> >

[] [ ]

Algrie : la une homophobe d'un journal provoque un toll

(Tags)
 
Selon le journal le figaro : Bouteflika... Emir Abdelkader 0 2014-01-20 11:56 AM
le Livre noir du prsident Marzouki provoque lindignation Emir Abdelkader 0 2013-12-09 02:28 PM
Le dpartement dEtat se dit proccup par larrestation du directeur dun journal marocain Emir Abdelkader 0 2013-10-04 07:57 PM
Affaire Mon journal : Il na jamais t question de censure (ministre) Emir Abdelkader 0 2013-05-20 04:48 PM
Un journal interdit de parution Emir Abdelkader 0 2013-05-19 03:27 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-02-05
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Algrie : la une homophobe d'un journal provoque un toll

Algrie : la une homophobe d'un journal provoque un toll




La une du "Jeune indpendant" dat du 4 fvrier a provoqu un toll en Algrie. Le secrtaire gnral du Front de libration nationale (FLN, au pouvoir), Amar Saadani, y est qualifi d'"homo".
Mis jour le 4 fvrier 2014 17h11.
Une "une" nausabonde. Dans son dition du mardi 4 fvrier, le quotidien francophone algrien, Le Jeune Indpendant, cr en 1990 et tir 20 000 exemplaires, a qualifi le secrtaire gnral du Front de libration nationale (FLN, au pouvoir), Amar Saadani, d"homo" qui ose sattaquer un "homme", Mohamed Mediene, dit "Tewfik", gnral major et patron du DRS (Dpartement du renseignement et de la scurit).
>> La une en question est visible sur le site d'Algrie Focus.
Publie au lendemain dune violente attaque de Saadani contre le chef du puissant service de renseignements, la couverture du Jeune indpendant provoque indignation et rprobation dans le milieu de la presse algrienne et sur les rseaux sociaux, notamment sur Facebook. "Honteux", "dgoutant", "abject", "diffamatoire", "rpugnant", "insultant" les internautes nont pas de mots assez durs pour qualifier cette une qui sen prend aux supposes inclinaisons sexuelles d'Amar Saadani.
Le drapage du quotidien est dautant plus scandaleux quil nest nullement fait rfrence, dans lditorial ou dans larticle qui accompagne la une, aux orientations sexuelles de Saadani. En outre, le code de linformation en vigueur en Algrie depuis 2012 interdit, sous peine de poursuites judiciaires (deux six mois de prison prvus dans le code pnal), latteinte lhonneur des personnalits publique.
"De l'humour second degr"
Son article 93 stipule notamment que "la violation de la vie prive, de lhonneur et de la rputation des personnes est interdite", et que "la violation directe ou indirecte de la vie prive des personnalits publiques est interdite." Interrog par Jeune Afrique, Nordine Mzalla, ditorialiste au Jeune Indpendant, ny voit rien de choquant ou de diffamatoire dans le titre. "Cest de lhumour au second degr, tente-t-il de se justifier. Pour nous, ctait un parallle par rapport aux personnes qui avouent publiquement leur homosexualit."
Si lditorialiste assume que le titre doit tre "accrocheur, racoleur ou vendeur" et quil est un moyen de faire le "buzz pour tre lu", il rcuse toute connotation sexuelle concernant le cas de Saadani. "Dans le dictionnaire, le mot homo deux sens : homo sapiens et homosexuel, explique-t-il encore, maladroitement. Nous avions voulu jouer sur cette ambigut. Ce nest pas plus nausabond que ce quAmar Saadani a dit propos du patron du DRS et de cette institution militaire."
Quid de latteinte lhonneur et la rputation des personnes publiques ? Nordine Mzalla, qui ne cache pas sa satisfaction que cette une fasse de la publicit pour son journal "qui en en a besoin", affirme que la direction est sereine et quelle rpondra volontiers devant les tribunaux en cas de plainte de la part du secrtaire gnral du FLN.
__________
Suite la publication de cet article, Nordine Mzalla nous a fait parvenir la mise au point suivante :
"Le second degr concernait laveu au sujet de la nature de la relation entre le FLN et le DRS. Une sortie tonnante qui rappelle "le coming out" chez les clbrits qui avouent leur homosexualit. Il y a rien dhomophobe dans cela ni rien dinsultant. Pis encore ; vous semblez souhaiter que Saadani poursuive notre journal et fasse ventuellement emprisonner lun dentre nous, tout en reconnaissant que rien ne transparait dans nos articles sur cette prtendue attaque contre la vie prive du patron du FLN. Étrange, nausabond, violent et surtout contraire la dfense de notre corporation qui revendique le droit la libert dexpression et a lutt contre la pnalisation du dlit de presse. Enfin, vous auriez pu aussi raconter que notre canard Le Jeune Indpendant regrette que des Unes sur des sujets aussi srieux que les propos de Saadani nont jamais fait le buzz et que jironiais donc sur la pub que notre humour incompris avait pu provoquer."

Rponse de la rdaction : Nous notons que lintress ne dment pas les propos quil nous a tenus et prcisons quvidemment nous ne souhaitons lemprisonnement d'aucun journaliste, ni en Algrie ni ailleurs.


 

()


: 1 ( 0 1)
 

Algrie : la une homophobe d'un journal provoque un toll




05:24 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,