> >

[] [ ]

En Turquie, le sultan Erdogan nouveau au coeur de la tourmente

(Tags)
 
Turquie: Erdogan menac de toutes parts, le pays plonge dans la crise Emir Abdelkader 0 2013-12-29 12:47 PM
Erdogan plus fragile que jamais Emir Abdelkader 0 2013-12-28 05:31 PM
Terrorisme : la Tunisie frappe au coeur... Emir Abdelkader 0 2013-11-19 02:10 PM
Bandar Ben Sultan, bientt devant la CPI pour crimes de guerre ? Emir Abdelkader 0 2013-09-13 07:41 PM
Un coeur gurir Emir Abdelkader | french Forum 0 2012-10-25 11:03 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2013-12-30
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,930 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool En Turquie, le sultan Erdogan nouveau au coeur de la tourmente

En Turquie, le sultan Erdogan nouveau au coeur de la tourmente

Onze ans la tte du gouvernement ont fait de lui le matre incontest de la Turquie. Symbole du bond en avant conomique du pays, Recep Tayyip Erdogan, clabouss par un scandale de corruption sans prcdent, est aussi devenu sa figure la plus conteste.
A presque 60 ans, le Premier ministre sest impos comme la personnalit la plus influente depuis Mustafa Kemal Atatrk, le pre de la Turquie moderne.
Mais, six mois seulement aprs la fronde populaire qui a fait trembler les bases de son gouvernement, sa position parat aujourdhui menace comme jamais. Depuis bientt deux semaines, la justice et ses rivaux dnoncent les turpitudes financires prsumes du premier cercle de M. Erdogan, y compris celles de son premier fils Bilal.
Des hommes daffaires et des lus proches du rgime ont t inculps, trois ministres ont dmissionn et le gouvernement a t profondment remani. Mais lopposition continue critiquer, la rue gronder et les marchs financiers sinquiter.
Face au scandale, le Premier ministre a repris lune de ses stratgies favorites, celle de la victime, dj adopte pour contrer les manifestations dites de Gezi en juin.
Depuis quelques jours, Recep Tayyip Erdogan bat donc les estrades dans tout le pays pour nier catgoriquement les accusations de corruption qui psent sur son entourage et dnoncer la conspiration dun groupe criminel pour mettre bas la Turquie.
Ils ont chou lors de Gezi. Maintenant ils font une nouvelle tentative. Mais ils ne russiront pas, assure-t-il devant ses partisans.
Il nest pas du genre dire +oui, je me suis tromp+. Sa meilleure dfense, cest lattaque, observe Cengiz Aktar, professeur de sciences politiques luniversit prive Sabanci dIstanbul, jusque-l, cette stratgie lui a toujours russi.
Cest en cultivant cette image dhomme fort, conservateur et proche des proccupations du Turc de la rue que ce gamin des quartiers pauvres dIstanbul, trs pieux, a gravi les marches du pouvoir, de la mairie de la plus grande ville du pays la tte du pays en 2003.
Pendant des annes, le modle de dmocratie conservatrice, alliant le capitalisme un islam modr, dfendu par M. Erdogan a enchan les succs, dop par des taux de croissance conomique chinois.
Fractures
Rlu haut la main en 2007 puis en 2011, avec prs de 50% des voix, il semblait alors install au pouvoir pour trs longtemps. Limit trois mandats, le Premier ministre sest alors pris rver de llection prsidentielle daot 2014.
Mais ce scnario a draill en juin. Pendant trois semaines, plus de 2,5 millions de Turcs ont exig dans la rue la dmission du sultan Erdogan, lui reprochant ple-mle sa folie des grandeurs, sa main de fer et ses mesures de plus en plus ouvertement islamistes.
Sr du soutien dune majorit de la population, le chef du gouvernement a renvoy ses critiques aux lections et rprim svrement la contestation, cornant son image aussi bien en Turquie qu ltranger.
Il na pas compris cette fronde contre lui et na su reprendre le contrle que par la force, commente un diplomate, mais cette attitude a divis son camp.
Ces fractures sont depuis apparues au grand jour. Longtemps son allie, la confrrie du prdicateur musulman Fethullah Glen a dclar la guerre au gouvernement, contre son projet de supprimer certaines coles prives qui constituent une manne financire pour ce mouvement trs influent dans la police et la magistrature.
Dans ce contexte, le scandale politico-financier qui a clat le 17 dcembre a encore un peu plus affaibli la position du Premier ministre.
Cinq dputs ont dj claqu la porte de lAKP et dautres pourraient suivre. Les critiques que suscite Erdogan dans son propre camp ont atteint des proportions inoues, juge Cengiz Aktar, la question de son avenir politique est pose et lhypothse de son remplacement plus que jamais dactualit.
Il faudra observer dans les prochains jours lattitude de personnalits centrales et fondatrices de lAKP qui, linstar (du vice-Premier ministre) Blent Arin ou (du prsident)Abdullah Gl, entretiennent un contentieux et une rivalit de longue date avec Recep Tayyip Erdogan, observe lui aussi Jean Marcou, de lObservatoire de la vie politique turque.
MM. Arin et Gl sont rputs proches de la confrrie Glen. Et comme lcrivait dimanche lditorialiste du quotidien dopposition Cumhrriyet Can Dundar, les mariages forcs peuvent facilement voler en clats.
(Afp)



 

()


: 1 ( 0 1)
 

En Turquie, le sultan Erdogan nouveau au coeur de la tourmente




04:34 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,