> >

[] [ ]

Syrie : dialogue de sourd et tensions Genve 2

(Tags)
 
Genve 2 : Mouallem sen prend aux pays ayant export le terrorisme en Syrie Emir Abdelkader 0 2014-01-22 12:44 PM
Syrie : Lexique de la terreur en prvision de Genve II ! Emir Abdelkader 0 2014-01-08 01:38 PM
La Syrie, entre Genve II et le scnario irakien Emir Abdelkader 0 2013-08-24 03:52 PM
Dans l'oreille d'un sourd Emir Abdelkader | french Forum 0 2012-04-16 04:44 PM
a dialogue between a flower and a pearl | English Forum 10 2011-01-12 12:35 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-01-23
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,944 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Syrie : dialogue de sourd et tensions Genve 2

Syrie : dialogue de sourd et tensions Genve 2




Les reprsentants du rgime syrien et de l'opposition en exil se sont runis mercredi l'ouverture de la confrence de paix de Genve II Montreux.
La premire journe de la confrence de paix de Genve II s'est droule dans un climat houleux, mercredi 22 janvier Montreux. Runis dans la petite ville suisse, la quarantaine de reprsentants de pays et d'organisations n'ont pas attendu longtemps avant de constater que le foss restait gigantesque entre le rgime de Bachar al-Assad et l'opposition syrienne en exil. Les dlgations syriennes n'ont pas montr de signe de volont de compromis de nature tre optimiste avant les ngociations de vendredi.
Lors de cette confrence, prlude aux ngociations directes entre les seules dlgations syriennes vendredi Genve, le secrtaire gnral de l'ONU, Ban Ki-moon, a rappel tout l'enjeu de la rencontre, synonyme "d'espoir" aprs trois ans d'affrontements meurtriers (au moins 130 000 morts selon l'ONU).
La Russie et les États-Unis, qui ont uvr en coulisses pour la tenue de cette confrence, ont galement appel les Syriens saisir une opportunit "historique", le chef de la diplomatie russe Sergue Lavrov prvenant que les ngociations ne seraient "ni simples, ni rapides".
Quel sort pour Bachar al-Assad ?
Le sort de Bachar al-Assad, au centre de tous les dbats depuis le dbut du mouvement de contestation en mars 2011, a plan sur la confrence. Les Occidentaux parlent de formation d'un gouvernement de transition sans le leader syrien, une condition que rfutent les Russes et les Syriens pro-Assad.
Il est impossible, inimaginable, que cet homme [Bachar al-Assad] qui a exerc une telle violence contre son propre peuple puisse conserver la lgitimit pour gouverner.
John Kerry, secrtaire d'État amricain
"Bachar al-Assad ne prendra pas part au gouvernement de transition. Il est impossible, inimaginable, que cet homme qui a exerc une telle violence contre son propre peuple puisse conserver la lgitimit pour gouverner", a dclar John Kerry, le secrtaire d'État amricain. Piqu au vif, le chef de la diplomatie syrienne Walid Mouallem lui a rpondu vertement : "Monsieur Kerry, personne au monde n'a le droit de confrer ou de retirer la lgitimit un prsident (...) sauf les Syriens eux-mmes".
Kerry a galement indiqu tudier "diffrents moyens de pression" sur le rgime de Damas, notamment en amplifiant l'aide l'opposition syrienne. Se joignant son appel, le ministre franais des Affaires trangres, Laurent Fabius, a martel que la confrence n'avait pas pour but de parler de "terrorisme", comme le souhaite Damas, mais d'un "gouvernement de transition".
Le discours de Walid Mouallem a aussi t l'occasion d'une vive passe d'armes avec le secrtaire gnral de l'ONU. Le responsable syrien, l'instar du chef de l'opposition, avait dix minutes de temps de parole. Mais aprs 20 minutes de discours, Ban Ki-moon s'est dcid l'interrompre. "Vous vivez New York et moi je vis en Syrie, j'ai le droit de donner la version syrienne ici devant ce forum", a lanc Walid Mouallem au patron des Nations unies.
Paris a en revanche lou la position "responsable et dmocratique du chef de la dlgation de l'opposition, Ahmad Jarba, qui a appel le prsident Bachar al-Assad remettre son pouvoir un gouvernement de transition conformment la dclaration de Genve I. "C'est la premire fois qu'on les runit. Il faut encourager les parties parler ds que possible", a estim Ban Ki-moon, en clture de la runion.


(Avec AFP)


jeuneafrique1



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Syrie : dialogue de sourd et tensions Genve 2




03:50 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,