> >

[] [ ]

Les preuves avances par lAlgrie constituent la plateforme de lextradition

(Tags)
 
Ya-t-il du racisme en Algrie? Emir Abdelkader 0 2013-11-29 07:38 PM
Tlphones portables, de nouvelles preuves concernant les risques sur la sant ! Emir Abdelkader | french Forum 2 2013-01-30 06:51 PM
Libye Libye : extradition de Mahmoudi, son avocat dnonce "des pratiques de voyous" Emir Abdelkader 1 2012-06-26 04:36 PM
Seul en Algrie semsouma 3 2012-01-28 01:24 PM
...l'algerie mon amour l'algerie pour touhours dark_lordulk 12 2010-04-23 07:54 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-12-18
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Les preuves avances par lAlgrie constituent la plateforme de lextradition

Moncef Badsi. Liquidateur dEl Khalifa Bank

Les preuves avances par lAlgrie constituent la plateforme de lextradition

- La justice britannique vient dordonner lextradition de Abdelmoumen Khalifa. Quelles rpercussions cette dcision aura-t-elle sur le dossier ?

La plus importantes des rpercussions, cest de permettre aux autorits dorganiser un dossier judiciaire solide et viter ainsi de sattarder sur des broutilles, comme les cartes de thalassothrapie ou les billets davion. Il sera question de reprendre le gros dossier relatif aux transferts de devises, pendant depuis prs de dix ans au niveau du tribunal de Chraga et de le traiter srieusement. Laffaire de Khalifa Bank, examine par le tribunal criminel prs la cour de Blida, est vraiment drisoire par rapport celle qui attend au niveau de la cour de Chraga.

- Est-il normal quune affaire reste pendante pendant presque dix ans au niveau dun tribunal ?

Je ne sais pas, ce qui est certain, cest que le dossier na pas t gr de manire srieuse. Je ne sais pas sil a t ferm ou mis au vert en attendant lextradition de Moumen. Ce qui est important, il faut le prciser, cest que le juge est maintenant dans lobligation de le reprendre, mais dune manire plus srieuse et plus solide.

- Pensez-vous que lextradition de Khalifa soit le rsultat dun accord politique entre lAlgrie et la Grande-Bretagne ou sagit-il tout simplement dune dcision lie une affaire purement dlictuelle ?

La dcision dmontre que Abdelmoumen Khalifa na aucun argument politique pour se dfendre des faits dlictuels qui lui sont reprochs. Elle prouve que le dossier prsent et dfendu par lAlgrie ne contient que des faits en relation avec une opration descroquerie. Si les Britanniques ont dcid de lextrader, cest que les pices prsentes sont solides et ne prtent aucune confusion. Les arguments politiques quil met en avant nont pas t retenus. Les preuves avances par la partie algrienne constituent la plateforme de cette dcision dextradition. Les seules ngociations, qui peuvent avoir lieu autour de ce dossier, concernent les garanties donnes par lAlgrie pour assurer Moumen un procs quitable. Mais je pense que la meilleure des garanties a t le procs de Blida, qui sest tenu publiquement dans de bonnes conditions, o tous les accuss se sont exprims librement et leur dfense galement.

- Mais au tout dbut du lancement du mandat darrt, les autorits britanniques avaient refus lexcution de cette extradition. Pourquoi selon vous ?

En fait, au tout dbut il y a eu un cafouillage. Des vices de forme sont apparus donnant limpression de faire dans la prcipitation. Le dossier ntait pas srieux du tout. Il a fallu mettre en action la liquidation, en tant que partie civile, puisquelle dfend lintrt des dposants, quils soient grands ou petits. Les pices envoyes aux autorits judiciaires britanniques taient irrfutables et dmontraient clairement les faits dlictuels reprochs Abdelmoumen. Nous avions gagn laffaire dans le fond, et Moumen a t dfait. Il ne restait que le terrain de la forme, sur lequel Khalifa a jou toutes ses cartes et a russi gagner du temps.

- Certains restent convaincus que Abdelmoumen est une sorte de bote de Pandore que les autorits algriennes ne veulent pas ouvrir et ont donc intrt ce quil ne parle pas. Quen pensez-vous ?

Je reste convaincu quil na aucun argument politique pour se dfendre. Il sera oblig daffronter les faits prcis et prouvs descroquerie qui lui sont reprochs. Il doit expliquer au juge tous les mouvements de fonds oprs par sa banque vers des comptes ltranger, le trou laiss au niveau de la caisse principale et toutes les oprations douteuses ayant entran le dsastre financier constat. Dans le cadre de ma mission de liquidateur, jai eu rencontrer Abdelmoumen Londres, dans lespoir quil maide retrouver la traabilit de certaines oprations de transfert de fonds, en vain. A chaque fois, il me raconte des histoires, me promet le remboursement dune importante partie des crances, mais la fin, il revient sur ses engagements. Au fond, je pense quil na aucun argument solide pour se dfendre.

- Pourquoi, daprs vous, la justice franaise sest-elle dsiste de sa demande dextradition de Abdelmoumen Khalifa vers la France au profit de lAlgrie ?

Je pense que cest cause de laffaire Raghed Echama (le conseiller franco-libanais de Khalifa, ndlr), que nous poursuivons en tant que partie civile, pour avoir vendu clandestinement 12 avions-taxis achets par Abdelmoumen Khalifa EADS. Je nai pas une ide nette sur le degr de complicit de Abdelmoumen. Ce dont je suis certain, cest que le matre duvre est Raghed Echama. Il a contribu dmanteler ces appareils et les vendre en pices dtaches lextrieur de la France. Tout le monde avait peur de cette affaire et des rpercussions quelle pouvait avoir, notamment sur les cadres dirigeants dEADS, dont le directeur gnral avait t inculp. Peut tre que la peur tait lie aux rvlations que pouvait faire Abdelmoumen sur ce gant de laronautique, une fois extrad vers la France. Il est important de rappeler que Raghed Echama avait introduit une requte pour rcuser la constitution de la liquidation en tant que partie civile. Tout comme dailleurs lavait fait Mme Khalifa, dans le procs qui nous oppose elle, mais elle a t dboute. 

Salima Tlemani



El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Les preuves avances par lAlgrie constituent la plateforme de lextradition




03:01 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,