> >

[] [ ]

Bachar Al Assad gagne des points et du temps

(Tags)
 
Bachar al-Assad est aujourdhui plus fort quil ne ltait il y a 15 mois Emir Abdelkader 0 2014-01-28 12:21 PM
Syrie : Qui gagne et qui perd ? Emir Abdelkader 0 2014-01-20 12:23 PM
Syrie : Le Maroc favorable la solution militaire contre Bachar al-Assad Emir Abdelkader 0 2013-08-31 10:25 PM
Le vent tourne en faveur de Bachar Al Assad Emir Abdelkader 0 2013-07-19 11:46 PM
La science et la perte de temps abou khaled | french Forum 1 2012-11-08 04:42 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-02-09
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,962 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Bachar Al Assad gagne des points et du temps

Rglement de la crise syrienne : Bachar Al Assad gagne des points et du temps




Personne, mme parmi les plus optimistes ne peut raisonnablement fixer un dlai pour la Confrence de paix en Syrie, dautant plus que les donnes qui la fondent ne sont plus celles dil y a quelques mois, ou encore celles qui ont permis que se tienne en juin 2012 la premire rencontre du genre et quune base de ngociation soit dgage.


A cette poque-l, la rbellion tait lie par le seul objectif dabattre le rgime syrien. Depuis le printemps dernier, les luttes dinfluence se sont aiguises, prenant mme un tour dangereux avec des guerres opposant diffrentes factions. Un rpit pour Bachar El Assad, et mme un gain considrable puisque cette opposition fait un travail que sa propre arme na pu accomplir.
Dans le mme temps, lengagement de groupes extrmistes a amen certaines capitales reconsidrer leur position lgard de Bachar El Assad considr comme loption la moins mauvaise, dans une Syrie qui a cess dtre celle dil y a quelques annes. Un message bien peru par Damas qui a intensifi son engagement contre les groupes rebelles. Ce qui tend peut-tre contrarier sa prsence Genve.

Au cours de la semaine de discussions puis de ngociations, aucun cessez-le-feu na t proclam, la mise sur pied dun gouvernement transitoire na pas t aborde. Comment donc y aller, mais aussi avec qui ? Lmissaire international sest gard en fait de tirer la moindre conclusion puisque les ngociations ne sont qu leur dbut, et doivent se poursuivre avec un nouveau rendez-vous, celui du 10 fvrier, mais M. Lakhdar Brahimi a affirm que les reprsentants du rgime syrien dclarent quils sont prts accepter le communiqu du 30 juin 2012, et lappliquer, mais chaque fois, ils rptent quil faut accorder la priorit la lutte contre le terrorisme. Et ils nont pas manqu de le ritrer en confirmant leur prsence au prochain round qui souvre demain, en soulignant quun retour de la scurit et la stabilit en Syrie ncessite que lon discute de larrt du terrorisme et de la violence, comme indiqu dans le communiqu de Genve I.
De cette manire, la Syrie rglera seule ses problmes intrieurs. Du moins lespre-t-elle. Cela suppose une tout autre approche, alors que Damas a fait la guerre son peuple pour combattre ses aspirations au changement, et que surtout cette guerre aurait pu tre vite. Et quand bien mme une telle hypothse soit retenue, est-elle ralisable, la Syrie ayant subi dincroyables fractures, transformant des guerres y compris dans son voisinage comme des querelles non seulement banales, mais tout compte fait sans la moindre consquence ? Au niveau interne, les fractures sont nombreuses avec une mosaque clate, chaque communaut envisageant de solder ses comptes, sinon simplement se dfendre contre dautres communauts, les unes et les autres devenant dsormais ennemies.
Tout se rgle par les armes. Comment dans ce cas rtablir les voies du dialogue, et surtout comment identifier et cerner les menaces ciblant la Syrie, obligeant une vision commune ? Comme le rvle le recul observ dans la position de certaines capitales, la donne en Syrie nest plus la mme, puisque la menace ne concerne plus uniquement le rgime syrien, mais lensemble de la Syrie et son voisinage. Trs exactement ce que lONU avait indiqu ds 2012, sans la forme ni les intervenants actuels. De quelque manire que ce soit, de nombreux pays sont engags dans ce conflit, avec la fourniture darmes, de logistique, et mme de bases de repli et despace de passage. La feuille de route peut-elle ce stade tre rcrite, comme le suggre Damas, une bien srieuse quation que pas le moindre tat-major navait envisage ? Cest vritablement la bote de Pandore.


Mohammed Larbi



El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Bachar Al Assad gagne des points et du temps




02:06 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,