> >

[] [ ]

Syrie: Brahimi veut remettre la transition politique sur la table

(Tags)
 
Syrie : Brahimi content des ngociations, les dlgations font preuve de respect mutuel Emir Abdelkader 0 2014-01-27 12:51 PM
M. Ould Khelifa appelle au dialogue en vue dune issue politique la crise en Syrie Emir Abdelkader 0 2014-01-26 12:55 PM
Le Qatar considre la solution politique comme seule voie possible en Syrie Emir Abdelkader 0 2013-12-20 06:05 PM
Lintervention militaire en Syrie divise toujours la classe politique franaise Emir Abdelkader 0 2013-09-05 02:52 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-01-28
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,947 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Syrie: Brahimi veut remettre la transition politique sur la table

Syrie: Brahimi veut remettre la transition politique sur la table




Aprs un premier chec lundi menant au blocage des discussions sur la Syrie, le mdiateur de lONU Lakhdar Brahimi veut remettre sur la table des ngociations la question cruciale de la transition politique, ligne rouge pour les dlgations du rgime et de lopposition runies Genve.
Demain (mardi), nous remettrons sur la table la dclaration de Genve elle-mme, a dclar Lakhdar Brahimi au terme dune journe difficile o les ngociations entre les deux camps ennemis ont achopp ds le matin sur le menu des pourparlers.
La dclaration de Genve I, adopte en juin 2012 par les grandes puissances, fait polmique entre partisans et opposants au prsident Bachar al-Assad depuis le dbut.
Lopposition considre quelle prvoit un gouvernement de transition dot des pleins pouvoirs ce qui implique le dpart du prsident al-Assad, au pouvoir depuis 2000. Le rgime considre, quant lui, que cela ouvre la voie un gouvernement dunion largi mais il carte le scnario dun dpart dal-Assad.
Le troisime jour de ngociations Genve tait justement consacr cette dclaration de Genve aprs un week-end consacr des questions humanitaires, comme la situation Homs et le problme des milliers de prisonniers et de disparus du conflit. Sur toutes ces questions, les ngociations nont permis aucun progrs.
Mais lundi matin, Lakhdar Brahimi a d rapidement lever la sance aprs le refus des dlgations daller plus avant. Lopposition a en effet violemment ragi quand le rgime a soumis une feuille de travail en cinq points, dont un appel aux pays qui financent les groupes terroristes (rebelles) cesser leur soutien, une allusion lArabie saoudite, au Qatar et la Turquie, principaux appuis de la rbellion.
Les discussions nont pas t constructives aujourdhui en raison de lattitude du rgime qui a voulu dvier des discussions qui devaient porter sur lapplication de Genve I, a accus Rima Fleyhane, membre de la dlgation de lopposition.
Les dlgations ont nanmoins affirm quelles ne quitteraient pas Genve.
Sortir de Homs
Paralllement, M. Brahimi a admis que la situation navait pas volu quant lenvoi de convois humanitaires dans le centre assig de Homs, comme promis samedi par le rgime. Il ny a pas eu de dcision de les laisser entrer, a-t-il dit.
Il avait galement obtenu du rgime syrien la promesse de laisser partir les femmes et les enfants, assigs depuis 600 jours dans les quartiers rebelles de Homs.
Mais, lundi, le chef des oprations au Proche-Orient du Comit international de la Croix-Rouge (CICR), Robert Mardini, a affirm lAFP quaucune mesure concrte navait t prise pour linstant par Damas.
Lannonce de M. Brahimi avait t dj accueillie avec scepticisme dans les quartiers rebelles de la troisime ville de Syrie, lopposition rclamant des garanties que les civils ne soient pas arrts par le rgime en sortant de la ville.
Souvent considre comme le foyer de la contestation, Homs a pay au prix fort son opposition Bachar al-Assad. Les quartiers rebelles sont assigs depuis juin 2012 par larme rgulire qui les bombarde rgulirement et des milliers dhabitants y vivent dans des conditions pouvantables, manquant de nourriture et de mdicaments.
Influence de Moscou et Washington
Dimanche, les ngociateurs staient penchs sur le problme des prisonniers et des disparus, un phnomne qui sest amplifi depuis que le soulvement de mars 2011 sest transform en guerre civile, faisant plus de 130.000 morts, et des millions de rfugis et de dplacs.
Lopposition affirme avoir tabli une liste de 47.000 personnes dtenues dans les prisons du rgime et a prsent Genve une premire liste avec les noms de 2.300 femmes et enfants. Le rgime rclame de son ct lopposition de senqurir auprs des rebelles sur les disparus, militaires et civils, mais na pas prsent de liste.
Depuis samedi, les deux dlgations se parlent toujours par mdiateur interpos. Et multiplient les dclarations fort peu diplomatiques auprs de la presse. M. Brahimi a tenu rappeler chacun ses devoirs et appel les membres des dlgations tre responsables et respecter la confidentialit des discussions.
Il a galement appel ceux qui ont de linfluence user de leur influence pour nous aider aller de lavant. En coulisse, diplomates russes et amricains fournissent en effet conseils et appuis leurs protgs pour les ngociations.

(Afp)





 

()


: 1 ( 0 1)
 

Syrie: Brahimi veut remettre la transition politique sur la table




07:06 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,