> >

[] [ ]

Le FLN plonge dans la crise

(Tags)
 
Turquie: Erdogan menac de toutes parts, le pays plonge dans la crise Emir Abdelkader 0 2013-12-29 12:47 PM
Les mdias gyptiens accapars par la crise : zapping anxiogne Emir Abdelkader 0 2013-10-09 02:32 PM
lEgypte plonge dans le tout scuritaire Emir Abdelkader 0 2013-10-09 02:23 PM
LAlgrien souffre dune grave crise de confiance Emir Abdelkader 0 2013-05-23 02:58 PM
Crise en Tunisie... Emir Abdelkader 0 2013-02-11 11:06 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-01-12
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,944 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Le FLN plonge dans la crise

Le FLN plonge dans la crise

Min par des divisions claniques, le FLN est plus que jamais partag sur le choix de son candidat pour la prsidentielle davril prochain.



Amar Saadani ne lche rien. Le trs contest secrtaire gnral du FLN a cltur, hier, le cycle des shows visant plbisciter Abdelaziz Bouteflika pour un quatrime mandat la tte de lEtat. Ce qui devait servir de tribune Amar Saadani a finalement tourn court. Devant des centaines de personnes, censes tre des lus de son parti, le secrtaire gnral du FLN a pli laffaire en 10 minutes.
Un temps record. Et en plus des intermittences cres par des cris des prsents et des chansons la gloire de celui qui a rendu sa dignit lAlgrie, le discours de Amar Saadani a t perturb par un invit surprise. Larrive inopine de Abdelaziz Belkhadem, ancien secrtaire gnral du FLN, a cr une cohue indescriptible dans la tribune. Alors que Saadani parle de soutien pour un quatrime mandat, lancien secrtaire gnral, flanqu de quelques gardes et des proches, fait irruption sous des cris Belkhadem, Belkhadem. Je suis venu soutenir un quatrime mandat Abdelaziz Bouteflika, a lch lancien Premier ministre ladresse de quelques journalistes. Sans plus. Et lhomme quitte prcipitamment les lieux avant que lactuel secrtaire gnral ne sen aille. Que vient faire Belkhadem dans ce meeting ? Il vient ravir la vedette Saadani, disent certains confrres. Certains veulent saboter la fte. Nous leur disons que notre dcision est prise : notre seul candidat est Abdelaziz Bouteflika !, scrie Saadani sous les vivats de la foule, masse dans un chapiteau plac dans les jardins du Complexe olympique Mohamed Boudiaf.


Des chargs de mission

En dehors de cet imprvu, Amar Saadani a fait lessentiel. Il a rappel que Abdelaziz Bouteflika est le candidat du FLN pour llection prsidentielle davril prochain. Nous ritrons, ici devant vous, notre appel au moudjahid Abdelaziz Bouteflika pour se porter candidat nouveau un mandat prsidentiel, a-t-il lanc. Si nous sommes ici, cest pour Abdelaziz Bouteflika, a-t-il encore insist. Je considre que votre prsence, en masse, est synonyme dun plbiscite pour Abdelaziz Bouteflika, appuie Saadani. Lhomme le rappelle avec insistance comme pour mieux montrer son soutien indfectible au chef de lEtat. Et les redresseurs ? Certains sagitent en dehors des structures du parti. Laissez-les ! Ce sont des chargs dune mission qui se terminera en avril prochain, a-t-il attaqu. Prparez-vous lancer la campagne de la victoire ds la convocation du corps lectoral, a-t-il recommand ladresse des lus.
Amar Saadani ne revendique plus la rvision de la Constitution avant llection prsidentielle. Mais il nabandonne pas le projet. Nous demandons toujours la rvision de la Constitution, mme sil revient au prsident de la Rpublique den dcider le moment, a indiqu Saadani. Nous avons dj fait connatre nos propositions la commission Bensalah, a-t-il ajout.

La Constitution, une prrogative du Prsident

Avant lentame du discours de Saadani, des centaines de citoyens affluaient de partout. Des jeunes et des personnes de tout ge sont venus remplir la salle. Les bus, qui portent des immatriculations de plusieurs wilayas du pays garnissaient les parkings du complexe olympique. Difficile ds lors de distinguer les vrais lus des autres. Et des profils de certains prsents, comme ces jeunes couples se tenant par la main et portant des badges lus, ou ces personnes ges venues de Kabylie, sont loquents de la persistance des mthodes du FLN.
Mais les responsables de lancien parti unique ne se soucient ni des dtails ni des formes. Ils ont fait leur spectacle entam dailleurs sur des rythmes de bendir. Pour le reste, Saadani a pass un message. Il est lun des rares croire encore que Bouteflika sera candidat sa propre succession. Quoiquau pays des miracles, tout reste possible. Force est dadmettre que le FLN est travers par une crise qui met nu des divergences profondes sur le choix des candidats du parti.


Le parti aura bientt un vrai secrtaire gnral, selon Kassa Assi :

La guerre des frres se poursuit au sein du Front de libration nationale (FLN). Hier, alors que se tenait une rencontre la Coupole du complexe sportif Mohamed Boudiaf de Ben Aknoun (Alger) la demande de Amar Saadani, un conclave huis clos se droulait Draria, dans larrire-pays algrois, au sige du mouvement de redressement du FLN, men par Abdelkrim Abada et le coordinateur Abderrahmane Belayat.
Dans la ligne de mire, la nomination dun nouveau secrtaire gnral de lex-parti unique dans la perspective, bien videmment, de dsigner le futur candidat pour la prsidentielle de 2014. Un bras de fer est engag depuis fort longtemps. Selon Kassa Assi, membre du bureau de coordination, la rencontre daujourdhui (hier, ndlr) a pour objectif de rassembler toutes les signatures des membres du comit central qui nous ont donn leur accord verbalement seulement. Ils ont remis les documents lgaliss qui contiennent leur signature.
Cest une sorte de confirmation de leur engagement pour lorganisation de la vraie runion du comit central, car celle organise par Saadani, en t, est pour nous nulle et non avenue. Dailleurs, jusqu prsent, la justice nous donne raison. Le bureau de coordination, dont le mouvement de redressement est lpine dorsale, compte dposer ces jours-ci, aprs la collecte des signatures, une demande au ministre de lIntrieur. Cest au cours de cette runion quun authentique secrtaire gnral du FLN sera dsign, estime M. Assi. Pour lui, la rencontre tenue par Saadani la Coupole na aucun sens. Il ne pourra pas aller loin. Il prsente de faux arguments. Cest une perte de temps.
La fin de la comdie est imminente. La preuve, ceux qui taient avec lui ne reprsentent pas le FLN, affirme-t-il.Pour organiser une runion du comit central, le rglement intrieur du FLN exige la signature des deux tiers des membres du CC. Sur ce point, Kassa Assi estime que le bureau de coordination parviendra atteindre le quorum. Cest une question de quelques jours seulement.
Le FLN aura bientt un vrai secrtaire gnral, lgitime et lu dmocratiquement, dclare-t-il. Rappelons que la contestation a t engage lorsque Abderrahmane Belayat, coordinateur du parti suite lviction de Abdelaziz Belkhadem en janvier 2013, avait introduit un recours auprs du Conseil dEta et qui a t accept, mercredi 28 aot 2013, pour interdire la runion dEl Aurassi. Depuis cette date, les deux camps nont pas rgl leur diffrend.
Mehdi Bsikri



Ali Boukhlef



El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Le FLN plonge dans la crise




05:56 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,