> >

[] [ ]

Élections prsidentielles, Sellal candidat du compromis ?

(Tags)
 
Mouloud Hamrouche est candidat aux lections prsidentielles 2014 Emir Abdelkader 0 2013-11-30 02:57 PM
Lopposition et les prsidentielles 2014, Voici nos conditions Emir Abdelkader 0 2013-11-26 01:35 PM
Yasmina Khadra, Les sept erreurs dun futur candidat Emir Abdelkader 0 2013-11-12 02:53 PM
Zeroual candidat, statu quo ou manipulation ? Emir Abdelkader 0 2013-06-24 03:05 PM
Bouteflika candidat et Ouyahia vice-prsident Emir Abdelkader 0 2013-04-09 03:02 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-01-08
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Élections prsidentielles, Sellal candidat du compromis ?

Élections prsidentielles, Sellal candidat du compromis ?




Le dcret prsidentiel de convocation du corps lectoral sera promulgu, a dclar Tayeb Belaz, la premire quinzaine du mois de janvier, soit comme le stipule la loi organique du rgime lectoral, trois mois avant la date des lections arrtes pour avril 2014.
Lon est bien dans les dlais impartis, mme si la question de savoir quels sont tous les postulants au scrutin prsidentiel na pas pour lheure de rponse.
Mais, dores et dj, deux lments semblent dominer les analyses produites ici et l : Bouteflika ne briguera pas un quatrime mandat et tout porte croire quune entente en trs haut lieu, entre civils et militaires, porterait sur la candidature du chef du gouvernement, Abdelmalek Sellal.
Dans cette hypothse, rcurrente ces derniers jours, la scne politique va connatre des chamboulements contraints, objectifs, eu gard au poste occup par le nouveau candidat potentiel et des bouleversements sans pareils au sein de la classe politique partis, associations, comits de soutien Des abandons et des retournements de vestes, il va y en avoir. Les efforts des partisans du 4e mandat taient colossaux.
Dans son entourage immdiat, familial ou autre, comme chez les ternels partisans du soutien celui qui a amen la stabilit au pays, des trsors dimagination, sans intelligence cependant, ont t dvelopps pour faire croire que le prsident est encore en mesure de rempiler pour un 4e mandat.
Peine perdue, la persistance de la maladie a eu raison de la somme de maquillages et de mises en scne, ce qui a fini par convaincre un grand nombre de citoyens que le traitement quon infligeait au grand malade tait indigne.
Si dans une premire phase, celle jalonnant les priples sans fin de Sellal dans les diffrentes wilayas, le discours se faisait bilan combien positif du prsident sauveur suggrant mme que seul Bouteflika est en mesure de conduire le pays dans un contexte international aussi perturb, dans les derniers dplacements du Premier ministre ces discours ont pris une tonalit dhommage un prsident partant mais qui a tout donn au pays. Il a tout donn, il faut maintenant le remercier.
Ce discours, mme sil nest pas aussi explicite, en avait en tout cas la tonalit. Si lhypothse de Sellal, candidat la prsidentielle, devenait certitude avec une annonce officielle, certaines conditions devront tre runies dont la plus importante est celle relative son actuel statut.
Les dispositions lectorales font quil revient au Premier ministre de prsider la commission nationale de lorganisation des lections. Cette disposition est-elle compatible avec sa candidature ? Dans la ngative, devra-il alors dmissionner de son poste de chef de gouvernement ?
Dans ce cas de figure, qui le remplacera et qui conduira les affaires du pays, sachant que Sellal, depuis lhospitalisation de Bouteflika au Val-de-Grce, assure ses fonctions mais celles aussi du prsident qui est totalement absent depuis des mois.
Va-t-on vers le remplacement de Sellal la chefferie du gouvernement ou vers un artifice juridique qui parerait cette incompatibilit ? Pour que la candidature de Sellal soit officielle, il faudrait que Bouteflika annonce officiellement quil ne brigue plus de mandat.
Quand le fera-t-il, sachant quil continue vouloir entretenir le mystre jusquau bout, pour viter quun autre candidat que celui sur lequel il sest entendu, napparaisse ?
Sil y a eu accord, il faut le souligner, il na pu se faire que sur le fait que le Prsident sest assur que son retrait ne donne pas loccasion de le juger sur sa gouvernance de 14 annes et sur des assurances dimmunit pour ses proches et de mise au chapitre des pertes et profits tous les manquements la gestion saine des affaires.
Pour ce dernier aspect, il parat pour le moins difficile et hasardeux de tenir ce type dengagements, certaines affaires, comme le scandale Khelil, par exemple et ce nest pas le seul, ntant plus circonscrites au seul environnement national.
La perspective dune candidature Sellal propose par le rgime en place entranerait par ailleurs des bouleversements au sein de la classe politique et chamboulerait notablement la donne. Que feront les candidats jusque-l dclars Ahmed Benbitour, Soufiane Djillali, Ali Benouari, Yasmina Khadra, Rachid Nekkaz, Kamel Benkoussa ? Renoncements ? Ralliements ? Ou tout simplement persistance dans les candidatures ?
Pour certains notamment ceux de lmigration, Yasmina Khadra compris, il nest pas sr quils obtiennent le nombre de signatures requis pour tre officiellement admis la candidature.
Benbitour, le premier rendre publique sa candidature, maintiendra trs certainement son offre tout comme Soufiane Djillali, alors quils savent tous les deux que Sellal, candidat du compromis, a toutes les chances de son ct, ladministration lui tant acquise et pas seulement daujourdhui.
Quant ceux qui ne se sont pas encore prononcs mais dont les comits de soutien trs nombreux activent sans relche, attendront- ils que Sellal se prononce ou devanceront- ils sa dclaration ? Depuis quelques semaines la candidature de Mouloud Hamrouche semble de moins en moins sre. Quant Ali Benflis, il devrait officialiser sa candidature tout juste aprs la convocation du corps lectoral.
Dans le cas de la mise en oeuvre dune option Sellal, le perdant des lections de 2004 sait sans aucun doute, quavec une candidature de compromis comme celle de lactuel Premier ministre, les ds sont aussi pips quavec Bouteflika candidat. Toute la question est de savoir sil se sent suffisamment fort pour se mesurer malgr tout Sellal, dans un duel quil voudra loyal.
Le sera-t-il ? Lorsque lon voque un arrangement, un consensus sur un nom, lon est en droit den douter. En tout cas, la deuxime quinzaine de janvier rservera bien des surprises dont la plus rjouissante est le comportement de lagit du bocal, Amar Sadani. Vers quels cieux se tournera- t-il encore pour faire entendre sa voix et ce sera la voix de qui ?


K. B.-A.
Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Élections prsidentielles, Sellal candidat du compromis ?




12:46 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,