> >

[] [ ]

Comment le bureau Hamisard les a cibls, Ces algriens devenus collabos du mossad

(Tags)
 
Les confidences de lancien espion algrien du Mossad, Said Sahnoune Emir Abdelkader 0 2014-01-27 08:13 AM
Larme tunisienne tire sur des cibles suspectes au Mont de Chambi Emir Abdelkader 0 2014-01-06 12:18 PM
Un espion algrien au profit de Mossad demande un asile en Espagne! Emir Abdelkader 0 2013-12-03 03:46 PM
Le DRAG de Mascara se donne la mort dans son bureau victime de harclement du wali Emir Abdelkader 0 2013-04-23 03:16 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-02-01
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,936 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Comment le bureau Hamisard les a cibls, Ces algriens devenus collabos du mossad

Comment le bureau Hamisard les a cibls, Ces algriens devenus collabos du mossad

Ce que le quotidien espagnol El Pais a publi sur un Algrien, le nomm Sad Sahnoune, notamment sur ses premiers pas comme espion travaillant avec le Mossad, nest quune petite rvlation dune vraie machine despionnage o beaucoup dAlgriens sont enrls au sein des services secrets israliens.
On parle ici des Algriens devenus collabos avec le Mossad, tels que le jeune Isad de Maghnia qui a t recrut par Isral partir de ladresse IP de son PC.
Le recrutement des jeunes Algriens se fait par le bureau Hamisard, trs connu dans le monde pour tre le canal des recrutements des jeunes talents arabes pour devenir des espions au service dIsral. Jeunes et ptris de qualits dans le domaine de linformatique, des Algriens sont devenus de grands hackers. Ils ont pu dfier la chronique en piratant les sites de grandes socits franaises, belges et gyptiennes, alors que certains ont carrment drob ceux de certains ministres franais et israliens. Ils ont fini par tre recruts par les services de scurit israliens, le Mossad. Sad Sahnoune, M. Isad et dautres, ce sont l quelques noms dAlgriens qui ont endoss les rangs du Mossad pour devenir des espions au service dIsral.
Cest notamment le cas dun journaliste algrien, le nomm Sad Sahnoune. Ce dernier a t repr par le Mossad avant de devenir son espion. Il a t contact, pour la premire fois, par le Mossad en 1998, aprs quil a publi un article sur le Premier ministre isralien Yitzhak Rabin en 1995 dans un quotidien bninois quil avait cr au Bnin. Ce premier contact a t le vritable dpart dune longue relation entre le journaliste algrien et le Mossad, tmoigne le jeune Algrien au quotidien espagnol El Pais. Les relations entre lui et le Mossad se sont dveloppes tel point que lAlgrien a t convi se rendre Tel-Aviv pour discuter sur un ventuel travail comme collabo avec le Mossad. Chose qui avait beaucoup intress Sad Sahnoune.
Cest ainsi quil est devenu un espion. Sahnoune a pass tous les tests avec succs et a finalement t recrut par le Mossad. Mais ce nest quaprs un essai de deux semaines Tel-Aviv quun chef du Mossad, Sami, stait identifi en acceptant de dner avec lui.
Le journaliste algrien affirme avoir pos certaines conditions ses nouveaux employeurs, savoir ne pas travailler contre son pays et ne pas tuer quelquun, lesquelles conditions ont t acceptes. La collaboration de Sad Sahnoune avec le Mossad dbute lorsquil a effectu un voyage Bangkok, o les fonctionnaires de lambassade dIsral lui avaient propos de se rendre, une nouvelle fois, Tel-Aviv pour engager le processus de recrutement et de formation.
En usant de sa qualit de journaliste, il espionnait pour le Mossad Abidjan en CtedIvoire. Il tait charg de la surveillance de la colonie libanaise chiite en Afrique de lOuest. Sahnoune espionnait galement en Tunisie, mais surtout au Liban aprs le retrait dIsral du sud du pays quil occupait jusquen 2000.
Selon le journaliste algrien, le Mossad sintressait un Libanais qui avait travaill pour lOrganisation de libration de la Palestine (OLP), ainsi qu un ancien ambassadeur du Liban, un militaire et un couple de chiites dans le Sud. Il avait tabli des contacts avec eux pour savoir si ces personnes se rendaient en Europe ou si elles pouvaient tre invites un vnement en Europe.
LE HACKER DE MAGHNIA ET SON PÉRIPLE À DJERBA
En 2010, un jeune Algrien rsidant dans la commune de Maghnia (Tlemcen) a t localis depuis ladresse IP de son micro-ordinateur, au lendemain du match de football Algrie-Egypte jou Oum Dourman, au Soudan. Le jeune hacker algrien a pu pirater plusieurs sites de grandes socits franaises, gyptiennes et belges, menaant de les dtruire si ces dernires ne payaient pas les sommes quil demandait.

Il aurait exig 500 000 700 000 dollars certaines socits. Cest partir de ses qualits hors normes que lAlgrien de Maghnia a t contact via sa bote Facebook par une jeune et charmante femme, laquelle lui a propos un mariage en Tunisie, le point de rendez-vous. Quelques mois aprs, le jeune Algrien sest donc envol vers Tunis avant de rallier la ville de Djerba. L, il sest mari avec cette jeune femme, dorigine juive. Le couple a pass trois mois dans un htel luxueux en Tunisie, pay par le Mossad sans que lAlgrien sen rende compte. Pis, la femme quil venait dpouser tait un agent du Mossad.
Aprs trois mois, le couple a pris le dpart vers les Etats-Unis, plus exactement Boston, l o le grand mnage informatique devait attendre le jeune Algrien, et ce, bien sr, sans que ce dernier soit au courant de ses prochaines missions et sans quil se rende compte que son employeur tait le Mossad. Il sagit l dune histoire relle dont les tenants et les aboutissants ont t rvls suite une enqute diligente par les services de scurit algriens.
Daprs cette enqute, le jeune Algrien, ptri de qualits en informatique, a t utilis par le Mossad (services secrets israliens) dans le piratage des sites de grandes socits franaises et belges qui concurrenaient les socits israliennes. Selon une source proche des services de scurit qui avaient men lenqute, le jeune hacker algrien, g de trente ans, originaire de Maghnia (Tlemcen), a t remarqu par le Mossad alors quil piratait des sites franais, belges et gyptiens lors des vnements ayant marqu les deux matchs de qualification pour le Mondial sud-africain entre lquipe nationale algrienne et son homologue gyptienne. Le Mossad a pu identifier le micro-ordinateur quil utilisait en utilisant lIP. Un de ses agents, une jeune femme dune trentaine dannes, la contact par e-mail et lui a fix rendez-vous Djerba, en Tunisie, o il a t pris en charge dans un htel de luxe pendant un mois et demi. Il a t emmen ensuite en Belgique et se trouve actuellement Boston, aux Etats-Unis.
Cest un gnie en informatique que le Mossad a russi enrler afin dexploiter ses comptences hors pair. Il a t recrut des fins purement despionnage. Toutefois, les services de scurit algriens mnent toujours lenqute sur cet homme et probablement sur dautres cas similaires, et des dtails sur cette affaire nous seront prochainement fournis, assure notre source. Ce jeune gnie de Maghnia aurait pu servir son pays au lieu daccepter la proposition du Mossad. Le bureau Hamisard a ainsi enrl cet Algrien, en mettant sa disposition les moyens matriels et financiers ncessaires afin de lutiliser dans des affaires despionnage.
QUAND CANAL+ ET AL JAZEERA SPORT+ PAYENT UN LOURD TRIBUT
Suite aux pertes sches, estimes plusieurs millions deuros, subies par les deux bouquets franais et qatari, en loccurrence Canal+ et Al Jazeera sport+, et aux multiples piratages de leurs chanes satellitaires par des hackers algriens, ces deux socits ont dpos officiellement, en novembre 2012, une plainte au niveau de la cour dAlger. Une instruction judiciaire a alors t ouverte par le ple judiciaire spcialis prs la cour dAlger, qui a ordonn une enqute sur les hackers algriens accuss par les deux bouquets davoir pirat leurs chanes satellitaires, en coulant des cartes pirates moindre cot sur le march. Mieux, la justice a ordonn aux enquteurs de procder larrestation de chaque hacker algrien impliqu dans ce piratage. Lenqute est toujours en cours.

Les pertes pour les deux bouquets sont normes. Selon notre source, il sagit de plusieurs dizaines de millions deuros. Prenons le cas du bouquet Canal+ qui a t la cible des hackers algriens. Cet oprateur franais, install en Algrie en janvier 2009, avant de dcider de se retirer du march algrien, avait lanc une nouvelle carte permettant daccder 27 chanes (thmatique, sportive, info en continu). Mais finalement, Canal+ a t pirat par les hackers algriens qui, subsquemment, lui ont caus des pertes de plusieurs millions deuros au bout de deux ans seulement.
En effet, avec une carte fixe 12 000 DA, le bouquet Canal+ Maghreb na pas bien march en Algrie, vu le prix excessif de la carte Viacess, avec seulement 27 chanes satellitaires proposes aux clients. Le bouquet franais sera doublement affect, puisque les hackers ont pu dchiffrer galement les codes des chanes franaises. Face cette situation, les responsables de la chane Canal+ ont choisi de plier bagage et de quitter non seulement Alger, mais aussi tout le Maghreb. Pour sa part, le bouquet Al Jazeera sport+ a ouvert son bureau en Algrie dans le but dinvestir, dautant quici des millions de clients sont assoiffs de matchs de football europens.
Le bouquet de loprateur qatari offre des comptitions europennes de football trs releves, tels que les championnats italien, espagnol et portugais. Et pour se lancer, les responsables dAl Jazeera sport+ ont fix le prix de la carte donnant accs dix chanes sportives 10 000 DA. Un prix jug trop cher par les Algriens. Toutefois, plus de 10 000 cartes Viacess ont t coules sur le march, en lespace de deux ans. Mais le pire pour cet oprateur, cest quau-del de ces ventes, des hackers algriens ont pu dchiffrer les codes des dix chanes sportives.
COMMENT LE BUREAU HAMISARD DU MOSSAD RECRUTE DANS LE MONDE ARABE
Le bureau Hamisard a ouvert depuis quelques annes un site Internet conu spcialement pour les hackers de nationalits de pays arabes. Ce site Internet permet ces jeunes, dont la capacit intellectuelle dans le monde de linformatique est avre, de sengager dans des entreprises trangres. Cependant, ils sont engags dans le Mossad sans quils connaissent le but diabolique des services secrets israliens. Des milliers de dossiers de candidats arabes sont dposs, mais rares sont ceux qui sont recruts via ce site Internet. Cest la Melukah, division charge du profilage, qui fait le premier pas vers une recrue potentielle, voire une proie ventuelle.

Ayant accs aux dossiers de ces jeunes Arabes, la Melukah peut dterminer le profil quelle recherche et faire subir ses candidats des concours de prslection maquills en exercices militaires. Pour le travail au QG, sont cibls en priorit les informaticiens, les ingnieurs et les scientifiques qualifis. Seule constante du recrutement : la citoyennet arabe. La recrue ne peut frquenter un Isralien quaprs autorisation. Le service ne recrute pas dhomosexuels ou des personnes dans le cas o lennemi pourrait exploiter des zones dombre les concernant des fins de chantage. Une batterie de questions et dinterrogatoires via le Net est impose la recrue potentielle.
Chaque candidat est soumis des interrogatoires sur ses capacits intellectuelles, sa vision du monde, dIsral, son opinion sur le conflit au Moyen-Orient, sa situation financire, sur le sionisme, sa relation avec le sexe oppos, ses projets davenir, ses opinions politiques et sociales, et mme sur ses relations avec les parents. Si le candidat est engag par le Mossad, il est par la suite pris en charge dans un pays tranger, mais pas en Isral. Il est soumis un examen thorique, appel tape B. Par la suite, il est envoy dans une acadmie dudit bureau o il hrite dun pseudonyme qui restera son seul code au sein du Mossad.
Aucune personne ne connat le vrai nom, ni la situation personnelle de ses collgues, pour viter toute identification du candidat. La division de scurit du Mossad procde de rgulires valuations des risques et juge des mesures prendre au cas par cas. Avant chaque opration, un candidat reoit un ordre de mission ou packam qui comprend la date, le lieu et lobjectif de la mission. Arrive ensuite la dernire tape, celle des preuves pratiques. Cest le moment trs attendu par les agents du Mossad qui lancent pour la premire fois ces candidats en mission sur le terrain. Une identit simule est cre pour chaque candidat arabe, base sur une autobiographie rdige par la recrue.


S. Abi
Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source

 

()


: 1 ( 0 1)
 

Comment le bureau Hamisard les a cibls, Ces algriens devenus collabos du mossad




03:25 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,