> >

[] [ ]

Brahim Hadjas s'est-il livr

(Tags)
 
le Livre noir du prsident Marzouki provoque lindignation Emir Abdelkader 0 2013-12-09 02:28 PM
Les parents de Haroun et Brahim : Ne marchandez pas le sang de nos enfants Emir Abdelkader 0 2013-03-18 05:47 PM
Quel est le dernier livre que les dputs Emir Abdelkader 0 2012-11-06 01:54 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-12-21
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,954 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Brahim Hadjas s'est-il livr

Aprs une dtention de 7 mois au Maroc

Brahim Hadjas s'est-il livr?






Brahim Hadjas a t extrad par le Maroc vers lAlgrie sur la base dune demande dAlger, introduite aprs avoir t inform de son arrestation en avril 2013. Des rvlations de source judiciaire, contestes par des proches de la famille qui persistent affirmer que ce dernier sest rendu aux policiers marocains de faon dlibre.


De nouvelles rvlations sur la situation de Brahim Hadjas font tat de son extradition aprs avoir t arrt, au Maroc, en avril dernier. Ce que contredisent ses proches, selon lesquels il se serait livr aux services marocains dlibrment quelques jours avant son extradition.
En effet, en croire des sources judiciaires, Brahim Hadjas, fondateur de la banque prive Union Bank, mise en liquidation lissue dun scandale financier non encore lucid, a t apprhend au Maroc, le 10 avril 2013, en vertu dun mandat darrt international, lanc contre lui par le tribunal de Sidi Mhamed, prs la cour dAlger, au dbut de lanne en cours. Les autorits algriennes ont t saisies et une demande dextradition a t introduite.

La procdure a pris du temps parce que le dossier a t trait par la Cour suprme du royaume, seule autorit habilite dcider dune extradition. Une fois la dcision prise, une quipe de policiers du Bureau dInterpol Algrie sest dplace au Maroc pour finaliser la procdure, et ce nest que le 14 dcembre dernier que le mis en cause a t embarqu dans un avion en direction dAlger, explique une source judiciaire, prcisant toutefois quil se pourrait quune fois arrt, Hadjas se soit dsist de son droit dintroduire des recours, comme le prvoit la loi. Mais cela ne change en rien sa situation juridique.
la version de la famille
Du ct des proches de la famille de Hadjas, la version est tout autre. Brahim Hadjas sest rendu aux services de scurit marocains en toute libert. Depuis un temps, il vivait au Maroc mais ne pouvait plus supporter la vie de cavale, mme sil avait un passeport canadien et quil pouvait aller o il voulait. Lorsquil sest prsent au commissariat de police, il leur a exprim son vu de rentrer au pays, mais avec des garanties. Il avait peur de se retrouver seul une fois Alger, dautant que certains membres de sa famille lui ont tourn le dos, dans le but daccaparer ses biens, dclarent nos interlocuteurs, en insistant sur les drames humains que lancien magnat a vcus, notamment lors des dcs de sa mre et de sa sur, auxquels il na pas pu assist. En fait, les deux versions se rejoignent sur un seul point. Brahim Hadjas a fait lobjet dune extradition en bonne et due forme, que ce soit aprs sa reddition aux services marocains ou aprs que ces derniers laient arrt.
En tout tat de cause, Hadjas sera dfr devant le tribunal pour rendre compte des nombreux faits qui lui sont reprochs dans le cadre de plusieurs affaires, dont une avec ses deux enfants (en fuite au Canada, o ils jouissent de la nationalit de ce pays), condamns dailleurs par dfaut et faisant lobjet, eux aussi, de mandats darrt internationaux.
Son extradition ce moment prcis a suscit de nombreuses interrogations, dautant quelle a eu lieu au moment o les autorits judiciaires britanniques avaient annonc la validation de lextradition de Abdelmoumen Khalifa, fondateur dEl Khalifa Bank, lorigine du scandale qui porte son nom et qui a engendr, selon les spcialistes, un prjudice financier norme non encore dfinitivement arrt, estim plus 300 milliards de dinars.

Interrogations
Si certains analystes expliquent le retour de ces deux magnats de largent, la veille dune lection prsidentielle, par un ventuel deal avec les autorits algriennes, dautres par contre le voient comme une victoire de la justice algrienne dans des dossiers dextradition de personnes qui ont utilis tous les moyens possibles pour politiser leur affaire et chapper ainsi toute poursuite. Dans les deux cas, lopinion publique attend avec impatience les procs pour comprendre comment et avec quelle complicit largent public a t dilapid grande chelle.

Salima Tlemani



El Watan
 

()

« " " | "" »

: 1 ( 0 1)
 

Brahim Hadjas s'est-il livr




12:38 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,