> >

[] [ ]

les partants, les abonns et les indcis

(Tags)
 
Algrie Tlcom offre ses abonns des journes gratuites de connexion Internet Emir Abdelkader 0 2014-01-07 08:28 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-01-10
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,971 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
les partants, les abonns et les indcis

À la veille de la convocation du corps lectoral, Prsidentielle : les partants, les abonns et les indcis

Le secret jalousement gard par Bouteflika sur ses intentions a plomb une prsidentielle quon prsentait comme dcisive pour le pays. Quelle topographie peut-on faire du paysage lectoral un trimestre peine du grand rendez-vous ?
Sans relief jusquici, llection prsidentielle prvue pour avril prochain va sans doute semballer sous peu. La convocation du corps lectoral vient dtre annonce, tout tour, par le ministre de lIntrieur, Tayeb Belaz, dabord, lundi 6 janvier, loccasion de sa vire algroise, puis par le Premier ministre Abdelmalek Sellal, le lendemain, depuis Mascara. Le corps lectoral sera convoqu pour la prsidentielle de 2014 la premire quinzaine du mois de janvier courant travers la publication dun dcret prsidentiel, a affirm M. Belaz. Cette annonce, en thorie du moins, est de nature provoquer un grand emballement sur la scne politico-mdiatique et pousser les grosses pointures politiques sengager dans larne. Cest l, en tout cas, la conviction du ministre de lIntrieur : Je pense que la scne politique et les partis ragiront le jour suivant la publication du dcret, notamment par lannonce des dclarations de candidature, a-t-il assur. Il faut dire quon a mis beaucoup de temps pour engager la bataille des prsidentielles.
Trois mois suffiront-ils aux Algriens pour faire la part des choses et dcortiquer les programmes de tous les candidats ? Peu vident. La situation de flou, qui rgne encore au sommet, nest-elle pas entretenue sciemment pour viter justement tout dbat de fond sur la situation du pays et de faire objectivement le bilan de 15 ans de rgne ? Vraisemblable. Une chose est sre, le secret jalousement gard par lactuel locataire du Palais dEl-Mouradia sur ses intentions ont srieusement plomb une prsidentielle quon prsentait pourtant comme dcisive pour le pays. Quelle topographie peut-on faire du paysage lectoral un trimestre peine du grand rendez-vous prsidentiel ? Force est de constater que jusquici, ce sont plutt, quelques exceptions prs, les candidatures plus au moins folkloriques qui tiennent le haut du pav.
Les habitus et les nouveaux venus
Trs peu soucieux des conditions de la tenue du scrutin et de sa transparence, certains dirigeants de partis sont devenus, par la force des choses, des abonns de la prsidentielle. Le plus emblmatique de ce type de candidats est, sans conteste, Ali Zeghdoud, prsident du Rassemblement algrien. Il tait candidat en 2004 comme en 2009 sans avoir jamais russi passer le cap de la collecte de 75 000 signatures exiges par la loi.
Les prsidents dAhd 54, Faouzi Rebane, et du Front national algrien (FNA), Moussa Touati, peuvent tre classs dans la case des habitus des rendez-vous prsidentiels mme si, politiquement, ils sont un cran au-dessus. Jamais deux sans trois, Fawzi Rebane, aprs avoir pris part aux lections de 2004 et de 2009, a encore annonc, le 28 dcembre 2013, sa candidature pour la prochaine lection. Fort de son costume de prsidentiable enfil en 2009, Moussa Touati, lui, a act plus tt, la mi-juin 2013 prcisment, sa participation la prochaine prsidentielle.
Aux cts de ces vtrans de la prsidentielle, de jeunes loups se sont eux aussi engags dans la bataille dans le but de se donner une stature ou denraciner leurs partis dans lchiquier politique. Cest le cas du prsident du parti Jil Jadid, Sofiane Djillali, un vtrinaire de formation qui a fait lessentiel de ses armes au sein du PRA, qui a fait part de sa candidature en septembre 2013. Ambitieux et trs prsent sur le terrain comme sur les rseaux sociaux, il entend incarner le changement et jouer dans la cour des grands. Autre nouveau prtendant prendre part aux prochaines joutes lectorales, Abdelaziz Belad, prsident du Front El-Moustaqbal, qui a annonc sa candidature le 20 dcembre 2013. Ex-secrtaire gnral de lUNJA, M. Belad a fait toutes ses classes lcole du FLN avant de lancer, la faveur des rformes de politiques de 2011, sa propre formation politique. Partisan de Benflis en 2004, le prsident de Front El-Moustaqbel a dcid, cette fois, de faire cavalier seul.
Les atypiques et les expats
Sans parti ni ancrage social, lancien chef de gouvernement Ahmed Benbitour, en rupture de ban depuis 2000 avec lactuel chef de lÉtat, sest jet dans le bain bien avant tout le monde, dbut 2013 plus prcisment. Gnral sans troupes, M. Benbitour, plus technocrate que politique, a une foi de charbonnier de pouvoir bousculer lordre tabli en ne comptant que sur la pertinence de ses propositions, notamment sur le plan conomique.
Il est presque log la mme enseigne que lcrivain et ancien militaire, Yasmina Khadra, qui, sans aucune attache partisane, espre pourtant drainer les Algriens derrire sa candidature annonce dbut novembre 2013 au Forum de Libert, en ne comptant que sur son aura de romancier reconnue de par le monde.
Incontestablement, la grande nouveaut, voire la curiosit de la prsidentielle davril 2014, est la prsence de prtendants nayant pas de vcu algrien, cest--dire vivant ltranger. Le plus en vue dentre eux est Rachid Nekkaz qui, le 3 juin dernier, partir de la frontire algro-marocaine, a pris tout son monde de cours en annonant sa candidature.
Aprs deux tentatives avortes de se faire lire en France, Nekkaz a dcid donc de faire carrire politique en Algrie en se prsentant comme candidat hors-systme, de la jeunesse et du changement pour la prsidentielle de 2014. Et pour convaincre de son algrianit钒 pleine et entire, il a renonc sa nationalit et son passeport franais. Fort de sa certitude de pouvoir tre utile pour son pays, Ali Benouari, ancien ministre dlgu au Budget, tabli depuis une vingtaine dannes en Suisse, a dcid, fort de ses ides librales, de retourner au bercail, mais dans la peau dun prsidentiable et de sauveur.
Cest le cas aussi, quelques dtails prs, de Kamel Benkoussa, un enfant dmigr, conomiste de son tat, qui, le 30 dcembre 2003, a justifi sa candidature pour la prsidentielle par son souci de servir lAlgrie, un pays sous-gr. Son but ? Travailler lmergence dune nouvelle rpublique, expliquait-il lors dun rcent Forum de Libert. En dehors de ces prtendants la candidature, beaucoup dautres personnalits politiques quon a lhabitude de qualifier de potentiels prsidentiables, trs au fait des murs et pratiques du systme, prfrent adopter la position de wait and see. Le jeu ntant pas encore clair et les intentions de lactuel chef de lÉtat non connues, ils ne veulent en aucun cas afficher leurs ambitions. Cest le cas des anciens chefs de gouvernement Mouloud Hamrouche et Ali Benflis, mme si lannonce de la candidature de ce dernier est donne pour imminente. Quant aux anciens patrons du FLN et du RND, Abdelaziz Belkhadem et Ahmed Ouyahia, ils sont en embuscade dans lattente dun adoubement des sphres dcisionnelles qui semblent, pour le moment, leur prfrer lactuel Premier ministre que certains cercles se plaisent prsenter comme le probable candidat du consensus. Face ces candidats-maison, dautres acteurs de lopposition dmocratique comme Sad Sadi, ou islamistes (Abdallah Djabellah, Abderrezak Mokri, etc.) ne veulent aucunement saventurer lancer leur candidature sans avoir au pralable runi les conditions dune lection honnte et transparente dont la gestion doit, leur yeux, imprativement tre retire au ministre de lIntrieur et confie une commission lectorale indpendante.


A C
Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source



 

()


: 1 ( 0 1)
 

les partants, les abonns et les indcis




03:08 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,