> >

[] [ ]

Ghardaa, Grogne aux portes du tribunal

(Tags)
 
Ghardaa Alerte aux drapages Emir Abdelkader 0 2014-01-26 01:44 PM
Le Dr Kamal Eddine Fekhar condamn par le tribunal de Ghardaa Emir Abdelkader 0 2013-12-04 03:22 PM
Le smartphone dun juge sonne au tribunal... Emir Abdelkader | french Forum 2 2013-05-19 05:11 PM
Qui manipule qui Ghardaa? Emir Abdelkader 0 2013-05-08 03:54 PM
Frontire algro marocaine,Aux portes du crime organis Tlemcen est-elle en passe de devenir la pla Emir Abdelkader 0 2012-09-17 05:59 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-01-29
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,971 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Ghardaa, Grogne aux portes du tribunal

Ghardaa, Grogne aux portes du tribunal




Mardi 28 janvier 2014. Ghardaa, rue Talbi Ahmed. Il est 8h. Le centre-ville se rveille sous la clameur dune cinquantaine de Mozabites, rassembls en face du tribunal.
Anha Al Monkar, qui veut dire cessez le mal, retentit en boucle, en guise de soutien, aux quatre jeunes Ibadites qui comparatront ce jour-l, devant le juge. Leurs rivaux les Chambis ne tardent pas arriver.
Un dispositif policier est prsent sur les lieux depuis les premires heures de la matine. Un cordon scuritaire qui empche le groupe de Mozabites datteindre la porte du tribunal, le spare galement dun groupe de Chambis qui observe la scne de lautre ct de la rue. La mfiance se fait largement sentir et des regards accusateurs schangent des deux cts.
La scne amuse visiblement quelques Chambis qui, travers des rires moqueurs, tentent de narguer les Mozabites. Mais ces derniers semblent plus proccups par lattitude de la police leur gard. Cest injuste, pourquoi la police tient son cordon scuritaire autour de nous et laisse les Chambis libres de leurs mouvements , lance Hadj Yahia Ahmed, militant des droits de lHomme Ghardaa.
Il est 9h30. Cest lheure du passage des quatre prvenus la barre. Les manifestants redoublent de vivacit et leurs chants appelant mettre fin linjustice se font de plus en plus entendre. Il sagit en effet de quatre jeunes, gs entre 21 et 35 ans, arrts le 21 janvier par la police et mis immdiatement sous mandat de dpt. Hadj Yahia Ahmed affirme que trois dentre eux ont t arrts pour avoir protg leurs biens. Benyakoub Ahmed, loncle du quatrime prvenu, assure que Toufik (21 ans), a t embarqu pendant quil transportait un bless lhpital. Il est 10h30.
Soudain, quelques policiers se prcipitent dans une ruelle, loppos du tribunal. Un officier explique quil sagit dun petit groupe dadolescents ibadites, qui voulaient lancer des pierres sur les manifestants mozabites en usant de tire-boulettes. La provocation naura finalement pas lieu. Interrog sur le motif de larrestation et la prsentation devant la justice de ces quatre jeunes mozabites, lofficier de police en question assure quils ont t pris en flagrant dlit de possession darmes blanches. Il fait savoir galement quil ny a pas, ce jour-l, que la comparution de Mozabites devant le tribunal.
Une dizaine de Chambis seront aussi jugs. Il est midi, lavocate des quatre prvenus sort du tribunal et informe quils ont t condamns deux mois de prison avec sursis. Ils seront relchs en fin de journe. Interroge sur le motif rel de leur condamnation, elle affirme quil sagit de rassemblement pour certains, et tentative de rassemblement pour dautres. Sur la question du port darmes blanches, elle prcise que ce ntait ni plus ni moins que des protge-tibias quutilisent de coutume les footballeurs . Vraisemblablement, la police avait abouti la conclusion dune intention de participation des affrontements en arrtant ces quatre jeunes individus en possession des ditsobjets.
Une demi-heure plus tard, le groupe de manifestants mozabites quittent les lieux et marchent vers le mythique vieux souk de Ghardaa, en scandant le mme slogan Anha Al Monkar. Ils finiront par se disperser dans le calme, laissant la place du march, de coutume vivante et grouillant de monde, presque dserte, quand bien mme le collectif des commerants mozabites a dcid de reprendre lactivit aprs plusieurs jours de grve, beaucoup nont pas ouvert leurs boutiques. Sur la grande place o de coutume, de diffrentes marchandises sont exposes mme le sol, uniquement des enfants qui nont toujours pas rejoint leurs bancs dcole, courent dans tous les sens.


M. M.
Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source





 

()


: 1 ( 0 1)
 

Ghardaa, Grogne aux portes du tribunal




03:10 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,