> >

[] [ ]

Le silence de Bouteflika fait des dgts collatraux

(Tags)
 
Il affirme navoir pas parl au nom de Bouteflika, Sadani fait marche arrire Emir Abdelkader 0 2014-01-25 02:24 PM
Bouteflika, candidat qui fait pleurer les candides Emir Abdelkader 0 2014-01-15 03:19 PM
quand Sad Bouteflika orchestre le silence prsidentiel Emir Abdelkader 0 2013-05-21 05:14 PM
Le prsident Bouteflika fait un accident ischmique transitoire sans squelles Emir Abdelkader 0 2013-04-27 10:50 PM
Bouteflika fait feu contre les corrompus Emir Abdelkader 0 2013-02-24 08:11 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-02-07
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,943 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Le silence de Bouteflika fait des dgts collatraux

Le silence de Bouteflika fait des dgts collatraux




Que cache le flottement actuel ? Comment la base des soutiens de Bouteflika survit-elle lindcision des centres du pouvoir ? Dcryptage.


On parle du prsident Bouteflika, dune lection prsidentielle, on ne peut pas prendre les choses la lgre. Afflig, Abdelghani Touhami cache mal sa colre. Lanimateur gnral de la campagne du candidat Bouteflika en 1999, 2004 et 2009, et coordinateur national des comits de soutien, narrive pas comprendre ce quil qualifie de forcing autour de lannonce ventuelle de la candidature de son ancien patron, Abdelaziz Bouteflika, Prsident sortant. Ds que jai eu vent de cette annonce de retrait du formulaire de candidature du Prsident auprs du ministre de lIntrieur, jai immdiatement compris quil sagissait dun leurre, dun coup de force, explique-t-il El Watan 2014, une heure avant le dmenti de Tayeb Belaz, le dimanche 2 fvrier.
Car Bouteflika na absolument besoin de personne pour parler en son nom, il na besoin de personne pour le porter candidat. Pourtant linformation a fait le tour dAlger et de la Toile, relanant les supputations sur la volont de Bouteflika de succder lui-mme, crant un frmissement nerveux dans certains QG de campagne. Comment les choses se sont-elles emballes au point de voir, pendant quelques heures, sincarner lofficialisation de la candidature de Bouteflika ? Do serait parti le coup ? A la Prsidence, un proche du chef de lEtat se montre catgorique : Les formulaires ont t retirs par des membres des comits de soutien sur instruction du concern et le FLN a t destinataire de quelque 100 000 imprims.
Mais dj, Touhami balaie largument dun revers de la main : Jen serais le premier inform. Par ailleurs, la coordination est un conglomrat dassociations et dONG dont certaines sont frappes dinterdiction dexercice cause des problmes organiques quelles traversent, notamment lAssociation des zaouas et lUnion nationale des zaouas, trs puissantes au sein de la coordination. Or aujourdhui, elles ne peuvent mme pas tenir leur congrs faute dautorisation du ministre de lIntrieur, suite des irrgularits administratives.
4 millions de signatures
Ahmed Kada, charg de la communication et de linformation la coordination des comits de soutien, qui se positionne pour un quatrime mandat de Bouteflika, nie quant lui avoir un lien avec cette affaire : Notre unique priorit est de rassembler quatre millions de signatures pour demander au prsident Bouteflika de se reprsenter un quatrime mandat. Dailleurs, cette coordination des comits de soutien na mme pas pu obtenir dautorisation pour organiser un meeting, mercredi dernier, rvle une source interne.
La fuite de Ghoul
Une autre piste ? Les petits partis agglutins autour de TAJ et de Amar Ghoul avaient retir des formulaires de candidature et ont fait passer le message de les garder vierges en attendant lannonce officielle du prsident Bouteflika, confie Abdelghani Touhami. Dailleurs, sept partis du groupe des vingt-six ayant t annonc par Ghoul se sont dsolidariss de la dmarche du ministre. Jai eu des contacts avec le groupe des 26, rvle un prsident de parti. Mais je nai pas pris encore de dcision. Dautant que je suis moi-mme candidat. Mais notre parti nest pas pour un quatrime mandat. Nous estimons que dans ltat de sant actuel du chef de lEtat, ce ne serait pas rendre service au pays. Ce qui na pas empch Ghoul et ses relais de parler dune forte adhsion. On fait fuiter linformation pour crdibiliser une vritable candidature du Prsident sortant, mais en ralit, on ne peut forcer la main quelquun comme Bouteflika, assne encore Touhami. Qui a fait fuiter linformation ?
Panique
Le silence dEl Mouradia a cr la panique, les relais traditionnels du Prsident, ses supporters et ses clients ont peur de perdre leurs bases, qui posent trop de questions sur labsence de message clair de Bouteflika et mme de son entourage, indique un cadre du FLN, qui dit se battre chaque jour contre les tentations de la base daller voir ailleurs. Chez Benflis, chez Belkhadem... ailleurs quoi !
Dans ce conglomrat de pseudo-soutiens, tout le monde attend le fameux coup de tlphone dEl Mouradia qui tarde tellement, rsume un membre dune association affilie au comit de soutien dAlger.
Le climat dabattement est le mme au sortir dune runion des instances locales la priphrie ouest dAlger, ce week-end, quand des membres du bureau politique du FLN dsesprent, en sgosillant au microphone grsillant, de ladhsion de leur base. Ils ces proches de Saadani qumandent, peine convaincus eux-mmes, notre pleine adhsion lappel un quatrime mandat, tmoigne un membre de la direction dune kasma FLN. Mais nous, face notre base, nos proches et nos amis de quartier, quest-ce quon va expliquer ? Quon doit rassembler 1,2 million de signatures de citoyens et 10 000 dlus pour la candidature dun Prsident qui ne dit rien ? Cest invivable !
Signatures
Un autre cador du FLN, responsable dune zone Alger-Est, insiste : OK, je vais recueillir les signatures en tapant toutes les portes. Mais quest-ce que je ferai de toutes ses signatures au profit dun candidat qui peut-tre va renoncer ? Nous suivons Saadani parce que nous somme attachs lunit du parti qui nous est cher, mais va-t-on mobiliser tout lappareil du FLN pour un candidat qui ne veut pas, pour linstant, se prononcer ?, poursuit notre vtran, avant de nous demander carrment un contact au QG de Benflis, ou le portable personnel de Abderrahmane Belayat (coordinateur du parti, opposant Saadani), ou de Abdelkrim Abada (chef de file des redresseurs anti-Belkhadem et anti-Saadani)...
Le silence du palais
Tant que les tlphones des responsables actuels du parti nont pas sonn, tant quun type de la Prsidence nest pas au bout du fil pour transmettre les awamer (les ordres), nos vieux patrons du bureau politique ou du comit central savent quils nauront aucune crdibilit. Nous ne faisons plus confiance ni Belayat ni Saadani, tempte un cadre du vieux parti. Nous sommes dmunis face la base qui attend un message clair : qui est el waguef (lhomme debout) ? Il nous faut un signal clair den haut, la base est livre elle-mme, cest laffolement. Un jeune cadre du FLN confie aussi, dsempar : On soutient Bouteflika pour la forme et la politesse, mais aprs ? Si un signal clair vient des militaires ou de la Prsidence, la donne va changer ! Et tant que le roi nest pas mort, et bien vive le roi, poursuit le jeune FLN.
Pays otage
Que cache cette cacophonie ? Un manque de srnit dans les hautes sphres de la dcision, rpond poliment un ancien ministre. Plus direct, un responsable de lEtat confie : Il sagit plutt dun dficit de consensus, ou peut-tre dun consensus dont les termes nont pas t encore communiqus aux diffrents dmembrements de lEtat et de ses satellites, FLN et Saadani compris. Mais qui fabrique ce consensus ? Bouteflika, affaibli ou pas, aime faire durer le plaisir de se faire attendre, mme quand il sagit de recevoir des invits de marque. Alors l, pour une telle dcision, il prendra tout son temps, reprend lancien ministre.
Lautre ple, le gnral Medine (patron du DRS depuis 1990), qui tranche, invariablement, le dernier pour entretenir sa suprmatie dcisionnelle, garde trs secrtement ses options et ne dit rien. Le gnral Toufik veut juste presser le clan prsidentielle pour se dcider : Alors, il y va ou pas ? Mais a va se dcider bientt, sinon a sera le clash, croit savoir le haut responsable de lEtat. Un pays tout entier ne peut rester otage dautant dapprentis sorciers. Et un lu FLN de conclure : Qu'est-ce qu'on a faire d'un quatrime mandat s'il fait brler tout le pays pour.

Adlne Meddi



El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Le silence de Bouteflika fait des dgts collatraux




12:34 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,