> >

[] [ ]

Cessons dincriminer des officiels qui ne nous ont rien demand

(Tags)
 
Au parlement, Louisa Hanoune est-elle paye ne rien faire ? Emir Abdelkader 0 2014-01-14 08:35 AM
Maroc/Algrie : LIstiqlal demande... Emir Abdelkader 0 2013-12-10 04:32 PM
"Au Sahara, le Maroc n'a rien cacher Emir Abdelkader 0 2013-12-02 02:24 PM
Limam Tareq Oubrou sinsurge : Le hijab na rien de sacr Emir Abdelkader 0 2013-11-28 08:03 PM
Des sites officiels algriens attaqus par des hackers marocains Emir Abdelkader 0 2013-11-12 02:26 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-01-17
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,944 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Cessons dincriminer des officiels qui ne nous ont rien demand

Said Ould Khelifa.Cinaste et ralisateur

Cessons dincriminer des officiels qui ne nous ont rien demand




Zabana !, le fruit dune commande ?

Pas le moins du monde. Lide a commenc germer sur le tournage de Vivantes ! (2007, ndlr). Une commande voudrait dire aussi un budget confortable, sauf quen dinars constants, Zabana ! aura t un des films, de ce genre, au budget le moins-disant. Et avec a, Yacine Laloui (Lath Media,ndlr) a construit une monumentale prison de Barberousse ( lidentique), fait rarissime en Algrie... Tout largent du film, on le voit lcran Donc ce jour, la seule commande dont jai connaissance reste La Bataille dAlger de Gillo Pontecorvo.

- On voque souvent le terme officiel pour dfinir un cinma passiste, propagandiste, nayant pas rellement de rsonnance avec le prsent. Quen est-il pour Zabana !

A mon souvenir, aucun film algrien nentre dans cette grille de lecture dite officielle. Certes, jusquau dmantlement du Caaic, les cinastes taient des salaris, mais le rsultat final leur incombait. Bien plus, lorsque 7 cinastes en colre sont intervenus dans les colonnes dAlgrie Actualit, ils ont t destinataires dune commande (pour les calmer ?) et la plupart dentre eux ont ralis des films qui ont fait date. Entre autres, Noua de Abdelaziz Tolbi ou Ettarfa de Hachemi Cherif. Un cinma passiste ? Je ne vous ferai pas linjure de penser quil y a risque, chez vous, de faire lamalgame entre des films qui voquent le pass de lAlgrie et ceux qui grnent la thorie bien connue du genre avant ctait mieux

- Certaines productions algriennes reoivent la subvention du Fdatic. Quelques-unes dentre elles semblent traverses par une conception du cinma plus libre, inventive (au niveau des formes), moins cadenasse, et o lon sent moins le poids de lhistoire. Alors que dautres continuent de perptuer lhritage du cinma post-indpendance avec son hros, ses thmes sociaux

Les films o lon sentirait moins le poids de lhistoire sont ceux qui ne traitent pas du pass ! Pour ce qui est des thmes sociaux, aucun film ny chappe, puisquil faut un ancrage toute narration. Personne ne dit que Arnaud Desplechin aborde des faits sociaux, tout autant que Demy ou Klapisch, sans parler de Godard. Pour ce qui est de linventivit, cest une apprciation toute relative. Zabana !, lors de sa projection en France il y a deux semaines, a fait dire que ctait le premier film algrien qui parlait de la guerre au lieu dtre sur la guerre. Et puis, franchement vous pensez que les discussions avec mon Chef op tournait autour du rendu de limage officielle ? Non ! Nous discutons peinture (danoise !), par exemple, de mme quavec ltalonneur (de The Artist, excusez du peu), on vibre pour ce que lon aime, le ton juste et parlant. Et puis, cessons dincriminer des officiels qui ne nous ont rien demand. La seule censure est l, sous mes yeux, cette note de lecture, oublie dans le scnario dOmbres blanches (1991), qui relevait un sentiment contre la religion, parce que lauteur parle de hadjs trabendistes et a une conception marxiste de la socit, sous prtexte que lhistoire se droule dans le milieu des boueurs ! En revanche, et la prcision simpose, je suis fier que mes films soient aussi financs par mon pays ! Comme le serait un Franais aid par le CNC o la Tlvision publique de lHexagone. Sans complexe aucun. Pour autant, je ne suis pas aveugle et je lai dailleurs dit, un jour, un producteur algrien : Mon film, je le referai autrement, 40% au moins. Je parle dune rflexion sur le cadrage, que lon na pas pu mener jusquau bout, parce que le temps manquait et donc largent qui va avec... Mais ni le spectateur ni le critique ne peuvent voir cela. Cest une cuisine interne

- Si nous mettions Zabana ! dans la case du cinma officiel, quelle serait votre raction ?

Ma raction ? Un grand sourire et un clin dil mes amis, le producteur Yacine Laloui, et mon coscnariste Azzedine Mihoubi.
Samir Ardjoum

'El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Cessons dincriminer des officiels qui ne nous ont rien demand




10:07 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,