> >

[] [ ]

De lUNJA facebook : Les jeunes et la politique

(Tags)
 
France : Dix jeunes de Strasbourg ont rejoint Al-Qada Emir Abdelkader 0 2014-01-09 01:13 PM
Le sida affecte surtout les jeunes Emir Abdelkader 0 2013-11-30 02:36 PM
Quand les jeunes rinventent la socit par la marge Emir Abdelkader 0 2013-11-12 02:15 PM
La riposte des jeunes Emir Abdelkader 0 2013-03-31 10:56 PM
hausse des cancers chez les jeunes Algriens Emir Abdelkader 0 2012-06-24 02:01 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-02-03
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,954 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool De lUNJA facebook : Les jeunes et la politique

De lUNJA facebook : Les jeunes et la politique

Quand Ahmed Ben Bella formait son gouvernement lissue du terrible t 1962, il prit dans ses bagages un jeune de 25 ans qui il confia le portefeuille de la Jeunesse, des Sports et du Tourisme. Il sagit bien sr de Abdelaziz Bouteflika.


Cinquante ans plus tard, Bouteflika est toujours l, promu, entre temps, la plus haute fonction de lEtat et offrant un visage qui tranche radicalement avec la bouille carnassire de jeune loup de la politique quil tait. Un visage peu glorieux de la (jeune) RADP, en somme, et qui nous vaut les pires sarcasmes. Limage du Prsident clou sur une chaise roulante et se cramponnant de toutes ses forces vacillantes au koursi est on ne peut plus emblmatique de la grontocratie au pouvoir. On laura compris, il y a urgence. Et, plutt que dune vacuation au Val-de-Grce, le rgime a besoin dune sacre cure de jouvence.

Gnration tab jnanou

Bouteflika lui-mme lavouait dans une de ses sorties publiques quand il martelait depuis Stif, en mai 2012 : Djili tab jnanou ! (ma gnration est cuite). Depuis, une formule a fait flors : Gnration Tab jnanou. Les Algriens ne se font videmment aucune illusion quant aux dispositions du rgime sautorformer et du trio Bouteflika-Sad-Toufik se retirer de son plein gr pour laisser la place la nouvelle gnration. Disons-le tout de go : la variable jeunesse nagit que trs faiblement sur la structure du pouvoir. Au demeurant, comme le souligne Abdou Bendjoudi, membre fondateur du Mouvement de la jeunesse indpendante pour le changement, le pouvoir a form sa propre jeunesse. Il peut nous mettre de nouvelles figures politiques, plutt jeunes et dynamiques, mais qui partagent la mme ligne depuis 50 ans, qui est le changement dans la continuit du rgime, contrairement ce que nous voulons, cest--dire le changement par la rupture avec le rgime, mais dans la prennit de lEtat.

Du temps du parti unique, une organisation de masse tait charge spcialement de lencadrement des jeunes : lUNJA. Cre en 1975 sous Boumedine, son congrs constitutif naura lieu que le 6 janvier 1979. LUNJA regroupait alors tout le spectre des forces vives de la nation : tudiants, lycens, chmeurs et certaines catgories fminines. Dans une rhtorique trs annes 1970, lUNJA est charge, comme lindiquent ses statuts, de trouver des solutions aux problmes des jeunes et () de participer au dveloppement dactivits de masse qui permettent aux jeunes des diffrentes catgories sociales de se mobiliser autour des missions nationales. A lheure du pluralisme de faade, le rgime veut des clones de lUNJA, tout comme il a russi cloner le FLN, lenjeu tant le renouvellement biologique du systme et non la modernisation du mode de gouvernance.

Llectorat jeune toujours sceptique

Sil est admis que le rajeunissement des lites dirigeantes ou occupant des positions de pouvoir nagit nullement sur la haute sphre dcisionnelle, quen est-il de la base ? Quel est le niveau de participation des jeunes dans les joutes lectorales ? Quel est leur niveau dimplication dans les organisations politiques, associatives et syndicales ? Et quelles sont les nouvelles pratiques militantes, si tant est quelles existent ?

Dabord, quelques chiffres qui permettent de donner une indication sur les tendances en cours. Pour peu que lon convienne que le moment lectoral est un baromtre significatif de la vie politique, il nest pas anodin de jauger la participation des jeunes dans la vie publique laune des rsultats des derniers scrutins. Si lon se rfre aux lgislatives du 10 mai 2012, ils taient 24 916 se prsenter ces lections. 15,29% dentre eux avaient moins de 30 ans et 34,98% avaient entre 31 et 40 ans. Ainsi, au total, 50,27% des candidats en lice avaient moins de 40 ans. La mme tendance est confirme aux lections communales du 29 novembre 2012 o lon pouvait constater, de visu, le nombre significatif de jeunes candidats sur les listes lectorales. Un mot maintenant sur la participation des jeunes comme lecteurs. Un sondage de lassociation RAJ sur la participation des jeunes dans la vie politique fournit de prcieux lments ce sujet. Ralis peu aprs les lgislatives du 10 mai 2010 avec le concours dEcotechnics, ce sondage a touch un chantillon de 1219 jeunes ayant entre 18 et 35 ans rpartis sur 30 wilayas. 38,9% des personnes sondes ont dclar avoir vot lors de ce scrutin. Il se rvle ainsi que le parti de labstention (plus de 60% en lespce) est celui qui rafle le plus de suffrages auprs de llectorat jeunes.
Autres rsultats difiants : seulement 16,1% des jeunes interrogs ont dclar avoir particip une activit politique ou associative durant lanne du scrutin, 4,7% uniquement ont adhr une association, 1,7% un parti politique et peine 1,5% ont milit dans un syndicat. Et RAJ den dduire : 50 ans aprs lindpendance, la jeunesse algrienne croit peu la politique et aux institutions de lEtat. Un climat de non-confiance sest install entre le gouvern et le gouvernant. Lassociation dirige par Abdelouahab Fersaoui estime que cette population juvnile, dmographiquement majoritaire, vit dans limpasse. Elle se cherche, elle est livre elle-mme, sans avenir clair, sans perspectives et sans repres. Les jeunes sont prsents dans les discours officiels et dans les diffrents programmes, mais ils sont absents, voire mme exclus de la sphre de prise de dcision. Les problmes de chmage, de logement, linjustice sociale et labsence de liberts poussent, malheureusement, les jeunes se suicider, simmoler, fuir leur propre pays () la recherche dun avenir meilleur.

Militantisme 2.0

Si la politique politicienne ne passionne pas les jeunes, on aurait tort de conclure une indiffrence totale de notre chabiba lgard de la chose politique. Il est vrai que leffilochement des grands rcits et des grandes idologies, notamment de gauche, a assch les viviers de la militance. Mais dautres formes dengagement citoyen apparaissent a et l, le plus souvent sans socle idologique, notamment dans lassociatif et les rseaux caritatifs. Lengagement citoyen prend de plus en plus la forme dactions ponctuelles pour soutenir une cause ou dnoncer une injustice. Cela passe aussi par des formes lgres et dcales comme cette initiative destine rtablir lamour dans la cit, baptise les cadenas damour, organise lt dernier sur le pont du Tlemly. Sans compter les meutes qui clatent un peu partout et autres manifs aussi fulgurantes quphmres.

Il convient galement de relever toutes ces enseignes portant ltiquette jeunes qui foisonnent sur facebook : Club des jeunes cadres algriens, Association de jeunes vers une citoyennet active (Jeunesse plus), Jeunesse Tbessa, association Agir pour le dveloppement et lpanouissement de la jeunesse, Parti des jeunes Algriens pour le dveloppement, SOS-Mouvement des jeunes nationalistes algriens, Algrie-Rvolution, Rvolution des jeunes Algriens, Harakat Echabab El-Djazari, etc. Pour actifs quils soient sur la Toile, il faut dire que la grande majorit de ces sigles sapparentent beaucoup plus des forums de discussion et de partage. Trs peu convertissent les centaines ou les milliers dadhrents virtuels dont ils se targuent en militants actifs sur le terrain. Il y a aussi un travail de capitalisation de toutes ces expriences qui reste faire de manire oprer un saut qualitatif et passer dautres formes dorganisation ayant une incidence sur le rel. Ces militants du clavier peinent, en effet, mutualiser leurs nergies et faire front autour de causes communes.

Les dputs naiment pas facebook

Ces pages, par la facilit mme de leur cration, offrent lavantage de faire lconomie dune bureaucratie liberticide qui se met en branle pour la moindre runion publique. Il faut dire que le verrouillage du champ politique et associatif, quillustre parfaitement la dernire loi sur les associations, a de quoi dcourager les plus pugnaces. Mais le web-activisme a vite montr ses limites. Finalement, ces collectifs ont les dfauts de leurs qualits : facebook leur permet, effectivement, une grande libert dexpression peu de frais. Pas de local louer ni de problme de logistique et de trsorerie grer. Mais beaucoup dentre eux ont fini par payer leur fragilit organique et disparatre dans le bazar du web. Autre fait noter en parlant du Net : les lus sont de pitres utilisateurs des nouvelles technologies.

Nous en avons fait le test. Nous avons tent dentrer en contact avec une dizaine de jeunes dputs via leur page facebook. En vain. Aucune activit ou ractivit sur les rseaux sociaux, alors quils auraient mme pu profiter de ce nouveau mdium pour accrotre leur visibilit et dvelopper leur communication. Aucun dput na song, par exemple, installer une sorte de permanence virtuelle sur FB ou Twitter. Encore une preuve, si besoin est, que la jeunesse nest pas forcment annonciatrice de ces matins triomphants magnifis par Hugo. En attendant, Alger grne ses jeunes en chapelet le long des murs... (Samir Toumi : Alger, le Cri. Barzakh 2013)


Mustapha Benfodil




'El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

De lUNJA facebook : Les jeunes et la politique




03:26 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,