> >

[] [ ]

le dernier acte ou le temps des flons

(Tags)
 
Sale temps pour les Frres musulmans Emir Abdelkader 0 2013-12-27 06:59 PM
France: Une mosque de Besanon cible dun nouvel acte islamophobe Emir Abdelkader 0 2013-12-23 02:18 PM
Alger ne croit pas lacte isol Emir Abdelkader 0 2013-11-03 02:43 PM
Le consulat dAlgrie Casablanca pris dassaut : Un acte grave et injustifi Emir Abdelkader 0 2013-11-02 03:26 PM
La science et la perte de temps abou khaled | french Forum 1 2012-11-08 04:42 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-02-13
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,947 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool le dernier acte ou le temps des flons

La chronique de Mohsen Abdelmoumen : le dernier acte ou le temps des flons




La sortie fracassante du secrtaire gnral du FLN commence livrer ses secrets, certes pas tous, mais les langues se dlient peu peu. Le choc pass, le temps est la rflexion sur le timing choisi par les matres marionnettistes pour activer leurs guignols. Pour bien comprendre la situation dans sa globalit, il nous faut examiner tous les lments disparates qui constituent le puzzle et les ajuster les uns aux autres. Il est certain que le choix port sur Sadani par les tireurs de ficelles nest pas anodin, sachant que le personnage trimballe non pas des casseroles, mais toute une batterie de cuisine, que son parcours est chaotique et peu reluisant, et que son manque de formation et de vision politique est notoire. Cette montagne de tares et danomalies le prdestinait assumer un rle de poupe mallable souhait. Ce gars-l na rien perdre, mais il a dj fait perdre beaucoup lAlgrie sur le plan international en attaquant nos institutions rpublicaines et surtout nos services de renseignement tant redouts dans le monde, comme nous lont affirm plusieurs de nos intervenants. Sadani a russi sa mission : faire sauter le verrou, cest--dire sattaquer au chef du DRS, pour ensuite internationaliser les affaires internes de lAlgrie, comme lattentat de Tiguentourine, le meurtre des moines de Tibhirine (noublions pas la venue du juge Trvidic en mars), lassassinat du prsident Boudiaf, etc., bref, la thse du qui tue qui si chre ceux qui veulent nous voir tomber. En consquence, le FLN a relay dans le qui tue qui le FFS qui sige avec lui dans lInternationale socialiste. En sattaquant au gnral Toufik, Sadani a port la lutte des qui-tue-quistes son summum. A ce stade de dliquescence, nous revendiquons le statut de pays sous-dvelopp pour lAlgrie, parce que la menace de sa disparition est bien relle. Pour preuve, un conglomrat dennemis du pays, dissmins dans la presse, dans ladministration, dans les partis politiques, dans les ONG lies limprialisme et au sionisme, tous corrompus et affilis aux services trangers, qui se sont vendus au plus offrant, sest dress comme un seul homme pour soutenir Sadani, faisant de ce couard opportuniste un vaillant chevalier ayant os ouvrir un dbat sur le rle des services de renseignement dans notre patrie. Or, nous savons pertinemment que le but vis en sattaquant au commandement de nos services de renseignement et de notre arme est douvrir une brche aux lgions de nos ennemis. Depuis le temps quils en rvent ! La sortie programme de lOracle Sadani est rvlatrice sous plusieurs aspects. Sa phrase prononce devant les cadres du FLN dans un htel algrois et rapporte par lun dentre eux : Pourquoi continuons-nous soutenir la Palestine alors que des liens avec Isral seraient plus bnfiques ? apporte un clairage fulgurant en montrant que le FLN de Sadani, parti majoritaire au Parlement et dans diffrentes assembles, qui sige avec des dlgus israliens au sein de lInternationale socialiste, a amorc un virage 180 par rapport la position de principe de lEtat algrien vis--vis de lentit sioniste et qui constitue un handicap par rapport tous les partis algriens qui sigent dans cette structure transnationale, sioniste par excellence. Les pressions sont multiples de la part de lInternationale socialiste envers les partis algriens sigeant dans cette structure, que ce soit le FFS, le FLN ou le RCD. Ainsi, on comprend mieux la position du FLN version Sadani qui vise les services de renseignement sur injonction de lInternationale socialiste. La raction de certains lments qui ont trouv trs normal, voire courageux, que le secrtaire gnral du FLN Sadani nous offre une ultime danse fait tomber les masques des uns et des autres. Pis, un bataillon dnergumnes a prt ce pitre ce quil na jamais eu, c'est--dire lintgrit, le courage, la comptence et la vision stratgique, et qui veut nous ramener vers un pouvoir civil dirig par un mourant visionnaire. Quand un pays perd ses repres, on peut voir des Abane Ramdane chaque coin de rue. Les sorties des flons planqus en Occident et runis en chorale, adeptes du qui-tue-qui, uvrent dans ce sens en ce moment prcis. Autre lment, la longue missive de Sadani ladresse de Hocine At Ahmed ntait pas du tout anodine, la question reste de savoir combien il y a de Sadani planqus dans les diffrents appareils de lEtat, dans les administrations, les mdias, les partis politiques et les syndicats. Combien y a-t-il de tratres sur notre sol, qui reprsentent lInternationale socialiste et dautres organisations lies au capital international et au sionisme ? La thse de lacte dun individu isol est carter, car ce triste sire reprsente une caste qui dfend ses intrts de classe, ceux de la bourgeoisie compradore qui ne se trompe jamais de cible. Et qui contacte-t-on en ces moments prilleux ? Les rengats que des irresponsables politiques corrompus et sans vision stratgique ont crs, des monstres ns en Algrie au cur du pouvoir politique, de ses administrations gangrenes ou dans une opposition flonne.
Frapper lEtat dans ses articulations les plus sensibles
Ce qui se passe Ghardaa avec la capture de six agents du Mossad et limplication plus quavre des salafistes djihadistes dans cette rgion dmontre clairement le danger qui guette lAlgrie. La cristallisation dun MAK version mozabite dirige par un lment du FFS, Fekhar, qui-tue-quiste notoire, qui rclame lautonomie de la valle du MZab, ses rencontres multiples avec de soi-disant touristes venus dEurope qui sont, comme par hasard, de confession juive, prouvent que le danger est dj l. Ajoutons-y le dbat autour des biens juifs que ces derniers ont abandonns lors de lindpendance de notre pays et qui les rclament cor et cri, et nous aurons une vision densemble de ce qui se trame actuellement. On sattendait une onde de choc Ouargla, Djelfa ou Laghouat, avec Yacine Zad de Front Line Defenders, Ouargla avec Bellabs de lorganisation qatarie al-Karama lie Rachad, ou Djelfa avec Hefnaoui Ghoul leur ami droit-de-lhommiste asserment. Eh bien !, non, on nous a concoct un scnario denfer l o il y a deux variantes confessionnelles, misant sur la guerre communautaire. Les ibadites et les malkites navaient pourtant pas connu un problme aussi grave jusqu ce jour, mais une fracture apparat o des groupes se constituent pour ensuite rpandre le feu dans toute la rgion sous diffrents prtextes, appuys par dautres agents spcialiss dans la subversion. Qui connat les revendications du mouvement Ghardaa ? Personne. Pour la simple raison quil ny en a pas. Pourquoi narriverons-nous jamais teindre le feu Ghardaa ? Parce que les forces occidentales ont trouv une sorte de mini-Syrie algrienne o plusieurs communauts cohabitent et o il plus ais de frapper pour ensuite gnraliser le conflit, sur fond de dstabilisation de linstitution militaire et de son lite, les renseignements. Cela sappelle frapper lEtat dans ses articulations les plus sensibles et installer le chaos pour ramener les cavaliers de lApocalypse (lOtan). Tous menacent notre intgrit nationale et veulent briser le dernier rempart de notre souverainet, le DRS. Au moment o le mouvement de Ghardaa encadr par le Mossad, les takfiristes djihadistes et les sparatistes lis au FFS et lInternationale socialiste, brle le point stratgique qui relie le sud au nord, le MAK de Ghardaa voit le jour avec sa tte Fekhar qui a reu une dlgation de touristes juifs qui ntaient certainement pas sur place pour prendre le th. On remarque galement la prsence de tous ceux qui taient Ouargla et Laghouat, assists dONG sponsorises dans le cadre de lopration contre lAlgrie, et ce nest pas un hasard si ce Fekhar rclame la scession de la valle du MZab comme son copain Mehenni, un autre ami dIsral. Ce sont des faits, Messieurs ! Offusquez-vous en chur et jugez donc les patriotes qui restent dans cette patrie livre en pture toute la crasse de lhumanit. Venez ! Nous allons solder nos comptes sur notre terre, celle que vous avez fui, celle o vous ne pouvez plus vous promener sans avoir peur de votre pass et de vos complots, comme nous le faisons tranquillement chaque jour. Mais vous noserez jamais tant que le rempart ne sera pas tomb, tant que ceux qui vous connaissent trs bien seront sur votre chemin. Bande de lches ! Nous savons que le tratre na pas de patrie et que le brouillard de Londres, la grisaille de Paris ou la pluie de Genve ne pourront jamais remplacer le soleil dAlger que vous avez troqu pour des dollars ou des euros. Comme ce doit tre dsolant pour vous de voir Alger sur cran plasma. Cest la raison pour laquelle vous ne dsesprez pas de voir seffacer toute trace de votre forfaiture, mais, comme disait Lakhdar Bentobal, on ncrit pas lHistoire avec une gomme. Vous resterez toujours des fuyards, des agents de ltranger qui rvent de venir sur le dos dun porte-avions de lOtan, comme cette ordure de Zitout parti en Libye avec le sioniste BHL, alors que le pays tait sous embargo. Par quel miracle est-il entr sur le sol libyen ? Vous gardez espoir, et lincarnation de votre esprance sappelle Bouteflika avec le FLN quil a transform en cabaret pour danseuses du ventre, il se nomme Sadani, votre ami agent de la DGSE et de lInternationale socialiste, dont on ne sait si la cupidit lemporte sur labjection ou vice versa. Le retour des criminels nest ralisable quen neutralisant nos services de renseignement, nous lavons bien compris. Et dire que cest un bouffon comme Sadani qui frappe nos services de renseignement, russissant amener le conflit au sein de linstitution militaire ! Le DRS est le dernier rempart de notre Etat qui saffaisse de toutes parts, dans lattente dtre livr comme un gibier tous les chacals de la plante qui se pourlchent les babines en voyant notre patrie aussi vulnrable par la faute de ceux qui la dirigent et qui ont failli leur mission.
Un flon restera un flon
Linstallation dune filiale du CRIF au Maroc vient point nomm pour piloter toute lopration de Ghardaa depuis Rabat, ainsi que trois organisations pilotes par le Makhzen implantes dans le Rif et qui manuvrent de concert dans ce qui est un vritable plan de dstabilisation de notre territoire national. La suite est bien connue, les mmes tratres de tous bords passent lattaque et dfendent le projet destructeur de la danseuse Sadani auquel on a certainement promis un poste responsabilit. Ce qui fait courir Sadani dpasse la sphre nationale, car tous les tmoignages dmontrent son acharnement demander avec insistance le ddouanement de Chakib Khelil. Cest le moment choisi par Hicham Aboud pour sortir du bois en cherchant se refaire une virginit auprs de lAlgrie en frappant le frre du Prsident. Un flon restera un flon, quoi quil fasse, et la flonie o quelle se trouve doit tre combattue par les forces vives et saines de la nation, pas par des charognards. Quant Samraoui, lautre rengat sorti de nulle part, lui qui a t cocufi par sa femme avec un officier subalterne, il se dcouvre tout coup opposant. Il est clair que ces mercenaires ont obi au coup de sifflet de leurs matres tapis dans lombre qui estiment le moment idal pour tenter de faire tomber la dernire citadelle dune Rpublique que Bouteflika et sa clique ont souille en la livrant nos nombreux ennemis. Le silence de la Prsidence face tous ces vnements constitue la preuve par les faits que les agents de ltranger sont installs au sommet du pouvoir politique en Algrie et que Sadani est leur pantin, prtendant nimporte quel poste, mme celui ministre de leau ou de la gasba. Pour lui, tout est bon prendre tant que le lion est mort ce soir. Et tout le monde commence voquer le poids des affairistes de largent sale en politique et leur influence qui ne rencontrent aucune rsistance, ni au sein du pouvoir politique corrompu, ni dans une opposition fabrique dans la prcarit et elle-mme dprave, ni dailleurs dans lhystrie dune presse sensation dont laboutissement majeur est doffrir des exclusivits des minables et des agents ennemis. Que reste-t-il pour que le plan de dstabilisation de lAlgrie prenne forme et aboutisse ? Juste lunion de toutes les forces antinationales dans tous les secteurs, qui donneront raison Sadani, qui soutiendront et entretiendront le feu Ghardaa, et dont la rencontre avec les ambassadeurs franais ou amricain fera jaillir la lumire coup de millions de dollars. Clairement, lAlgrie est vise par un complot interne qui nest rien dautre que le prolongement dun plan gnral de dstabilisation du pays et son dpcement. Lune de nos sources trs avise dans le renseignement nous avait affirm que lAlgrie serait vise partir du sud. Sadani et consorts relaient les forces qui veulent prendre nos richesses et dtruire notre souverainet, et ce nest certes pas un hasard si ce sclrat voque les affaires de Tiguentourine, des moines de Tibhirine, etc., sachant que ces dossiers sont les sujets favoris des services occidentaux qui nous les sortent immuablement, accompagns dun accus de rception.
Les flons qui se manifestent et sagitent actuellement en misant sur la fin de lAlgrie sont tous des aventuriers, des petits soldats dOtpor et du printemps sioniste, de valeureux guerriers du web forms par les rats de la CIA, un ramassis de gredins terroristes en tous genres, qui nous attaquent pour notre patriotisme quils nont, eux, jamais ressenti, comme ces Zad, Belabs, Sifaoui, Souadia, Zitout, Aroua, Samraoui, Aboud, ou Abassi Madani et son fils qui vivent non loin de la base amricaine dAl-Udeid et dont on se demande qui est leur kafil Doha, etc. Nous leur rtorquons, comme disait Muzaffar Al-Nawab : Venez, quon rgle nos comptes devant le dsert arabe ! On peut mme sattendre voir surgir Dehina, le tueur et assassin, et Haddam, qui vont nous revenir avec leur vieux tube ray de 1990. Hlas !, nous ne progressons pas, bien au contraire, nous sommes en pleine rgression. Cest ce qui arrive quand lalternative reste coince entre les roues dun fauteuil roulant. LEtat saffaiblit et nous offre un spectacle macabre qui se joue guichets ferms, et on prend les paris en se demandant qui va ramasser le pactole. Pour le moment, londe de choc provoque par le croisement de tir des services franais et israliens et leurs clbards du Makhzen a port ses fruits : une rgion sembrase, une institution subit les assauts des imprialistes, un Etat livr aux mains du grand banditisme saffaisse en attendant de partir en fume, un climat dincertitude et de dmoralisation sinstalle dans la socit. Une caste daffairistes vreux planqus jusque-l surgissent pour nous sortir le grand jeu et exigent la totale, le beurre et largent du beurre.
Les petits fours sont distribus, autant profiter de laubaine !
La vacance du pouvoir a cr un vide sidrant qui causera notre perte, plaant lEtat dans lincapacit de contrer lirruption soudaine de tous les ennemis de lAlgrie et leur acharnement sans prcdent vouloir nous terrasser une fois pour toutes. Des petites frappes aux dents longues vont toutes affirmer avoir lexclusivit de quelque chose. Aprs tout, tant quil existe une presse mercenaire pour relayer leurs diffamations, tant que ces hynes revanchardes sont dans les bonnes grces de son Excellence lAmbassadeur et que les petits fours sont distribus gratuitement, autant profiter de laubaine ! LAlgrie est secoue par un sisme majeur, car jamais ses ennemis nont eu jusquici laudace dagir visage dcouvert. Il leur a fallu attendre le rgne dun pouvoir rgionaliste, clientliste, corrompu, sans vision stratgique, celui dun prsident qui aprs avoir eu toutes les rnes entre ses seules mains, les a transmis la 5e colonne, livrant en pture notre souverainet nationale. Une srie de partis immatures demandent au prsident momifi de parler. Mais parler de quoi donc ? De la bourgeoisie compradore dont il est un lment central ? De ce quaffirme sa danseuse prfre, son ami Sadani, quand il dit que Bouteflika a eu le 2e mandat grce aux Amricains et donc grce leur agent Chakib Khelil qui, daprs le nouveau testament de Sadani, est intgre. Khelil intgre ? Intgre envers qui ? Un pouvoir politique qui na pas la fibre patriotique lmentaire est incapable de dfendre lEtat national parce que lui-mme, dans sa globalit, fait partie de la bourgeoisie compradore, et celle-ci na jamais frapp aussi fort que ces derniers temps en visant les services de renseignement et leur chef qui est un vrai patriote, et donc un ennemi implacable et trs dangereux pour les intrts stratgiques de ceux qui manigancent contre lAlgrie. Pourquoi avoir attendu la fin de rgne dun des leurs si ce nest que parce quils savent mieux que quiconque que le joker des Amricains nest plus Bouteflika, quil nest plus garant de rien, car mourant. Il faut faire disparatre des preuves, des documents, voire mme des personnages cls qui pourraient les stopper et pour cela il faut jeter un os ronger : un pouvoir civil, afin que le dbat soriente l o ils veulent et que les enchres commencent. Diversion. Ils ont dbut avec des tirs nourris provenant de toutes parts, la confusion leur est propice, car pendant que lon regarde ailleurs, on rgle les comptes et on brle les preuves, et tant quon y est, pourquoi pas le pays ? Pendant ce temps, certains mercenaires de la plume et de la politique soliloquent avec une chaise roulante dont le seul exploit est de faire des allers-retours entre le Val-de-Grce et Alger. Le long silence de la prsidence et du MDN est plus que rvlateur. Aucun communiqu officiel navait t publi contre les propos gravissimes qui touchent au moral de larme en visant son intgrit. Il a fallu quun avion de lANP scrase et que des Algriens meurent pour que Bouteflika daigne ragir. Par quelle voie ? On se le demande. En tout cas, en gardant le silence sur les dclarations diffamatoires et dangereuses du secrtaire gnral du FLN, le prsident a failli son devoir de chef dEtat, de ministre de la Dfense et de chef suprme des armes. Pourtant, nous dfions quiconque de nous citer un seul chef de parti au monde qui sattaque aux services de renseignement de son propre pays, mme des partis dans lopposition ne lont jamais os, car cela sappelle nuire lintrt stratgique dune nation, une ligne rouge ne pas franchir. Sauf dans le pays des beggara pourris, gavs coups de chkara dargent sale ! Lavenir politique de Sadani nous importe peu du moment o il a jou son rle dclaireur de la bourgeoisie compradore, et celle-ci naura aucun scrupule sacrifier son pion, car lintrt du groupe dpasse celui dune personne. Il aura rempli sa mission mme en se faisant hara-kiri pour lintrt suprme de ses matres qui ne cesseront jamais de porter des coups lAlgrie chaque fois quils le pourront, comme on la vu avec la loi sur les hydrocarbures de 2005. Ils essayeront encore et encore, et il faudra toujours tre vigilant envers cette classe, car elle ne peut spanouir que dans le chaos et la destruction des Etats-nation.
Reste une inconnue : la raction du peuple algrien. On voit des poches de rsistance populaire qui ne veulent pas que lon touche notre arme, mais quen adviendra-t-il si ces forces progressistes et modernistes ne sont pas organises face aux fossoyeurs multiformes de lAlgrie au service des multinationales ? Sans dynamique bien ancre au sein du peuple, notre arme nationale, face toutes ces forces, ne pourra rsister toute seule sans lapport populaire dans ce combat pour la survie du pays. Noublions pas que cest grce nos services et notre arme que chacun peut rentrer chez lui 1h du matin. A tous ces chantres de la dmocratie et des droits de lHomme, et dun Etat civil, souvenez-vous quand vous vous planquiez 4h de laprs-midi, tremblant de ptoche. Rappelez-vous les policiers, les gendarmes, les soldats issus de notre peuple qui se sont sacrifis pour votre sauvegarde et votre bien-tre. Nous, Algriens intgres et patriotes, nous savons ce que nous devons aux hommes et aux femmes de notre ANP. Dans ces moments de deuil national, tout le peuple algrien est affect par la disparition tragique de celles et ceux qui ont perdu la vie dans laccident de lavion militaire sur le mont Fertas An Mlila. Notre douleur est immense et nous nous rangeons aux cts de toutes les familles algriennes touches de plein fouet par ce drame.
Combien de temps allons-nous tenir sans lite politique claire, ni dirigeants patriotes, ni presse dinvestigation et engage pour son pays, ni syndicat combatif, ni socit civile responsable ? Notre patrie est un tournant majeur de son histoire. Les dignes fils de lAlgrie intgres doivent rester sur le qui-vive. Cest une question de vie ou de mort de lEtat national.


Mohsen Abdelmoumen


Algrie Patriotique
 

()


: 1 ( 0 1)
 

le dernier acte ou le temps des flons




07:28 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,