> >

[] [ ]

Facebook peut utiliser tout ce que vous crivez, mme si vous ne le publiez pas

(Tags)
 
Bouteflika a Hollande: Vous combattez les djihadistes au Sahel et vous les armez en Syrie Emir Abdelkader 0 2013-12-10 12:42 PM
Acha, sropositive depuis 2003 : Ça peut aussi vous arriver vous Emir Abdelkader 0 2013-11-30 02:38 PM
Savez-vous quen Algrie vous pouvez demander votre casier judiciaire en ligne ? Emir Abdelkader 0 2013-11-26 01:33 PM
1 000 rabbins posent la question Obama: peut-on compter sur vous pour agir en Syrie? Emir Abdelkader 0 2013-09-04 10:54 PM
vous me croyez pas mais vous le faites avec les trangers Emir Abdelkader 0 2013-05-23 12:09 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-12-18
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,937 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Facebook peut utiliser tout ce que vous crivez, mme si vous ne le publiez pas

Facebook peut utiliser tout ce que vous crivez, mme si vous ne le publiez pas




Que se passe-t-il lorsque vous crivez un statut Facebook ou que vous commencez commenter sous une photo Facebook dun ami, mais quaprs un peu ou beaucoup de rflexion vous dcidez de ne pas publier ce message ?
De votre ct, rien ou presque : vous supprimez le texte, vous fermez longlet et vous passez autre chose. Du ct de Facebook, en revanche, tout ce que vous avez crit, mais que vous avez finalement choisi de ne pas rendre public, peut tre sauvegard quelque part et employ toutes fins utiles par les quipes du rseau social, rvle un article de Slate du 12 dcembre.
Cet article sappuie sur une tude ( consulter ci-dessous) consacre au phnomne dautocensure sur Facebook.



Ce travail, ralis grce aux donnes de 3,9 millions de comptes en langue anglaise, enregistres pendant dix-sept jours de juillet 2012, a t effectu par deux personnes travaillant directement chez Facebook (Sauvik Das, tudiant et ancien stagiaire dt, et Adam Kramer, un analyste de donnes chez Facebook).
Si les intentions des auteurs ne sont pas explicitement formules, leur mthodologie est claire :
Pour mesurer lautocensure, nous avons utilis les donnes de deux interfaces de la version Web de Facebook : le champ de texte ddi aux statuts, et celui ddi aux commentaires. () Le contenu tait enregistr quand au moins 5 lettres taient tapes dans lun de ces champs. Nous lavons considr comme autocensur lorsque lutilisateur ne lavait toujours pas post dix minutes aprs avoir commenc taper son texte. () Ces analyses ont t faites de manire anonyme, de manire ce que les chercheurs ne puissent pas avoir accs aux textes crits par un compte spcifique. Par ailleurs, le contenu des messages autocensurs nont pas t enregistrs sur les serveurs de Facebook : seulement le fait quun contenu ait t crit [sans qu'on puisse savoir ce qu'est ce contenu].
Sans surprise, les rsultats de ltude montrent que le phnomne dautocensure est trs frquent : 71 % des profils tudis ont autocensur leurs messages au moins une fois en dix-sept jours. Nous prsumons fortement que les 29 % restants nont tout simplement pas eu loccasion de sautocensurer, tant donn la brve priode pendant laquelle a dur notre observation.
DES MESSAGES FANTÔMES QUI EN DISENT LONG
Mais comme le souligne Slate, les implications dune telle tude sont plus importantes quil ny parat. Il sagit dabord, pour Facebook, de mesurer la confiance des utilisateurs de sa plateforme : Facebook aurait tout gagner que le phnomne dautocensure soit limit au minimum, pour que plus de messages soient posts et quau bout du compte chacun y passe plus de temps.
Dans ce contexte, lidentification claire des lecteurs potentiels dun message ou dun commentaire est dterminante. Ltude sous-entend fortement que linterface de Facebook devrait, afin de limiter lautocensure, pouvoir rpondre plus clairement la question des utilisateurs : Mais, au fait, qui va pouvoir lire ce que je suis en train dcrire ?
(source)

Cette exprimentation ralise au sein de Facebook montre par ailleurs quil est possible aux ingnieurs davoir accs tout ce quon crit sur la plateforme, et mme aux brouillons de nos statuts et de nos commentaires soit de nos dialogues avec nos contacts Facebook.
Les informations que Facebook peut tirer de ces messages fantmes, qui nexistent quentre vous et linterface de Facebook, sont multiples. Par exemple, savoir quun utilisateur est actif sur son site mme si son profil naffiche que peu de statuts.
Le fait de ne pas publier un message peut galement tre trs riche en termes de mtadonnes. Sans savoir le contenu prcis des messages autocensurs, Facebook peut dj, par exemple, tre capable de dterminer que vous avez trs envie de parler telle ou telle personne (ou tel groupe, ou telle page), mme si vous nosez pas publier votre message.
Et si les quipes de Facebook se mettent plucher les contenus autocensurs (ltude sous-entend quil est techniquement possible de le faire), elles pourront avoir ventuellement accs des donnes de nature enrichir les informations lies votre profil.
Les blagues propos de YouPorn, dAdopte un mec, de Justin Bieber ou de votre patron que vous navez pas os laisser sur les profils de vos collgues indiquent, nanmoins, que vous connaissez bien ces noms ou ces marques, et quils peuvent faire partie de vos centres dintrts.
Les utilisateurs de Facebook ne sattendent pas ce que leurs messages non publis puissent tre collects , note Slate, en renvoyant sur la charte de confidentialit de Facebook lies aux Informations reues, et leur utilisation , qui ne mentionne que les donnes bel et bien partages par les utilisateurs.
Les quipes de Facebook, sollicites sur le sujet, ont toutefois rpondu Slate que le fait de ne pas publier un message tait une interaction comme une autre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source







 

()


: 1 ( 0 1)
 

Facebook peut utiliser tout ce que vous crivez, mme si vous ne le publiez pas




06:50 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,