> >

[] [ ]

Cancer : ce nest pas lantichambre de la mort

(Tags)
 
Le tortionnaire Aussaresses est mort l'ge de 95 ans Emir Abdelkader 0 2013-12-04 04:02 PM
Mort des colonels Amirouche et Si El Hous Emir Abdelkader 0 2013-05-22 03:09 PM
Le th rduit le risque de cancer du tube digestif Emir Abdelkader | french Forum 0 2012-11-09 09:15 PM
Mort de ladjoint de lmir... Emir Abdelkader 0 2012-09-10 03:53 PM
Commmoration de la mort du chahid Maillot Emir Abdelkader 0 2012-06-14 11:15 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-02-04
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Cancer : ce nest pas lantichambre de la mort

Bien quil tue plus que les guerres
Cancer : ce nest pas lantichambre de la mort

Evnement ■ En Algrie, cette maladie a augment de faon remarquable durant ces dernires annes, passant de 80 cas pour 100 000 habitants en 1993 130 cas pour le mme nombre d'habitants dans les annes 2000.
Prs de 40 000 cas sont recenss annuellement dont 20 000 chez les femmes et plus de 19 000 chez les hommes. Les cancers du clon, du poumon, du col de l'utrus et de la prostate sont les cancers les plus rpandus en Algrie avec un taux de 50% pour une moyenne d'ge de 59 ans pour l'homme et 51 chez la femme, l'exception du cancer du sein qui touche les femmes de 40 ans et plus.
Selon les experts, ces types de cancers numrs peuvent tre dtects prcocement permettant ainsi de rduire les dcs. Les cancers du poumon, de la vessie, de l'appareil digestif, du clon et de la prostate sont les plus frquents chez les hommes soit un taux de 52,5% du total des cancers rpandus chez ce genre en Algrie. Les femmes, elles, restent plus exposes au cancer de l'appareil reproductif (sein, ovaire et col de l'utrus) cancer colorectal avec un taux de 68% du total des cancers chez la femme. Parmi les grandes lignes des recommandations des spcialistes pour y faire face figure, en pole position, le dpistage. En effet, un tiers (30%) de l'ensemble des cancers sont vitables.
La prvention est dautant plus primordiale quil y va des chances de gurison du patient atteint et de lquilibre des familles. Mais aussi du lourd cot pour le Trsor public et, partant, pour la socit. A titre illustratif, ses dbuts, un cas de cancer du sein cote 300 000 dinars et en stade avanc 5 millions de dinars. Le cancer colorectal revient, quant lui, 200 000 dinars et en phase avance 2 millions de dinars. Le cot d'un cancer du poumon est estim 300 000 dinars durant ses phases premires et entre 2 3 millions de dinars un stade plus avanc. Selon les dernires donnes sur le sujet, tout porte croire que l'Algrie connat actuellement le mme rythme de progression du cancer que celui enregistr ces dernires annes dans les pays occidentaux o l'on recense, du fait du vieillissement de la population, 300 nouveaux cas pour 100 000 habitants en France et 400 nouveaux cas aux Etats-Unis.
Et la situation nincite pas loptimisme, tant la courbe ne semble pas avoir lair de sinverser. En effet, le nombre va en augmentant, selon les spcialistes. Lune des raisons avances : le vieillissement de la population dont les personnes ges de 60 ans et plus reprsentent 7%.




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Cancer : ce nest pas lantichambre de la mort




03:31 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,