> >

[] [ ]

Tunisie : la nouvelle Constitution est signe, espoir de sortie de crise

(Tags)
 
Tunisie : l'Assemble nationale constituante adopte la nouvelle Constitution Emir Abdelkader 0 2014-01-27 11:04 AM
Tunisie: les premiers articles de la Constitution adopts, rejet de la loi islamique Emir Abdelkader 0 2014-01-05 12:21 PM
Sortie Batna du premier camion benne tasseuse de fabrication algrienne Emir Abdelkader 0 2013-11-26 01:16 PM
Crise en Tunisie... Emir Abdelkader 0 2013-02-11 11:06 PM
Le Mujao fait une sortie mdiatique nigmatique LAlgrie et la Mauritanie seront notre cible Emir Abdelkader 0 2012-12-04 03:56 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-01-28
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,962 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Tunisie : la nouvelle Constitution est signe, espoir de sortie de crise

Tunisie : la nouvelle Constitution est signe, espoir de sortie de crise




La nouvelle Constitution a t paraphe lundi. Un espoir de sortie de crise se dessine dans le pays, berceau du Printemps arabe, marqu par trois annes de crise politique et conomique.
Trois ans aprs la rvolte populaire qui a chass le prsident Ben Ali du pouvoir, la Tunisie a enfin adopte sa nouvelle Constitution. Le prsident Moncef Marzouki, le Premier ministre sortant, Ali Larayedh, et le prsident de l'Assemble nationale Constituante (ANC), Mustapha Ben Jaafar, ont sign la Loi fondamentale sous les applaudissements des dputs qui l'avaient adopte dans la nuit de dimanche lundi aprs plus de deux ans de travaux tendus.
>> Lire notre dossier consacr la Constitution tunisienne
Le texte entrera en vigueur, aprs sa publication au Journal officiel, par tapes, notamment aprs l'lection d'un Parlement et d'un prsident de la Rpublique.
La nouvelle Constitution est salue en Tunisie comme l'tranger pour son audace. Elle consacre un excutif bicphale et rduit la place de l'islam dans un pays forte tradition sculire. Elle introduit aussi pour la premire fois dans le monde arabe un objectif de parit homme-femme dans les assembles lues.
>> Lire aussi : Droits et liberts, les compromis les plus audacieux
En prenant soin de rappeler que l'adoption du texte ne reprsentait qu'une tape dans cette priode de transition dmocratique du pays, Moncef Marzouki a salu une "victoire contre la dictature". "Le chemin est encore long, a-t-il not. Il reste un grand travail faire pour que les valeurs de notre Constitution fassent partie de notre culture".
"Nous avons t quelques pas du prcipice", a rappel de son ct Mustapha Ben Jaafar.
Sortir de la crise
À l'tranger on salue volontiers ce vote qui a pu se tenir et aboutir malgr une transition trs chaotique marque entre autres par les assassinats en juillet du dput d'opposition Mohamed Brahmi, attribu la mouvance jihadiste, prcd en fvrier par celui de l'opposant Chokri Belad.
Le prsident du Snat franais, Jean-Pierre Bel, a salu la tribune de l'ANC "un engagement pour la dmocratie" et rendu "hommage la dtermination de l'ensemble d'un peuple".
"Sur ce chemin, difficile, vous n'tes pas seuls, et pouvez compter sur vos partenaires et amis. La France est pleinement engage soutenir la Tunisie nouvelle dans les dfis politiques, conomiques et sociaux quelle devra relever dans la dernire phase de sa transition", a-t-il ajout.
Le dpartement d'État amricain a fait part des "encouragements" des États-Unis, "amis de longue date de la Tunisie", tout en exhortant " d'autres mesures dans cette transition dmocratique, en particulier l'investiture d'un nouveau gouvernement indpendant et la fixation d'une date pour des lections anticipes".
Objectif lections
L'Assemble a annonc pour mardi le vote de confiance du gouvernement de Mehdi Joma, qui aura pour principale mission d'organiser des lections dans l'anne, dans un climat marqu par une profonde mfiance entre les islamistes et leurs dtracteurs.
Politiques et diplomates ont d'ailleurs dj le regard tourn vers ces chances.

"Dans six semaines, il y aura une loi lectorale. La visibilit est claire jusqu'aux lections qui auront lieu probablement en octobre 2014", a dclar Ameur Larayedh, haut responsable d'Ennahdha.
Catherine Ashton, chef de la diplomatie europenne, a appel "le nouveau gouvernement dployer tous les moyens de l'État en vue de l'organisation, dans les meilleurs dlais, d'lections transparentes et crdibles".
Les dates des scrutins doivent tre fixes par l'instance lectorale (Isie), qui n'a t forme que dbut janvier. Le prsident de l'ISIE, Chafik Sarsar, a dclar que "les lections auront lieu avant 2015" conformment aux dispositions de la nouvelle Constitution.
Il a par ailleurs dit esprer une vie politique pacifie maintenant que la Constitution avait t adopte dans l'euphorie l'ANC: "C'est un grand soulagement (...) j'espre que l'ambiance d'hier va se poursuivre afin de mener le pays sur le bon chemin".
Le gouvernement Joma sera aussi confront une situation conomique qui reste trs difficile, des vagues de violences nourries par la misre clatant rgulirement.


(Avec AFP)



jeuneafrique1





 

()


: 1 ( 0 1)
 

Tunisie : la nouvelle Constitution est signe, espoir de sortie de crise




02:11 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,