? Emir Abdelkader 0 2013-10-27 05:16 PM
La seconde vie du kif marocain Emir Abdelkader 0 2013-10-04 07:47 PM
les gendarmes tirent sur un contrebandier marocain Emir Abdelkader 0 2013-07-30 03:38 PM
Altercation entre les reprsentants algrien et marocain Emir Abdelkader 0 2013-02-25 03:39 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-12-17
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,954 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Marocain, langue vivante, serait-elle arabe marocain

Marocain, langue vivante, serait-elle arabe marocain?





Pr. Mourad Alami *



La langue marocaine, le marocain, est sans aucun doute, ni triche ni dmagogie, une langue vivante; le meilleur indicateur que lon puisse trouver est quelle est toujours parle quotidiennement par la quasi-totalit des concitoyens marocains. Plus fondamental encore, sa force expressive et son lexique na cesser dvoluer au fil des annes, tout en intgrant une multitude de mots migrateurs, des nologismes et des mots trangers, sans complexe ni nostalgie fivreuse dun purisme encombrant.
Le dbat que nous vivons aujourdhui autour de la langue marocaine na rien de nouveau; lopinion sera toujours divise entre les traditionalistes, dits puristes, et les rformateurs, les modernistes. Ce que les puristes oublient cest que toutes les langues, sans exception aucune, sont des langues btardes, et larabe nchappera jamais ce phnomne langagier; tant donn que larabe est compos en grande partie de diffrentes langues trangres, 80%, surtout le sumrien, mais aussi le nabaten, le babylonien et lakkadien qui ont donn naissance larabe daujourdhui. Et sans les 1200 milliards de dirhams (30 milliards DH x 40 ans), minimum, avec lesquels on a affourag les 4 dernires dcennies une armada arabisante, la langue marocaine naurait jamais connue tant de dtracteurs, soucieux uniquement de leurs privilges, ascension sociale et rente linguistique, comme si lchec de larabisation ntait quune douleur temporaire, pas une gangrne qui ronge la socit et ses ressources. En 2005 250.000 lves quittent lcole, 2012 ils seront 370.000.
La langue arabe doit prserver son statut de langue de liturgie, comme le Vatican le latin; toutefois tous les cours depuis la maternelle jusquau doctorat doivent tre dispenss dans la langue amazigh et la langue marocaine, langue mdiane (langue riche et travaille du zajal par exemple), situe entre la langue populaire, la darija, et larabe, tout en souvrant sur dautres expriences, projets de vie, civilisations, cultures, religions et langues trangres comme surtout langlais, mais aussi lallemand, deuxime langue scientifique au monde, le chinois, lespagnol, le portugais et le russe. Car toute langue qui ne serait pas en tat de sauvegarder ses fonctions de tous les jours, il faudrait la considrer comme inutile. En dpit de la fonction utilitaire, identitaire dune langue, elle ne devrait jamais spuiser que dans des exercices de style, de rhtorique, dconnecte ainsi de la ralit, de son entourage et de ses locuteurs. Autrement la langue satrophie, et on va aller nolens volens vers un dprissement de la productivit intellectuelle, de la crativit et de la cration de richesse.
La langue vivante dispose dune grande diversit, ouverture sur le monde extrieur; et ce qui revt une importance primordiale, cest quelle possde un grand degr de communicabilit, avec le public le plus large possible. Et ce nest que dans cette langue quon cre une certaine dynamique, nourrit constamment par les dialectes, socio-dialectes (bidhawi, gadiri, ssefriwi, merrakchi, ttanjawi, wejdi, jebli), sous-langues et les langues spciales des maallem par exemple, du zellij, poterie, cuir, bois, mais aussi celles des stucateurs, plafonneur-faadiers, calligraphes, mcaniciens, pcheurs etc. La langue marocaine est une langue mouvante, changeante, vivante, prte toute sorte de mtissage, franc et sincre, sans rserve, contrle, ni tutelle. Sa force! Toutefois, elle doit tre dote des 3 registres reconnus par les spcialistes de langues vivantes: registre courant (contes, par exemple), registre mdian (pice de thtre), registre soutenu (ouvrage noble, grande capacit de rflexion).
La langue vivante, le marocain, tameghrabit, est lincarnation de la vie, la force, la passion et la profondeur de la pense (proverbes, aphorismes, anecdotes, blagues, pomes, romans etc.) et de lmotion; grce son caractre indestructible, elle a pu affronter toutes sortes dattaques, vagues de dnigrement farouches et de mpris, orchestres aussi bien par llite arabophone tout en la vilipendant de sous-langue, de darija tout court, ou arabe dialectal comme il est le cas de llite francophone. En dpit des centaines de milliards quon a allous au projet ruineux de larabisation qui sest sold par un chec cuisant et douloureux, daprs le constat du Conseil Suprieur de lEnseignement, malgr la marginalisation institutionnalise aussi bien de la langue marocaine que de la langue amazigh auparavant, nos deux grandes langues vivantes ont toujours su simposer et sauvegarder leur caractre unique et touche millnaire. Lune ne dun jumelage russi entre lamazigh et larabe, lautre lie dune manire inne au sol, traduit dans les faits, la posie, chants et danse, rayonnement intensif et optimiste envers la vie qui soppose diamtralement au projet de vie, imprgn par une religiosit bigoto-islamisante; craignant la vie plus que lenfer.
Si les chantres du parti de lIstiqlal veulent nous enfermer tout prix dans le dogme panarabiste, les islamistes du PJD nous rservent la formule paradisiaque, le dogme islamiste. Ni les uns, ni les autres veulent notre libert, panouissement individuel, dveloppement personnel. Tutelle islamisante est de mise, tout en voulant nous tenir prisonnier dans un tau langagier panarabiste, passiste, du coup arabe marocain, mme si ce label est biais, ne reflte gure la ralit. Ni la langue perse (70% du vocabulaire est similaire larabe), lourdou ou le pachtou sont des langues arabes, mme sils utilisent des lettres dites arabes. Notre langue marocaine est un mtissage, un brassage en grande partie avec la langue amazigh, mais aussi avec dautres langues comme le franais, lespagnol, le turc, langlais, litalien, mme le latin, hoc. Je renvoie aux diffrents articles que jai publis ce sujet afin de ne pas trop ennuyer toutes celles, ceux qui suivent de prs cette thmatique passionnante, de grande actualit. Les caractres sont peut-tre arabes en langue marocaine, en ralit des caractres aramens, toutefois la phonologie, les sons, de la langue marocaine est une pure cration locale; marocaine 100%, voire amazigho-arabe. Car une fois nous parlerons un Arabe du Moyen Orient, il va tout de suite reprer notre identit: Vous tes Marocain? Alors, pourquoi ne pas assumer son identit, pour mieux avoir confiance en soi, valoriser tout son capital humain et promouvoir ainsi le rayonnement de sa culture millnaire, riche et varie? Dans ce cas l, le mot arabe dans arabe marocain na aucun sens, si ce nest par manifestation de servilit, de mpris de soi-mme et de dnigrement de ses siens. Kayakoul khirna, ou yekhdem ghirna; franais: il puise nos ressources et sert les intrts de lautre. Comme Benkirane dailleurs, grce la langue marocaine il est devenu chef du gouvernement, tout en la dnigrant dernirement et refusant catgoriquement son officialisation. Opportunisme primitif, sans aucun smig dthique ou de bonne gouvernance.
Les ardents dfenseurs du panarabisme, ni ceux du dogme islamiste dailleurs, nont jusqu prsent pas rpondu la question suivante: comment remdier la dperdition scolaire et quelle est la finalit de la langue arabe, si elle nest pas intgre dans la vie quotidienne des Marocaines et Marocains? Larabe na quune chance de se remettre de ses cendres, renatre dans la langue marocaine. La langue est comme la musique, si on ne lentend pas souvent on oublie la mlodie, la tonalit, le sens. Le franais, langue trangre, de surcrot langue de loccupant, sest facilement impos. Pourquoi? Parce quil sagit dune langue vivante, comme on la parle, on lcrit; veut dire praticable, utile. Quand est-ce quon pratique larabe, jamais! Pas dans un seul pays arabe, ni de lAfrique du Nord. Lhypocrisie est une variante de la corruption de lesprit; car tous les fervents dfenseurs de larabe et de larabit envoient leurs rejetons ou bien la mission franaise, de prfrence, ou des tablissements privs, o la langue franaise est langue principale.
Lpicentre de la langue vivante se trouve lintrieur de la langue, intriorise de manire psycho-affective par le locuteur; quant la langue, dite morte, il est lextrieur; difficile insrer, intgrer dans la vie quotidienne, qu travers des efforts titanesques, pour ne pas dire tout le long dune vie dapprentissage. La langue morte est toujours fige dans le pass, le prsent et le futur, dans limpossibilit de se dvelopper au-del delle-mme, du point de vue lexique, syntaxe, morphologie et smantique. Le refus de la banalit est significatif pour toute langue morte, dite parfois savante; tant donn que la banalit en elle-mme est la forme la plus expressive de notre existence. Sans banalit, pas de joie, lgret, chants, danses, blagues, proverbes, science fiction, roman, posie, cration, invention tout court. Si la langue ne se confond pas, ne devient pas une avec lhomme, son utilit, sa force de frappe, son ancrage restera toujours fragile.
On doit parler de langue morte, lorsque cette langue est en tat uniquement de subir, dimiter la vie, sans tre imprgne par elle; lorsquelle est exclue du futile, de la vie quotidienne, de lphmre. Dans ce cas l, elle devient une pice de muse, une langue des beaux arts, loughat alfounoun, fonction rduite, sans me, ni prsent ni avenir. Ainsi la langue morte, restera par vocation, dconnecte de la ralit, de lentourage, de la vitalit du quotidien, tant donn que la langue morte bannit toute sorte dmanation du vivant. La parole intrieure, lme de chaque langue, doit toucher, interagir avec le public le plus large possible; autrement aucun avenir, ni comme langue de science ni langue de cration, vu le caractre litiste, repli sur soi et manque dinteraction. Et les puristes arabisants, islamistes et panarabistes en particulier, qui luttaient hier (dbut 2011) contre lofficialisation de la langue amazigh et par ricochet la langue marocaine, se montrent aujourdhui soudainement prt intgrer des termes de la darija dans larabe; ce qui serait en fin de compte que du bricolage, contraire au bon sens, coteux et insens. De plus, un agonisant na pas besoin de soins intensifs.
Dsormais, on devrait jeter les premiers fondements dune nouvelle stratgie linguistique srieuse afin de rejoindre le plus tt possible le train des grandes nations, prospres, novatrices et dynamiques, tout en valorisant toutes nos ressources humaines dans notre propre langue, le marocain, le tameghrabit, langue de la libert, de la dignit, de lmancipation, de la justice sociale, de lgalit des chances et des droits de lhomme.

* Universitaire, crivain et traducteur
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Marocain, langue vivante, serait-elle arabe marocain




12:27 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,