> >

[] [ ]

Sadani-Toufik : une guerre pour la dmocratie

(Tags)
 
Des membres du CC du FLN dnoncent les propos de Sadani contre le DRS et le gnral Toufik Emir Abdelkader 0 2014-02-05 12:09 PM
Saadani rclame la dmission du gnral Toufik, chef du DRS Emir Abdelkader 0 2014-02-04 08:54 AM
Bandar Ben Sultan, bientt devant la CPI pour crimes de guerre ? Emir Abdelkader 0 2013-09-13 07:41 PM
Le pape contre la guerre, les rois arabes pour Emir Abdelkader 0 2013-09-10 12:42 PM
Libye : La France a men la guerre pour le ptrole Emir Abdelkader 0 2012-11-26 07:21 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-02-06
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,971 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Sadani-Toufik : une guerre pour la dmocratie

Sadani-Toufik : une guerre pour la dmocratie

Cest, vu de Paris, un curieux paysage rvl par laffaire Sadani-Toufik. Que le premier responsable du parti prsidentiel se prononce contre un pouvoir militaire et appelle une dmocratisation civile du rgime aurait d rjouir tous les leaders dopinion. Rien que de trs normal dans des rgimes aspirants la libert. Au lieu de cela, la presse algrienne quasi unanime dans sa dtestation du clan Bouteflika, a dfendu ce pour quoi elle est paye par les services de scurit qui ont la haute main sur la manne financire de lAnep et a pris le parti de celui dont, il y a quelques mois encore, on naurait pas os crire le nom dans ses colonnes, le fameux gnral Toufik. La rputation de faiseur de prsidents de ce militaire nest plus faire, entre fantasmes et ralits, autour de cet homme qui semble navoir de comptes rendre personne, une sorte de Roi des ombres, prsent dans toutes les strates de la socit algrienne.
Le prsident Bouteflika a, depuis plusieurs mois, entam le dmantlement de ce DRS omnipotent et fait rentrer ses attributions dans un cadre plus dmocratique sous lgide du ministre de la Dfense. Ctait l un premier pas dans la tentative de redonner tous les organes dÉtat un caractre civil. Un peu comme si Abdelaziz Bouteflika voulait demeurer dans linconscient algrien comme celui qui aurait redonn le pouvoir civil aux civils et aux militaires mais rien que le pouvoir civil. Comme le dit Amar Sadani dans son propos, il nest plus concevable que les dirigeants algriens soient cornaqus, pour ne pas dire surveills, en permanence, par ce service de scurit dans lAlgrie du XXIme sicle. Cette coupole secrte qui vient coiffer tout pouvoir algrien a assez dur, entendre Sadani. Et peu importe les rsistances du patron du DRS lendroit dun quatrime mandat, ce qui compte cest avant tout ce que cette affaire rvle du caractre admocratique de lAlgrie plus de 50 ans aprs les faits darmes des Moudjahidines.
Amar Sadani est trop intelligent pour ne pas avoir port sa charge sans une ide prcise. Cela pourrait tre de vouloir, tout simplement pousser vers la sortie le patron du DRS. Bouteflika serait, ainsi, lhomme qui aurait vaincu lorganisme charg de contrler toute forme daction. Abdelaziz Bouteflika pourrait possder, l, un thme de campagne tout trouv et un bilan faire valoir. Il serait celui qui a fait changer la face apparente des services algriens et dmocratis le fonctionnement organique du pays. Des apparences sur lesquelles btir un discours politique mme sil serait bien hasardeux de penser que les habitudes dhier ne porteront pas en germe les actions de demain. Des thmatiques, qui couples une volont de lutte nergique contre la bureaucratie, seraient autant darguments lectoraux comprhensibles par tous.
En tous cas, deux mois et demi du scrutin prsidentiel, la charge du patron du FLN na pas fini ni de faire parler ni de produire des consquences. Que la presse algrienne, qui biberonne financirement aux consquents subsides du DRS, le veuille ou non.




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Sadani-Toufik : une guerre pour la dmocratie




11:28 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,