> >

[] [ ]

Bouteflika de nouveau lhpital du Val-de-Grce : Cache-t-on la vrit ?

(Tags)
 
Abdelaziz Bouteflika nouveau hospitalis au Val de Grce Paris Emir Abdelkader 0 2014-01-15 11:38 AM
/Bouteflika,Gaid Salah et le DRS, Toute la vrit sur les mensonges de cet t Emir Abdelkader 0 2013-09-18 02:45 PM
Bouteflika,Gaid Salah et le DRS, Toute la vrit sur les mensonges de cet t Emir Abdelkader 0 2013-09-18 02:43 PM
Bouteflika et les autres patients africains du Val-de-Grce Emir Abdelkader 0 2013-05-23 03:13 PM
France - Algrie Hollande et Bouteflika : un nouveau chapitre dans l'histoire des relations franco- Emir Abdelkader 0 2012-12-19 04:38 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-01-15
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,962 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Bouteflika de nouveau lhpital du Val-de-Grce : Cache-t-on la vrit ?

Bouteflika de nouveau lhpital du Val-de-Grce : Cache-t-on la vrit ?




Bouteflika rechute et retourne au Val-de-Grce. Le chef de lEtat, Abdelaziz Bouteflika, a t vacu lundi dernier lhpital militaire parisien du Val-de-Grce pour un contrle routinier, a indiqu la prsidence de la Rpublique dans un communiqu rpercut par lAPS. Une vacuation qui intervient un moment sensible de la vie politique du pays, puisque le chef de lEtat devrait convoquer le corps lectoral avant vendredi prochain, comme le prvoit la Constitution. Elle accentue davantage le doute sur une lection prsidentielle dj incertaine.



Lhospitalisation du Prsident aura un impact certain sur le cours des vnements et le calendrier politique risque vraisemblablement dtre chamboul.
La prsidence de la Rpublique a pris le soin, sans doute pour rassurer lopinion, de prciser que le transfert de Bouteflika Paris a t fait dans le but de parachever son bilan de sant, initi Alger, et dans le cadre dune visite mdicale routinire de contrle, arrte et programme depuis le mois de juin 2013.

Le prsident de la Rpublique, Abdelaziz Bouteflika, sjourne lhpital du Val-de-Grce, depuis lundi 13 janvier 2014 et ce, jusquau vendredi 17 janvier 2014. Mais dans quel tat de sant reviendra-t-il ? El Mouradia a affirm que la sant du Prsident samliore srement et de faon progressive. Selon toujours la Prsidence, le transfert de Abdelaziz Bouteflika tait prvu et arrt depuis son sjour linstitution nationale (franaise) des Invalides Paris et qu aucune procdure durgence na dict ce dplacement ! La Prsidence dit-elle toute la vrit ?
Des sources affirment que le chef de lEtat a t transfr au Val-de-Grce en urgence dimanche et non pas lundi et quil aurait quitt le pays dans un tat de sant dtriore.
Bouteflika qui se trouve dans une longue priode de convalescence, depuis son admission linstitution nationale des Invalides, le 21 mai 2013, avant de regagner le pays, le 17 juillet de la mme anne, est apparu extrmement affaibli lors de la signature de la loi de finances 2014, le 30 dcembre dernier. Certaines sources assuraient mme quil na pas pu reconnatre les membres de son gouvernement. Visiblement et aprs huit mois de convalescence, son tat de sant demeurerait incertain.
Les multiples dclarations des hauts responsables gouvernementaux, assurant que le Prsident se porte bien et quil a retrouv sa forme, inquitent plus quelles ne rassurent.

Il est probable que lapproche de llection prsidentielle sur laquelle plane une totale incertitude ait pes dans laggravation de ltat de sant du Prsident. Press par son entourage immdiat pour briguer un quatrime mandat alors quil nassurait plus sa fonction normalement depuis huit mois, Abdelaziz Bouteflika na peut-tre pas pu supporter la pression, qui sest accentue depuis que son ennemi jur, Ali Benflis sest montr de plus en plus dtermin se lancer dans la bataille prsidentielle. Passer les cls du palais dEl Mouradia son pire ennemi serait insupportable, voire inacceptable pour Bouteflika, nous a confi un ancien ministre trs au fait des coulisses du pouvoir. La possibilit dun retrait avant lheure anticipe nest pas exclure, prcise-t-il encore.

Runion durgence du commandement militaire

Si la seconde hospitalisation du chef de lEtat confirme une relle dgradation de son tat de sant, la question de sa capacit rester encore au pouvoir jusquau mois davril prochain date de llection prsidentielle est srieusement pose. Va-t-il abandonner ? Il faut dire que depuis son admission au Val-de-Grce suite un accident vasculaire crbral (AVC), le 27 avril 2013, Bouteflika ne gouvernait pas rellement. Il ne sest dplac au palais prsidentiel qu deux reprises, septembre puis dcembre 2013, pour la signature de la loi de finances 2014. De nombreux acteurs politiques nont pas cess depuis dinvoquer ltat dempchement en se rfrant larticle 88 de la Constitution qui stipule : Lorsque le prsident de la Rpublique, pour cause de maladie grave et durable, se trouve dans limpossibilit totale dexercer ses fonctions, le Conseil constitutionnel se runit de plein droit, et aprs avoir vrifi la ralit de cet empchement par tous moyens appropris, propose, lunanimit, au Parlement de dclarer ltat dempchement. Nul doute que la maladie du Prsident a plong lEtat dans une paralysie indite et quelle fait peser sur le pays, la veille de llection prsidentielle, une incertitude politique.

Une totale confusion domine le ciel de la Rpublique. Et curieusement, hier matin, avant lannonce de lvacuation du chef de lEtat Paris, une longue dpche balance par lagence gouvernementale (APS) assurant que le prsident de la Rpublique procdera, sauf cas de force majeure, la convocation du corps lectoral pour llection prsidentielle de 2014 entre les 16 et 17 janvier en cours, conformment aux dlais impartis par le code lectoral ; et que la loi organique du 12 janvier 2012 relative au rgime lectoral stipule, dans son article 133, que sans prjudice des dispositions de larticle 88 de la Constitution, le corps lectoral est convoqu par dcret prsidentiel, quatre-vingt-dix jours avant la date du scrutin (). !
Ce sauf cas de force majeure autorise toutes les lectures possibles et surtout les spculations les plus folles, alors qu Alger cest le branle-bas de combat. Selon des sources concordantes, le Haut Commandement de larme a tenu une runion durgence, lundi, en prsence des six chefs des rgions militaires. Une runion de crise exige par lvacuation du Prsident en France pour rflchir tous les scnarios de crise, selon nos sources.

Hacen Ouali



'El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Bouteflika de nouveau lhpital du Val-de-Grce : Cache-t-on la vrit ?




12:12 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,