> >

[] [ ]

Algrie - Abderrazak Makri : "Bouteflika est l'otage d'un clan

(Tags)
 
Un clan veut grer lAlgrie dans lombre Emir Abdelkader 0 2014-01-28 02:47 PM
Algrie: Said Bouteflika,dans lombre du frre Emir Abdelkader 0 2014-01-28 08:55 AM
Ni Makri ni Soltani .. "Hamas" boycotte les prsidentielles Emir Abdelkader 0 2014-01-26 10:34 AM
Algrie : Bouteflika forever... Emir Abdelkader 0 2013-10-07 02:51 PM
Algrie : Abdelaziz Bouteflika contre-attaque Emir Abdelkader 0 2013-09-17 02:59 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-01-29
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,944 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Algrie - Abderrazak Makri : "Bouteflika est l'otage d'un clan

Algrie - Abderrazak Makri : "Bouteflika est l'otage d'un clan

Interview d'Abderrazak Makri, prsident du Mouvement de la socit pour la paix (MSP, islamiste). Un parti qui a annonc son boycott de la prsidentielle algrienne d'avril 2014.
Le Mouvement de la socit pour la paix (MSP, islamiste) a dcid, samedi 25 janvier, de boycotter llection prsidentielle qui aura lieu le 17 avril prochain. Son prsident, Abderrazak Makri, 53 ans, docteur en mdecine, explique pourquoi sa formation, partenaire de Bouteflika dans le cadre de la coalition prsidentielle entre 2004 et 2012, refuse de prendre part ce scrutin quil juge dloyal.
Jeune Afrique : Pourquoi boycotter la prsidentielle de 2014 ?
Abderazzak Makri (ci-contre DR) : Parce que ces lections ne seront pas le vrai rendez-vous pour le changement et pour les rformes. Les mcanismes de contrle du scrutin ne sont pas garantis. Le changement opr en septembre 2013 au niveau du gouvernement o des hommes du prsident ont t placs des postes cls, les restrictions imposes au droit de rassemblement et le verrouillage des mdias publics ne constituent pas des signes dune lection pluraliste et loyale.
Avec un vingtaine de partis, nous avions propos la cration dune commission nationale indpendante pour organiser les lections, mais la proposition a t rejete par le pouvoir. Donc, cette prsidentielle 2014 ne sera ni dmocratique ni loyale et ne permettra pas une vritable alternance par la voie des urnes.
Vous allez investir le terrain dans le cadre de ce boycott ?
Nous appellerons la non-participation au scrutin avec les moyens politiques dont nous disposons et selon les possibilits qui nous seront offertes, sachant que les autorits ont la haute main sur les autorisations de rassemblements et de meetings. La loi nautorise pas les partis qui boycottent faire campagne contre le vote durant la priode lectorale.
Nous appellerons la non-participation au scrutin avec les moyens politiques dont nous disposons et selon les possibilits qui nous seront offertes.
Personnellement, vous auriez aim tre candidat ?
Non, je nai pas dambitions prsidentielles. Lintrt du parti prime avant celui de lindividu et si nous devions participer, ce serait certainement pour gagner. Or, encore une fois, cette prsidentielle ne sera pas une comptition ouverte.
Vous dites que le prsident est sous influence
Tout le monde constate et peut constater que le prsident, g de 77 ans, est malade, quil ne bouge pas et quil ne sest jamais adress la nation depuis son AVC survenu le 27 avril 2013. Lopinion publique sait que ce prsident ne gouverne pas, quil a dlgu presque tous ses pouvoirs. On constate depuis des semaines que des individus, des responsables, parlent au nom du prsident de la Rpublique, quils le pressent et le somment de se porter candidat un quatrime en dpit de son tat de sant et en dpit du bon sens. De plus, selon nos informations, et au vu de ce qui se publie quotidiennement dans la presse nationale, il y a des divergences profondes au sein du pouvoir autour de cette lection et de cette candidature de Bouteflika.
Craignez-vous quune ventuelle rlection rendrait le chef de lÉtat impuissant face ces lobbies ?
Il y a de vrais dangers pour la stabilit et la souverainet de lAlgrie lorsque, avec des enjeux stratgiques nationaux, des frontires instables et un front social en bullition permanente, celle-ci est dirige par un prsident malade, impuissant, absent et qui est l'otage d'un clan
_______
Propos recueillis par Farid Alilat
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Algrie - Abderrazak Makri : "Bouteflika est l'otage d'un clan




03:17 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,