> >

[] [ ]

plonge dans le systme de propagande de Ben Ali

(Tags)
 
Vers un systme alerte enlvement ? Emir Abdelkader 0 2013-03-15 06:19 PM
Un Mawlid dans la quitude Emir Abdelkader 0 2013-01-23 03:23 PM
À propos de la propagande en faveur des terroristes Emir Abdelkader 0 2013-01-21 03:26 PM
Le prsident Hollande reconnat un systme colonial... Emir Abdelkader 0 2012-12-20 02:39 PM
Mohammed merah, une opÉration de propagande dÉtat Emir Abdelkader 0 2012-06-16 12:12 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-12-23
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
plonge dans le systme de propagande de Ben Ali

plonge dans le systme de propagande de Ben Ali

Annonc en grande pompe par la chane de tlvision Al Moutawasset, proche des islamistes dEnnahdha, prvu pour faire lobjet dune confrence de presse mercredi 4 dcembre la prsidence de la Rpublique (avant quelle ne soit annule), le livre noir de Marzouki, intitul
Le systme de propagande sous Ben Ali, na finalement pas t distribu officiellement.


Tunis
De notre correspondant

Le fameux livre noir de Marzouki, tir des archives de lAgence tunisienne de communication extrieure (ATCE), rsume une partie importante des pratiques dans le secteur de linformation sous Ben Ali. En effet, la gestion par lATCE des fonds de la publicit publique, traduit la politique officielle de corruption dans la mesure o les mdias pro-rgime sont avantags alors que les autres organes de presse nobtiennent rien de cette manne publicitaire. Par ailleurs, des centaines journalistes ont t sucrs des dcennies durant pour embellir limage du rgime de Zine El Abidine Ben Ali.
Les faits sont certes connus, du moment que lesdites contributions sont publies. Aucune vritable surprise na t enregistre concernant les noms, sauf peut-tre des confirmations de doutes concernant certaines personnes, dont les productions mdiatiques ont fait des clivages suspects. Le livre de Marzouki constitue nanmoins un document important, du moment quil runit des faits dune tape sombre de lhistoire de la Tunisie, dautant plus que la majorit des supports mdiatiques cits dans ledit livre noir na pas fait son autocritique. Ce livre est, dans ce sens, un rappel signifiant que la Tunisie na pas oubli et quil est important de veiller pour que cette amre vrit ne revienne pas sous dautres formes.
Le pav dans la mare
Les 354 pages du livre Le systme de propagande sous Ben Ali ont servi prsenter 13 dossiers en rapport avec la corruption dans le systme dinformation sous le rgime dchu. Lesquels dossiers tournent essentiellement autour de lATCE et divulguent son rle connu et occulte dans la spoliation des mdias pour embellir limage de lancien rgime. Vu limportance de son rle, lATCE a donc fait lobjet du premier dossier. Plusieurs thmes ont t abords : domaines dintervention, liste et tches des collaborateurs, budget de lagence, agissements ltranger, aspects de la corruption, soutien aux livres de propagande sous Ben Ali, ainsi que les sessions de formation organises pour prparer certains personnages afin de mieux jouer leur rle de communication.
Cette partie confirme que le conseiller dinformation la prsidence de la Rpublique, Abdelwahab Abdallah, dtenait toutes les cls du secteur de linformation. Cette mission est confie Abdelaziz Ben Dhia durant la priode o Abdelwahab Abdallah a occup le poste de ministre des Affaires trangres. Les hommes du palais de Carthage avaient des relais au niveau du ministre de lIntrieur (dpartements de linformation et de la presse, dpartement politique), ainsi qu lATCE. Chacun de ces relais a des ramifications dans tous les ministres et toutes les rgions. Toute la Rpublique tait sous un contrle rigoureux. Le livre prsente ainsi les dtails dune vrit connue par les initis. Les grandes lignes de la politique de communication sont traces par une cellule dexperts peu connus du public. Mais, rien nest laiss au hasard pour amliorer limage du pouvoir et de Ben Ali en Tunisie et ltranger et discrditer lopposition.
Des sous gogo
Le deuxime dossier concerne la gestion, par lATCE, du dossier de rpartition de la manne publicitaire publique entre les supports mdiatiques. Ainsi, pour lanne 2010, les journaux proches du pouvoir ont t les mieux servis. La Presse (gouvernemental), Horria (parti au pouvoir), Renouveau (parti au pouvoir), Assabah (gendre du prsident), Le Temps (gendre du prsident) ont obtenu chacun des insertions publicitaires dune valeur de 676 000 DT (340 000 euros).
Il est utile de souligner que les journaux de lex-parti au pouvoir (RCD), Horria et Renouveau, ne se vendaient qu travers des abonnements obligatoires dans les tablissements publics. Parmi les autres journaux, la rpartition ntait pas quitable. Ainsi, si Attariq Jadid (parti dopposition Ettajdid aujourdhui Al Massar) a reu la maigre somme de 32 000 DT (16 000 euros), Al Mawkif (organe du Parti dmocratique progressiste aujourdhui Al Joumhouri) na jamais reu dinsertions publicitaires pour le punir de la rigidit de ses positions politiques.
Ces contributions ne se limitent pas lchelle locale. Plusieurs mdias trangers ont reu des sucreries du rgime de Ben Ali. En 2009, le livre noir a cit le groupe Arabies (400 000 euros pour des interviews avec Leila Ben Ali), Afrique Magazine (236 000 euros), Afrique Asie (240 000 euros), Jeune Afrique (335 000 euros), Dar Sayad (110 000 dollars), Dar Al Hawadeth (400 000 dollars), etc. Au niveau des tls, les sommes deviennent plus importantes. Ainsi Arabia a reu un million de dollars, ANB, 600 000 dollars, ANN ,300 000 dollars, Al Moustakilla de Hachemi Hamedi 300 000 dollars. Pourtant, Hamedi prtend aujourdhui quil tait opposant sous Ben Ali. Au total, les tls trangres ont reu 2,525 millions de dollars, les revues trangres 3,745 millions de dollars, alors que les radios ont eu des recettes de lordre de 83 000 dollars.
Peau dure
Le troisime dossier du livre noir a port sur la liste des mdias qui soutiennent le rgime et des journalistes qui ont vhicul leurs messages. Les autres dossiers ont parl des prparatifs et de la rpartition des rles lors des campagnes lectorales (4e), des mdias officiels comme la TAP, TV7 et les radios publiques (5e), des mdias privs comme Hannibal TV, Nessma TV, Mosaque Fm ou Shems Fm (6e), du paysage mdiatique avant le 14 janvier 2011 (7e), des dfaillances dans la loi sur la presse et les mdias en gnral (8e), lUGTT et les organisations syndicales (9e), la Ligue tunisienne des droits de lhomme (10e), les moyens de rponse contre les critiques dAl Jazeera, des Marocains et des Saoudiens (11e), le Rassemblement constitutionnel dmocratique dans les mdias (12e) et lopposition dans les mdias (13e).
Il est important de souligner que beaucoup de noms ont la peau dure et quils continuent svir dans le secteur malgr leur implication vidente avec le systme de Ben Ali. Le livre noir a cit 90 noms dans le 3e dossier et il est utile de revenir sur les plus en vue. Ainsi, lhomme de mdia, Borhane Bsaies, dfenseur acharn de Ben Ali sur Al Jazeera jusquau 12 janvier 2011, est revenu avec un poste de directeur de communication sur Nessma TV.
Ce nest pas tout. Le journaliste dAl Chourouk, Sofiane Lassoued, prte-nom plusieurs articles calomniateurs des leaders de lopposition (Njib Chebbi, Maya Jeribi, Hamma Hammami, Radhia Nasraoui, Moncef Marzouki, etc.) est aujourdhui lun des ditorialistes de ce mme Al Chourouk, premier tirage en langue arabe. Noureddine Boutar est toujours au poste de prsident-directeur gnral de Radio Mosaque. Salah Hajja, Hdi Mechri, Taeb Zahhar et Moncef Ben Mrad sont toujours les patrons du quotidien Assarih, des magazines Lconomiste et Ralits et de lhebdomadaire Akhbar Jamhouria. Au niveau des tls, le livre noir a confirm que les tls prives Hannibal TV ou Nessma TV faisaient partie du paysage mdiatique infod lancien rgime.
Les autres dossiers ont montr que toute la structure dinformation sert un seul objectif, celui dembellir limage de Zine El Abidine Ben Ali et de son pouvoir. Tout ce qui va lencontre de cet objectif est limin. Il est toutefois utile de remarquer que le dernier pisode, consacr lopposition, a t domin par les 13 pages sur Moncef Marzouki, alors que des opposants, non moins illustres que lui, nont pas bnfici de la moindre page. Il suffit de citer Hamma Hammami ou Ahmed Njib Chebbi. Malgr toutes les critiques quon peut lui adresser, le livre noir a rappel aux Tunisiens, notamment ceux du secteur de linformation, que le paysage mdiatique na pas encore fait son autocritique et quil est bien opportun dy penser.


Mourad Sellami



El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

plonge dans le systme de propagande de Ben Ali




07:38 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,