> >

[] [ ]

La classe politique se rveille

(Tags)
 
Les craintes de la classe politique Emir Abdelkader 0 2014-01-16 02:22 PM
Grandes inquitudes de la classe politique Emir Abdelkader 0 2013-09-14 02:39 PM
Lintervention militaire en Syrie divise toujours la classe politique franaise Emir Abdelkader 0 2013-09-05 02:52 PM
cest limpasse politique en Egypte Emir Abdelkader 0 2013-07-24 02:28 PM
Le dbit Internet Algrien est class dernier au monde Emir Abdelkader 0 2012-06-21 06:33 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-01-19
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool La classe politique se rveille

La classe politique se rveille

Ds l'annonce de la convocation du corps lectoral ce vendredi, la scne politique qui tait jusque-l inerte et endormie, s'est subitement rveille ce samedi puisque plusieurs partis se sont runis et d'autres ont dj programm des activits et des rencontres pour cette semaine.
Le premier rgir lectroniquement a t le candidat libre, Rachid Nekkaz, qui a annonc sur sa page Facebook, vendredi, son intention de se prsenter aujourd'hui 11h au sige du ministre de l'Intrieur, pour retirer les formulaires.
Le dpartement du ministre Belaz avait indiqu dans un communiqu vendredi que le retrait des formulaires de souscription de signatures individuelles pour les candidats la candidature pour l'lection prsidentielle du jeudi 17 avril se fera partir de samedi au sige du ministre de l'Intrieur et des Collectivits locales, conformment aux dispositions de la loi organique du 12 janvier 2012 rgissant le rgime lectoral.
Alors, ds samedi, les partis ont commenc afficher leur couleur ou exprimer leurs vritables positions sur la prsidentielle 2014. Entre les candidatures et les soutiens un 4e mandat, les choses commencent s'claircir.
L'une des figures habituelles de l'lection prsidentielle, Louisa Hanoune, a donn une demi-rponse pour sa participation la prsidentielle 2014, en annonant seulement la participation de sa formation politique la prsidentielle et que le nom du reprsentant sera connu vendredi prochain. Mme s'il n'y a pas de doute sur sa participation, la pasionaria de la scne politique pourrait tre comme d'habitude, la seule femme qui participera cette chance.
Dans le camp des soutiens au 4e mandat du Prsident Bouteflika, le FLN s'est, une nouvelle fois exprim. S'exprimant en marge de la commmoration du 40e jour aprs le dcs de l'historien Abou El-Kassem Sadallah tenu au sige du parti Alger, le secrtaire gnral du FLN, Amar Sadani, a une nouvelle fois occup la scne politique pour manifester ouvertement son soutien pour un 4e mandat de Bouteflika.
Auparavant, le prsident de Tajamou Amal el Djazar (Taj), Amar Ghoul, a affirm vendredi que sa formation politique ne s'opposait aucun candidat l'lection prsidentielle du 17 avril prochain et qu'elle respectait tous les choix loin de la culture d'invective et de discorde. Le Taj a mme affirm que si le Prsident Bouteflika se porte candidat la prochaine lection prsidentielle, il se dit prt animer la campagne lectorale en sa faveur par fidlit et par reconnaissance aux acquis et ralisations qu'il a concrtiss.
Dans le mme sillage et avec moins de franchise, le secrtaire gnral de l'Alliance nationale rpublicaine (ANR), Belkacem Sahli, a affirm hier, aussi, que son parti apportera son soutien au candidat la prsidentielle 2014 qui runira nombre de conditions dont sa capacit de consacrer les rformes et de consolider la stabilit politique, conomique, sociale et scuritaire du pays. Nul doute que l'ANR, qui nous a habitus ces derniers temps un positionnement droit optera pour le candidat du consensus.
Mais ce positionnement politique ne sera pas projet dans la mme direction puisque dans le camp des rcalcitrants, on retrouve le Front des forces socialistes (FFS) qui, travers son secrtaire national, Ahmed Betatache, a dclar, hier, que la prochaine lection prsidentielle sera ferme et que l'ouverture du champ politique ne saurait se faire en trois mois pour aboutir un scrutin pluraliste, libre et rgulier.
Le FFS qui aurait tout mis sur Hamrouche, pourrait aller vers le boycott ou vers un candidat qui se rapproche de ses ides. Quoi qu'il en soit, le FFS de Hocine At Ahmed reste flou tout comme le RCD qui n'a aucun candidat proposer et qui risque d'aller vers le boycott. Dans le camp des islamistes, seuls Menasra du Front du changement (FC) et Djahid Younsi du mouvement Islah, se sont exprims, hier, dans les mdias, ayant des doutes sur cette lection, sans pour autant annoncer leur candidature.
A l'heure actuelle aucune candidature du courant islamiste n'est ouvertement annonce. Si cela est confirm, a sera la premire fois depuis le dbut du processus lectoral pluraliste en Algrie que la mouvance islamiste ne prsente pas un candidat une lection prsidentielle. Dans les quartiers gnraux des candidats indpendants, c'est l'effervescence. Chacun s'apprte entamer une tape difficile, celle des rcoltes des signatures. Cette tape ne sera pas un souci pour l'ex-candidat Ali Benflis qui annoncera probablement aujourd'hui sa candidature pour l'lection du 17 avril et qui bnficie dj du soutien d'une frange du FLN et de certaines personnalits qui lui sont restes fidles depuis son aventure politique de 2004.






 

()


: 1 ( 0 1)
 

La classe politique se rveille




08:54 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,