> >

[] [ ]

Les Algriens sinterrogent sur un retrait anticip du prsident Bouteflika

(Tags)
 
que le prsident Bouteflika dcide en son me et conscience Emir Abdelkader 0 2014-01-02 11:54 PM
Le Prsident Bouteflika reoit Sellal (Vido) Emir Abdelkader 0 2013-08-15 02:28 PM
Le prsident Bouteflika : Ne mrite til pas respect et considration ? Emir Abdelkader 0 2013-06-07 03:56 PM
Bouteflika candidat et Ouyahia vice-prsident Emir Abdelkader 0 2013-04-09 03:02 PM
Ltat de sant du prsident Bouteflika Emir Abdelkader 0 2012-09-09 04:43 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-01-16
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,966 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Les Algriens sinterrogent sur un retrait anticip du prsident Bouteflika

Les Algriens sinterrogent sur un retrait anticip du prsident Bouteflika




La seconde hospitalisation en huit mois du prsident algrien au Val-de-Grce, Paris, alimente toutes les spculations. Bien que le pouvoir se montre rassurant, la presse sinterroge sur la capacit du chef de lÉtat achever son mandat.
Sauf cas de force majeure . À trois mois de la prsidentielle, la formule alimente les spculations en Algrie. Dans une dpche publie avant lannonce de ladmission, lundi 13 janvier, dAbdelaziz Bouteflika lhpital parisien du Val-de-Grce, lagence de presse algrienne APS indiquait que ce dernier procdera, sauf cas de force majeure, la convocation du corps lectoral pour llection prsidentielle de 2014 entre les 16 et 17 janvier en cours, conformment aux dlais impartis par le code lectoral . Entendez par-l : comme convenu, le chef de lÉtat fixera la date du prochain scrutin prsidentiel except sil ne survient un ppin.
Une prcaution que daucuns, Alger, voit comme un dmenti involontaire du discours officiel assurant que lhospitalisation du prsident algrien, g de 76 ans, nest quun contrle de routine prvu de longue date. Puisque le dplacement nest pas dict par lurgence, pourquoi alors lentreprendre la veille de la convocation du corps lectoral ? La prsidence ne peut-elle pas lavancer ou le retarder ? Pourquoi ne la-t-elle pas annonc depuis longtemps ou, du moins, le jour mme du dplacement, soit lundi ? sinterrogeait mardi le quotidien El Watan .
Les mmes qui mettent en images et en mots la communication dAbdelaziz Bouteflika auraient pu prparer lopinion depuis quelques jours, en annonant que cette visite mdicale routinire de contrle allait avoir lieu. Mais non ! sinsurgeait de son ct le site dinformation TSA. Une fois encore, on met les Algriens devant le fait accompli contribuant en cela un moi sur les rseaux sociaux qui, en attendant le communiqu de la prsidence, bruissaient de rumeurs toutes plus alarmantes sur la sant du prsident, voire son dcs.
Cache-t-on la vrit ?
Cache-t-on la vrit ? titre ce mercredi 15 janvier un autre article d El Watan dont des sources affirment que le chef de lÉtat a t transfr Paris en urgence dimanche et non pas lundi et quil aurait quitt le pays dans un tat de sant dtrior . Lhebdomadaire Jeune Afrique , bas Paris, indique pour sa part qu une partie de la famille proche du prsident sjourne galement Paris, depuis lundi, dans un grand htel.
Si la seconde hospitalisation du chef de lÉtat confirme une relle dgradation de son tat de sant, la question de sa capacit rester encore au pouvoir jusquau mois davril prochain date de llection prsidentielle est srieusement pose. Va-t-il abandonner ? , sinterroge ainsi El Watan . À en croire le quotidien algrien, le Haut commandement de larme a convoqu, lundi, une runion durgence pour rflchir tous les scnarios de crise .
Aujourdhui que la capacit dAbdelaziz Bouteflika achever son mandat est remise en question, la possibilit quil puisse officiellement briguer un quatrime mandat la tte du pays, comme le lui demande le Front de libration nationale (FLN), le parti au pouvoir, semble sloigner encore un peu plus. Comment un chef dÉtat qui, depuis sa premire hospitalisation Paris en juin 2013 pour cause dAVC, na assist qu deux conseils de ministres et effectu aucune apparition publique peut-il prolonger son bail au palais prsidentiel ?
Alors que tout le monde sait que le prsident est malade, incapable de grer le pays [] on se pose la question : pourquoi ne veut-il pas laisser lalternance oprer tout fait normalement ? vituprait, il y a un mois, Sofiane Djilali, prsident du parti Jil Jadid, lors dune runion des formations dopposition Alger.
Pour El Watan , la candidature minente la prsidentielle du populaire Ali Benflis, ancien Premier ministre dAbdelaziz Bouteflika, ne serait pas trangre cette obstination. Le chef de lÉtat verrait dun trs mauvais il larrive au pouvoir de celui qui il na jamais pardonn de lavoir dfi dans les urnes en 2004. Passer les cls du palais dEl-Mouradia son pire ennemi serait insupportable, voire inacceptable pour Bouteflika , a confi, sous couvert danonymat, un ancien ministre au quotidien algrien.
Reste quAbdelaziz Bouteflika na toujours pas fait officiellement acte de candidature. Lannonce de la convocation du corps lectoral doit se faire 90 jours avant llection prsidentielle et les postulants la magistrature suprme doivent se faire connatre au plus tard 45 jours avant le scrutin. Le prsident algrien dispose donc dun mois et demi pour faire part de ses intentions.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source


France24.com
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Les Algriens sinterrogent sur un retrait anticip du prsident Bouteflika




03:30 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,