> >

[] [ ]

Premier grand test pour le gnral Abdelfatah Al Sissi

(Tags)
 
Gnral Giap : Mon peuple, mon gnral ! Emir Abdelkader 0 2013-10-06 02:26 PM
Le gnral Al Sissi a t le dernier officier se retourner contre Morsi Emir Abdelkader 0 2013-08-26 05:50 PM
L'offensive du gnral Al Sissi Emir Abdelkader 0 2013-08-19 02:47 PM
Mariage fastueux pour le fils de Abassi Madani au Grand Hyatt Doha Emir Abdelkader 0 2013-01-03 03:03 PM
test Emir Abdelkader | french Forum 0 2012-05-05 03:38 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-01-14
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Premier grand test pour le gnral Abdelfatah Al Sissi

Rfrendum constitutionnel en Egypte

Premier grand test pour le gnral Abdelfatah Al Sissi




Les Egyptiens voteront aujourdhui et demain pour le rfrendum de la nouvelle Constitution. Durant plusieurs semaines, la coalition au pouvoir a men une campagne massive en faveur du oui, laissant trs peu de place aux voix discordantes.





En proie une instabilit chronique depuis bientt trois ans, lEgypte naurait plus le luxe de choisir entre plusieurs voies. Si lon en croit un rcent article publi dans le quotidien Youm al Sabi, les Egyptiens nont pas dautre choix que de voter en faveur de la Constitution, surtout dans un pays o la liste des besoins ne cesse de sallonger. Charles, physiothrapeute dans un hpital militaire du Caire, en est convaincu : Beaucoup voteront oui au rfrendum, car il ny a pas dautre alternative, sinon celle de retomber dans une dictature islamiste. Dans les mdias majoritairement acquis la cause du coup dEtat militaire qui a mis fin la prsidence de lislamiste Mohamed Morsi le 3 juillet 2013, le message est clair : les citoyens doivent massivement approuver la nouvelle Constitution. En jeu, leur degr de soutien la politique mene par larme contre les Frres musulmans dont Mohamed Morsi est issu.
A la veille du rfrendum, prvu les 14 et 15 janvier, seule la campagne pour le oui a eu droit de cit. Le mme message est martel partout et nimporte quelle heure de la journe : Votez oui pour la Constitution. Au nom de lamour pour lEgypte, et du dsamour de la confrrie islamiste dornavant classe organisation terroriste par lEtat gyptien. A loccasion dun sminaire organis par le dpartement des Affaires morales des forces armes, samedi dernier, le ministre de la Dfense, Abdelfatah Al Sissi, a ainsi demand aux Egyptiens de ne pas le dcevoir. Il sest galement adress aux femmes dont il souhaite la participation massive au rfrendum, et ce, accompagnes de tous les membres de leur famille. Il prcise : Comme elles lavaient fait le 30 juin 2013 lors des manifestations monstres contre le prsident Morsi.

Voix discordantes

Depuis cette date, une nouvelle plaie semble avoir gagn lEgypte : lunanimisme. Au nom de la stabilit et de la lutte antiterroriste, le pouvoir sacharne touffer toutes les voix discordantes, comme celles des Frres musulmans ou des activistes libraux. Quand jai confi des amis que je soutenais la confrrie, ceux-ci ont pris leur distance, dplore Ahmed, employ dans une agence de tourisme. A leurs yeux, je devenais une menace, une personne qui travaille contre les intrts du pays. Cible dune rpression implacable depuis lt 2013 et exclus de la vie politique gyptienne, les Frres musulmans ont appel au boycott du rfrendum. Mais lAlliance anti-coup, principal groupe de soutien lancien prsident Mohamed Morsi, compte toutefois peser sur le scrutin en faisant descendre, comme elle le fait depuis juillet 2013, ses partisans dans la rue. A laube de cette nouvelle tape dcisive pour larme, beaucoup craignent une recrudescence des violences aux abords des bureaux de vote.

Combat de la Constitution, Marches du sang, Larme se met en ordre de bataille : la lutte engage entre les Frres musulmans et larme sest donne les attributs dune vraie guerre, avec ses maux, ses morts et sa surenchre permanente. Sommes-nous prts sacrifier notre dmocratie pour gagner une guerre contre le terrorisme ? sinterroge Khaled Fahmy, professeur luniversit amricaine du Caire. Et cette victoire aura-t-elle un sens si nous dcouvrons que nous avons perdu notre libert en cours de route ? La semaine dernire, des combats de rue meurtriers entre pro-Morsi et forces de scurit ont clat dans plusieurs localits, dont la ville portuaire de Suez et Ismalia, la cit berceau des Frres musulmans. Le Mouvement de la jeunesse du 6 avril, clef de vote de la mobilisation en 2011, a lui aussi appel ne pas participer au scrutin. Fin dcembre, son fondateur Ahmed Maher et deux membres de lorganisation ont t condamns trois ans de prison pour avoir enfreint la nouvelle loi rglementant le droit de manifester en Egypte.


Un texte que de nombreuses organisations jugent contraire aux principes de la rvolution, et limage de la drive autoritaire de lactuel pouvoir pilot par larme. Ces partisans du ni dictature islamiste ni dictature militaire brouillent les lignes traces par la nouvelle coalition. Les activistes politiques ne sont pas les seuls faire les frais de cette politique. Ces derniers mois, des dizaines de journalistes ont galement t victimes dintimidations et darrestations. LObservatoire des journalistes contre la torture a dnombr 67 cas de violation, durant le seul mois de dcembre. Trois journalistes de la chane qatarie Al Jazeera, souponns dappartenir aux Frres musulmans, ont t arrts le 29 dcembre et demeurent toujours retenus par les autorits gyptiennes.

Lgitimer a posteriori

Ce rfrendum sinscrit dans un contexte de rpression, mais cela va-t-il pour autant amoindrir sa porte politique ? Lactuelle coalition peut-elle lgitimer a posteriori la destitution dun prsident lu et la traque mene depuis contre sa confrrie? Tel semble tre le pari des nouvelles autorits.

Elles misent donc sur une participation massive de la population gyptienne, accrditant lide que le coup dEtat manait bien de la volont du peuple. Pour parfaire ce processus de lgitimation, il faudrait que le taux de participation et de vote en faveur de la Constitution dpasse ceux enregistrs en 2012 lors du rfrendum pour la Constitution rdige sous lre islamiste. Et aprs ? Les rcentes dcisions prises par le pouvoir militaire contre les dernires manifestations organises par les Frres musulmans naugurent rien de rassurant.
Comme le souligne Michele Dunne, associe au programme Moyen-Orient de la fondation Carnegie pour la paix internationale, lavenir politique de lEgypte reste lourd dincertitudes : les Egyptiens sapprtent voter pour une Constitution sans savoir quel systme lectoral sera utilis pour le vote du Parlement, et si le pays maintiendra un rgime o le Prsident dtient de nombreux pouvoirs, comme celui de nommer les gouverneurs des provinces.

Mais avant mme la publication des rsultats de ce rfrendum et lannonce dun calendrier lectoral, cest bien llection prsidentielle qui retient toute lattention. Selon plusieurs journaux, les Egyptiens attendraient un homme fort, capable de sauver le pays de la faillite. Moins dune semaine avant le rfrendum, et aprs des mois de suspense minutieusement travaill, le gnral Abdelfattah Al Sissi avait dclar quil se prsenterait si le peuple lui confiait cette mission. Un mandat populaire dont le rfrendum daujourdhui sera le premier thermomtre.

Plus de 160 000 soldats pour scuriser le scrutin :

Une opration de dploiement de larme et de la police sur les principaux axes et places publiques et devant les infrastructures stratgiques a dbut hier en Egypte pour scuriser le rfrendum sur la Constitution, prvu aujourdhui et demain. Les forces militaires et la police se sont dployes aux siges des bureaux lectoraux dans les diffrents gouvernorats dEgypte, comme retenu dans la premire phase de la mise en excution du plan visant de scurisation de la consultation rfrendaire, ont indiqu des sources officielles du ministre de lIntrieur gyptien. A cet effet, le commandement gnral des forces armes a mobilis prs de 160 000 militaires sans compter les dizaines de milliers dlments de la police dploys dans le cadre du plan de scurisation de plus de 30 000 bureaux de vote en coordination avec les autres organes de scurit.
Les lments des forces armes dploys dans les rues et les bureaux de vote ont t prpars pour faire face tout acte de violence ou manifestation, a affirm hier une source militaire, avant de souligner que les forces charges de la scurit du rfrendum ont t entranes pour parer tout vnement pouvant entacher le droulement de lopration lintrieur et lextrieur des locaux et pour faire face toute menace terroriste ventuelle. Le ministre gyptien de la Dfense, Abdelfattah Al Sissi, chef suprme des forces armes, avait affirm dimanche que larme tait prte et dtermine relever le dfi, protger le peuple gyptien et prserver son droit dexprimer sa volont et de disposer de son avenir.
Le ministre de lIntrieur gyptien, Mohamed Ibrahim, a dclar, quant lui, que lEgypte vivra aujourdhui et demain un moment des plus dcisifs de son histoire, ajoutant que toute tentative de perturber le processus sera contrecarre avec force et fermet. Au plan technique, la haute commission lectorale gyptienne a annonc avoir remis des autorisations pour la surveillance du rfrendum sur la Constitution 67 organisations locales et 6 internationales, comptant globalement prs de 84 257 observateurs.
Elle a soulign, toutefois, lexclusion dassociations appartenant la confrrie islamiste de la surveillance de la consultation en application de la disposition dinterdiction des Frres musulmans et leurs activits ainsi que leurs diffrentes ramifications. Selon la liste annonce par la commission lectorale, 52,7 millions dlecteurs prendront part au rfrendum travers 27 gouvernorats. Le Caire vient en premire position de par le nombre des lecteurs avec 6,6 millions, soit un taux de 12,6% du total des lecteurs. Sept grands gouvernorats sont situs dans le delta du Nil, savoir Le Caire, Al Jizeh, Al Dahaqliya, Alexandrie, Al Charqiya, Al Bouheira, Al Gharbiya.

R. I.


Nadra Bouazza



'El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Premier grand test pour le gnral Abdelfatah Al Sissi




11:18 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,