> >

[] [ ]

Egypte Un rfrendum entre youyous et souvenirs de dictature

(Tags)
 
Dbut du rfrendum constitutionnel en Egypte Emir Abdelkader 0 2014-01-14 12:15 PM
Constitution gyptienne : les Frres musulmans appellent au boycott du rfrendum Emir Abdelkader 0 2013-12-17 03:14 PM
38e Eucoco: les participants appellent lONU et le Conseil de scurit organiser un rfrendum au Emir Abdelkader 0 2013-11-17 02:14 PM
le lobbying marocain entrave la tenue d'un rfrendum au Sahara occidental Emir Abdelkader 0 2013-07-09 03:39 PM
Ghardaa le 1er juillet 1962, jour du rfrendum dautodtermination Emir Abdelkader 0 2013-07-01 07:50 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-01-17
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Egypte Un rfrendum entre youyous et souvenirs de dictature

Egypte

Un rfrendum entre youyous et souvenirs de dictature

Au lendemain du rfrendum constitutionnel organis en Egypte mardi 14 et mercredi 15, la victoire du oui ne fait aucun doute.
Le droulement du rfrendum a nanmoins t ponctu de violences et darrestations qui ont fait une dizaine de victimes.


Si les rsultats du rfrendum sont annoncs, samedi, les tendances prdisent un oui crasant, dautant plus que cette participation est dterminante pour le nouvel homme le plus fort et le plus populaire du pays, Abdelfatah Al Sissi, qui a destitu le prsident islamiste Mohamed Morsi, le 3 juillet dernier. Le chef de larme avait exprim ses ambitions prsidentielles en appelant voter massivement pour le oui malgr les dtracteurs qui ont appel boycotter ce vote. Mercredi matin, les bureaux de vote ont connu leur pic daffluence durant la matine. Nous sommes dans le quartier cairote de Giza.
Une longue file attend devant un bureau de vote. Lambiance est plutt festive, des youyous rsonnent partout, alors que lpicerie du coin de la rue enclenche la chanson Teslam el ayadi, chanson de propagande pour larme regroupant plusieurs artistes gyptiens. Les femmes prsentes affichent de larges sourires en scandant ensemble : Tahya Masr ! (Vive lEgypte), Al Sissi Raissi (Sissi est mon prsident). Eman, quadra fonctionnaire est venue accompagne de ses trois enfants : Je veux que tous les mdias voient que le peuple est mobilis. En les aidant tremper leur doigt dans lencre rose, elle poursuit : Je les ai ramens pour avoir une ide sur ce rfrendum. L, je peux dire que nous avons vot petits et grands ! Amru Salahuddin, crivain et photojournaliste, se rvolte sur sa page facebook : Une participation de plus, avec une tranche dge qui frle la mort, cest triste de voir des gens se prcipiter pour donner leur avis virtuel sur ce rfrendum.

Lgitimit

Si en Egypte, les critiques envers les participants ce rfrendum, majoritairement des femmes et des plus de 60 ans, sont nombreuses sur les rseaux sociaux, rien ne semble affecter lopration. La plupart des Egyptiens ont affich firement leur intention de voter pour le gnral Al Sissi et contre les Frres musulmans, dsormais considrs comme terroristes aprs avoir remport toutes les lections depuis la chute de Hosni Moubarak en 2011. Pour le pouvoir de transition, russir ce rfrendum, le premier depuis la destitution de Mohamed Morsi, est une tape majeure. Obtenir un oui cette Constitution traduira les intentions dune transition dmocratique promise par linstitution militaire gyptienne, mais aussi prouvera sa lgitimit, dmontrera quil ne dtient pas le pouvoir la suite dun coup dEtat militaire, mais bien pour rpondre la volont du peuple, de ces millions dEgyptiens descendus dans les rues le 30 juin 2013. Et peut-tre den finir avec la polmique du coup dEtat, un dbat qui nourrit la presse internationale et locale depuis plus de six mois.


Anti-frrisme

A la banlieue dHliopolis, lambiance est la mme. Une jeune voile nous lance : Pourquoi les gens stonnent-ils quon vote en faveur du rfrendum ? On va jusqu nous accuser de favoriser larme. Jai personnellement pris part au rfrendum de 2012 avec un grand Oui, mais on finit par tre arnaqus par le gouvernement des Frres musulmans, cest cause de leur ingrence et leur enttement que nous sommes dans ce chaos. On est tous l pour lEgypte, peu importe ce que peuvent raconter certains mdias. Mais cette vague anti-islamiste a dpass le cap de lEgyptien ordinaire, devenant le centre du dbat entre politiques et acadmiciens qui dfendaient tout prix la dmocratie la chute de Moubarak, limage du romancier Alaa Al Asswani, dont la photo le montrant en train de voter, a fait le tour des mdias sociaux.


Ordures

Il est dsormais devenu prilleux de vouloir exprimer un non cette Constitution dans un climat de rpression, depuis que le gouvernement chasse les rcalcitrants et les affiches Naam li Dustour (oui la Constitution) inondent le pays ainsi que les chanes de tlvision nationales. Ibrahim et Mohamed originaires dAssouan et gardiens dimmeuble dans la banlieue chic de Zamalek au Caire mnent un dbat houleux avec le buraliste du coin. Qui ta dit que nous soutenons tous larme ? Cest faux, cest ce que vous voulez voir, lche Mohamed en ajoutant : Je nirais pas par principe, je ne suis ni avec Al Sissi ni avec Morsi, je suis un homme qui bataille pour nourrir ses gosses, quand jai vot en 2012, on a mis ma voix dans les ordures, alors cest inutile de le refaire maintenant au retour de la dictature. Mais cette rpression qui visait au tout dbut lviction radicale des islamistes et la confrrie des Frres musulmans qui ont t dclars par la suite organisation terroriste sest finalement rpandue jusqu ceux qui ont essay de contester lautorit de larme, en particulier les jeunes rvolutionnaires de 2011, dont plusieurs leaders ont t emprisonns pour avoir dnonc une loi restreignant le droit de manifester.

Plus de vingt personnalits publiques, dont le journaliste-crivain progressiste Amr Hamzaoui, sont interdites de quitter le territoire gyptien pour avoir port atteinte linstitution juridique et feront lobjet dinvestigation dans les jours qui viennent. Malgr les dispositifs muscls de scurit dploys par les autorits gyptiennes qui ont dploy environ 160 000 soldats et prs de 200 000 policiers dans tout le pays, des affrontements ont eu lieu dans certaines zones de la capitale durant des manifestations pro-Morsi, tandis quune bombe de faible puissance a explos au Caire avant louverture des bureaux de vote. Durant les deux jours, plus de 350 personnes ont t arrtes pour avoir perturb les oprations de vote, selon le ministre de lIntrieur. A lheure actuelle, le ministre de la Sant a tabli un bilan de plus dune dizaine de morts en 48 heures.

Lactu : 35% de taux de participation

Le taux de participation au rfrendum sur la Constitution en Egypte a atteint 35, 27%, aprs le dpouillement des voix auprs de 93% bureaux de vote, selon les premiers rsultats. Selon les rsultats partiels annoncs, 18,4 millions sur 52,7 millions dlecteurs ont particip au vote. 98,4% des lecteurs ont vot oui contre 1,63% seulement non. Les rsultats dfinitifs seront annoncs dans les prochaines 24 heures par la Haute Commission lectorale qui a dj reu les rsultats du dpouillement des voix des membres de la communaut gyptienne ltranger.
Les mdias et le ministre gyptien de lIntrieur ont fait tat dactes de violence et daffrontements mardi et mercredi entre les forces de scurit et des lments des Frres musulmans. Dans la ville de Souhadj, certaines personnes ont trouv la mort et 7 autres ont t blesses par balle, aprs que des individus arms ont ouvert le feu pour empcher les citoyens daccder aux bureaux de vote. A quelques mtres de la place des tribunaux, dans le nord de Gizeh, le quartier populaire de Mbaba a t la cible mardi matin dune violente explosion.
Ces incidents ont fait 9 morts et des dizaines de blesss dans les gouvernorats de Gizeh, Souhadj et Beni Souif. Les forces de larme ont mobilis 160 000 militaires sans compter les lments de la police dploys dans le cadre du plan de scurisation de lopration de vote.

Farah Souames



El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Egypte Un rfrendum entre youyous et souvenirs de dictature




06:20 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,