> >

[] [ ]

Alger face au dilemme gyptien

(Tags)
 
La fivre du mondial sempare de la capitale, DAlger la blanche Alger la verte Emir Abdelkader 0 2013-11-19 02:22 PM
Washington ajoute sa liste noire des terroristes un islamiste gyptien Emir Abdelkader 0 2013-10-08 03:08 PM
le gouvernement gyptien passe la manire forte Emir Abdelkader 0 2013-08-01 03:30 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-01-07
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,948 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Alger face au dilemme gyptien

Alger face au dilemme gyptien




La diplomatie algrienne semble partage entre son souci de respecter la charte de lUnion africaine qui ne reconnat pas les rgimes issus
de coups dEtat et sa volont de prserver de bonnes relations avec le pouvoir de fait en Egypte.


Cette posture, pas trs commode, voire ambivalente aux entournures, transparaissait assez bien, hier, du discours du ministre des Affaires trangres, Ramtane Lamamra, lors de la confrence de presse quil a anime avec son homologue gyptien, Nabil Fahmi. Un invit un peu encombrant pour la diplomatie algrienne qui fait de la non-reconnaissance des rgimes issus de coups dEtat un a priori en Afrique. Comment vendre alors une position qui sauve les apparences face aux nouvelles autorits au pouvoir en Egypte qui se sont imposes par la force des baonnettes aprs avoir dpos le Prsident lu le 3 juillet dernier ?
LAlgrie reconnat et traite avec les Etats et non avec les rgimes (...) ; elle maintient ses relations avec ces pays nonobstant les problmes internes quils connaissent, affirme Ramtane Lamamra. Pas trs convaincante cette rponse, quand on rappellera que la diplomatie algrienne a t la dernire reconnatre le CNT libyen, mme aprs la chute du rgime dEl Gueddafi. M. Lamamra a tent tout de mme de sauver la face en nuanant que cette conduite ne signifiait nullement que lAlgrie est indiffrente ou quelle accorde peu dintrt aux situations instables que ces pays traversent. Mais il tait ais de deviner la gne de lAlgrie dcline par le ministre de devoir dfendre peu prs le contraire de ce quelle dfendait jusque-l.

Le cur et la raison

Les rgimes gyptien et algrien tant peu prs trs semblables dans leur essence et dans leurs cheminements, M. Lamamra ne pouvait, objectivement, mais surtout politiquement, corner limage des nouveaux matres du Caire.
Il lui tait alors opportun de glisser que les deux pays sont unis par des liens troits. Et que nous partageons ses joies et ses peines, mais nous ne nous ingrons pas dans ses affaires internes et nous souhaitons que le peuple gyptien sorte plus fort que jamais de son preuve. Mais quoi que fussent les rapports entre les deux pays, le rgime install par le gnral Al Sissi est clairement illgitime conformment au paradigme dmocratique de lUnion africaine dont lAlgrie se fait le fervent avocat.
Ramtane Lamamra, qui tait hier visiblement mal laise (et pour cause !) de devoir lnifier son discours face un gouvernement de fait, a dit respecter lavis de certains partis algriens qui napprcient pas que lAlgrie accueille le reprsentant dun rgime issu dun coup dEtat.

Le MAE a opportunment bott en touche en glissant que la politique trangre de lAlgrie tait conduite par le prsident de la Rpublique et quelle obissait des considrations stratgiques. En clair comme en dcod, cest le prsident Bouteflika qui aurait dcid daccueillir le MAE gyptien en Algrie.
Quant aux considrations stratgiques voques par Ramtane Lamamra, elles sont difficilement dcryptables sinon par une simple solidarit de rgimes de la mme extraction politique et du mme ADN. Il nest dailleurs pas fortuit que Nabil Fahmi soit reu par le prsident Bouteflika qui est pourtant souffrant.Le ministre des Affaires trangres sest presque excus de ce que lAlgrie ait cautionn en tant que prsident de lUnion africaine (UA) le gel de la participation de lEgypte aux runions de cette institution comme mesure prventive pour encourager le retour la constitutionnalit.
LAlgrie na pas particip la suspension daucun Etat africain passant par une situation dinstabilit politique, ni la Mauritanie, ni le Mali, ni le Niger, ni aucun autre, de mme quelle na pas exclu lEgypte ni demand sa suspension de lUA dont elle (Algrie) appuie fidlement la doctrine et les textes, a soutenu Lamamra.


Rgime illgitime, mais

Il a aussi rappel quune commission conjointe prside par lancien prsident malien, Oumar Alfa Konar, a t charge de suivre les efforts consentis par les Egyptiens en vue du rtablissement de la scurit dans leur pays. En creux, le chef de la diplomatie algrienne laisse entendre que lAlgrie nest pas spcialement cheval sur lillgitimit du nouveau rgime gyptien ; elle est plutt soucieuse denvisager un bon compagnonnage avec lui. Il a ainsi qualifi la visite de son homologue de saut qualitatif dans le dialogue et la concertation politiques entre les deux pays qui leur a permis de ritrer leur volont commune de coopration et de coordination autour des questions rgionales et internationales dintrt commun. Autrement dit, Nabil Fahmi, qui est venu demander un coup de pouce lAlgrie pour donner son gouvernement une lgitimit au sein de lUnion africaine et de la Ligue arabe, devrait rentrer satisfait en Egypte. Ou presque.


Hassan Moali



'El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Alger face au dilemme gyptien




01:13 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,