> >

[] [ ]

Les deux communauts en guerre nont pas encore trouv un terrain dentente O va Ghardaa ?

(Tags)
 
Alger-Rabat, Limpossible entente Emir Abdelkader 0 2013-10-30 02:44 PM
Guerre du Rif, guerre chimique et de la civilisation contre la barbarie Emir Abdelkader 0 2013-10-27 04:51 PM
/ Guerre de Kippour : une guerre truque Emir Abdelkader 0 2013-10-08 03:05 PM
La guerre na pas (encore) eu lieu Emir Abdelkader 0 2013-09-13 07:29 PM
le Maroc perd du terrain Emir Abdelkader 0 2012-11-04 01:58 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-02-08
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,944 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Les deux communauts en guerre nont pas encore trouv un terrain dentente O va Ghardaa ?

Les deux communauts en guerre nont pas encore trouv un terrain dentente O va Ghardaa ?




Pourquoi la paisible valle du Mzab narrive-t-elle pas retrouver son calme et sa stabilit ? Quelles sont les raisons qui font que les deux communauts arabe et mozabite nont pas encore trouv un terrain dentente susceptible de temprer les ardeurs des uns et des autres ? Pourquoi tant de haine et de violence ?
Ce sont l quelques questions somme toutes lgitimes que daucuns se posent surtout aprs quun cinquime dcs ait t enregistr, jeudi dernier, dans la rgion.
Selon les tmoignages recueillis par lAPS, les douloureux incidents survenus rcemment dans la wilaya de Ghardaa, sont loin de revtir un caractre communautaire ou doctrinal. Pour Mohamed Tounsi, un Mozabite du Ksar dAtemlichet Melika, ceux qui ont contribu au dclenchement de ces incidents sont des ennemis du pays qui avaient prpar le terrain en semant haine et rancoeur parmi les jeunes.
Des rumeurs tendancieuses avaient prcd ces incidents, ce qui a attis les tensions entre habitants, a-t-il indiqu. Quelle est donc la raison ou, peut-tre, les raisons de cette rvolte ? Aux yeux de Brahim Bahaz, un autre notable ibadhite du Ksar de Ghardaa, les actes de violence parmi les jeunes sont motivs en grande partie par le phnomne de trafic de drogue, notamment dans les grands quartiers de la ville.
Ainsi, linterlocuteur de lAPS, qui est aussi un enseignant universitaire, rappelle que des comits de quartiers avaient dpos auprs des services de scurit des plaintes concernant la propagation du trafic de drogue au niveau du quartier El- Moudjahidine, thtre des premiers incidents survenus le 17 dcembre dernier.
Toujours dans le mme ordre dides, le mme orateur carte, tout comme le ministre de lIntrieur et des Collectivits locales, limplication dune main trangre, estimant au passage que linitiative du gouvernement en faveur de la rgion est sincre et que certaines dcisions taient audacieuses limage de lindmnisation des personnes ayant subi des prjudices ou la distribution de lots de terrain. En revanche, Brahim Bahaz reconnat, en filigrane, lexistence de diffrends entre les Arabes et les Mozabites, en voquant le mot doctrine. Une forte prsence de lÉtat est imprative dans la wilaya, compte tenu de ses spcificits doctrinale, climatique et conomique, a-t-il dit ce propos.
Et le manque des projets de dveloppements dans tout cela ? Daprs Bouameur Bouhafs, reprsentant de la communaut arabe, la majorit des jeunes ghardaouis sont insatisfaits des projets de dveloppement raliss dans leur wilaya, mais cela na jamais t pour eux un motif de rvolte mme de porter atteinte lunit nationale et la stabilit du pays. Tout en niant, lui aussi, que des diffrends confessionnels entre Ibadites et Malkites soient lorigine de ces incidents, lorateur, qui avait pris part la runion du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, avec les notables de la wilaya, dnonce la profanation du mausole de Ami- Moussa au cimetire Ami-Sad.
Les cimetires chrtiens de Ghardaa nont jamais t cibls depuis lIndpendance, pourquoi alors sen prendre des cimetires de musulmans ibadhites (Mozabites, ndlr), sest-il interrog. La mise en oeuvre de linitiative du gouvernement en faveur de la rgion ainsi que la mise en application de la loi simpose, a-t-il martel, ajoutant que la population et les autorits de Ghardaa sont seules dtenir la solution.
Cela tant, Assa (28 ans), ingnieur dÉtat au chmage estime que la gestion administrative dficiente ainsi que les problmes de dveloppement figurent parmi les principales causes de ces incidents. Ali, retrait g de 56 ans, ajoute, pour sa part, que la gestion bureaucratique qua connue ces dernires annes la wilaya de Ghardaa a fait que les problmes se sont accumuls pour provoquer limplosion. Il ne sagit l pas dun diffrend confessionnel entre Malkites et Ibadites mais plutt dun problme de manque de dveloppement Ghardaa, estime Alouani Mohamed, dont le domicile a t incendi Ksar Melika.
En tout tat de cause, le Premier responsable du dpartement de lIntrieur et des Collectivits locales, Tayeb Belaz, qui tait avant-hier Ghardaa, a annonc la cration dun centre oprationnel de scurit, cogr par la Gendarmerie et la Sret nationales, dans le but de rtablir lordre et mettre fin aux chauffoures. LÉtat va agir avec rigueur et quit, conformment aux dcisions de justice, contre les personnes malveillantes et les fauteurs de troubles.
Il a galement rvl que le dispositif de scurit dans la rgion de Ghardaa sera multipli par trois, voire par quatre, pour restaurer dfinitivement lordre et le calme. Toutes les rues, les quartiers, les communes de la wilaya de Ghardaa seront scuriss, a affirm le ministre devant les responsables de la Scurit nationale, respectivement les gnrauxmajors Abdelghani Hamel (DGSN) et Ahmed Bousteilla (Gendarmerie nationale).
Synthse Soufiane D.
Les imams appellent au calme
Des appels au calme et la renonciation toute forme de haine ont t lancs par les imams dans leur prche du vendredi, dans plusieurs mosques de Ghardaa, o la situation scuritaire sest normalise, aprs la recrudescence de violence en fin de la semaine, a constat un journaliste de lAPS. Les imams ont ax leurs prches de la grande prire du vendredi sur lapaisement, la concorde et la rconciliation, invitant les fidles faire prvaloir lunit et leur rappelant combien il importe de vivre dans la paix, conformment aux prceptes de lIslam.

Ils ont galement plaid pour la protection des biens dautrui, le bannissement de la violence sous toutes ses formes et le respect des difices religieux et funraires. Nous sommes tous des Musulmans, on doit sunir autour des valeurs islamiques qui favorisent la scurit de lHomme et ses biens , a soulign limam de Theniet el-Makhzen.
De son ct, limam de la mosque du quartier des 15 villas a insist sur les repercussions de labsence de la scurit, citant, ce propos, les souffrances des femmes et des enfants, ainsi que le dsordre. Lislam est une religion de pardon et de concorde, et le fidle doit rpandre la paix et la quitude , a-t-il affirm, ajoutant que la violence est contraire lthique de lislam. Lensemble des imams ont appel les citoyens poursuivre leurs activits normalement. Il ny a aucune raison davoir peur , ont-ils insist, soulignant que les forces de lordre taient prtes faire face nimporte quelle menace .
Aucun incident na t signal depuis jeudi soir, dans la rgion de Ghardaa, la faveur dun trs important renfort de policiers, appuy par des brigades antimeute de la Gendarmerie nationale, dploys sur lensemble des artres et quartiers de la valle du Mzab (regroupant 4 communes), notamment sur laxe entre Ghardaa et Daya Ben Dahoua. Quand bien mme le calme prvaut vendredi dans le centre de Ghardaa, linquitude reste visible sur le visage de nombreuses personnes rencontres par lAPS et qui redoutent dventuels drapages .
Le ministre dÉtat, ministre de lIntrieur et des Collectivits locales, Tayeb Belaz, a affirm, jeudi Ghardaa, que lÉtat tait dtermin appliquer les lois de la Rpublique dans toute leur rigueur , contre quiconque portera atteinte la scurit de lindividu et de ses biens. Le ministre a galement promis un renforcement du dispositif scuritaire Ghardaa.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Les deux communauts en guerre nont pas encore trouv un terrain dentente O va Ghardaa ?




10:18 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,