> >

[] [ ]

Algrie : Mohamed Medine, le mystre Toufik

(Tags)
 
Aprs Toufik, attaques contre Sad Bouteflika, O va lAlgrie ? Emir Abdelkader 0 2014-02-12 08:37 AM
La CGEA condamne les propos de Sadani sur Toufik Emir Abdelkader 0 2014-02-11 10:36 AM
Sadani-Toufik : une guerre pour la dmocratie Emir Abdelkader 0 2014-02-06 03:00 PM
LONACMO dnonce les propos de Sadani contre le gnral Mohamed Medine Emir Abdelkader 0 2014-02-06 01:14 PM
Sad Bouteflika : Mister mystre Emir Abdelkader 0 2013-08-06 03:29 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-02-14
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,943 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Algrie : Mohamed Medine, le mystre Toufik

Algrie : Mohamed Medine, le mystre Toufik




Violemment critiqu par un proche du clan Bouteflika, le puissant patron des renseignements algriens, Mohamed Medine alias Toufik, est sous le feu des projecteurs. Une nouveaut pour cet homme de l'ombre, jusque-l intouchable.
Il y a dix ans, la seule vocation de son nom relevait presque du tabou. Son image plus encore : on recense peine trois clichs, pris en cachette. Inamovible chef des services de renseignements depuis vingt-quatre ans, Mohamed Medine, alias Toufik, 75 ans, a toujours inspir crainte ou rvrence. Sa personnalit et son influence dans les cercles du pouvoir n'ont cess d'alimenter lgendes et fantasmes, tel point que ses compatriotes l'ont surnomm Reb Dzar ("le dieu de l'Algrie").
>> Lire aussi "Prsidentielle algrienne : ces militaires qui y pensent en se rasant"
Mais a, c'tait avant. Avant le tsunami mdiatique soulev par les violentes critiques que lui a adresses Amar Saadani. Le secrtaire gnral du FLN a accus le Dpartement du renseignement et de la scurit (DRS), dirig par Medine, d'avoir essuy de nombreux checs et a t jusqu' rclamer la tte de ce dernier. Porte-voix du clan prsidentiel, trs proche de Sad Bouteflika, Saadani accuse galement le gnral-major et son service de s'opposer un quatrime mandat d'Abdelaziz Bouteflika, 76 ans, qui peine se remettre de son accident vasculaire crbral du 27 avril 2013.
Le DRS, un État dans l'État

Aujourd'hui, le patron du DRS ne semble plus intouchable. Mais si le tabou est bris, le mystre Toufik demeure entier. Originaire de la Petite Kabylie, cet ancien combattant de la guerre d'indpendance fait ses classes au dbut des annes 1960, tout d'abord comme artilleur en Jordanie, puis auprs des matres espions sovitiques du KGB, avant d'occuper, deux dcennies durant, divers postes au sein de la Scurit militaire (longtemps dirige par le non moins mystrieux Kasdi Merbah, qui fut son mentor).
Trs l'coute de ses collaborateurs, qui lui sont extrmement fidles, Toufik est au courant de tout.
En septembre 1990, Mohamed Medine prend du galon en hritant de la direction des services secrets, rebaptiss pour l'occasion DRS et soustraits l'autorit de l'tat-major grce leur rattachement direct la prsidence. Ses prrogatives sont tentaculaires, ses pouvoirs redoutables, ses moyens immenses.
Scurit intrieure, espionnage et contre-espionnage, protection du prsident, lutte contre le terrorisme, contrle des mdias et de l'information, infiltration du tissu associatif et des partis politiques... Toufik fera du DRS un État dans l'État. "Il tire sa force et sa puissance des innombrables rseaux qu'il a tisss en cinquante ans de carrire dans les Services, tmoigne l'une de ses connaissances. Trs l'coute de ses collaborateurs, qui lui sont extrmement fidles, il est au courant de tout."
Fru de renseignements, peu loquace, dvorant dossiers et synthses, qu'il annote souvent au crayon, l'homme est, dit-on, un animal sang froid. "Il s'emporte rarement, prend du recul sur les vnements et garde son self-control mme dans les situations les plus dramatiques - et Dieu sait que l'Algrie en a connu durant les vingt dernires annes. Cela explique en partie sa longvit", tmoigne un officier qui l'a ctoy. D'une discrtion absolue, fuyant les mondanits, cet homme rput intgre contrle troitement son image. Amateur de cigares et passionn de football, un sport qu'il pratique au moins une fois par semaine, Toufik n'a jamais accord d'entretien la presse, bien qu'il reoive discrtement des journalistes.
>> Participez notre sondage : "Quelles devront tre les priorits du futur prsident algrien ?"
Il appuie la rlection de Bouteflika

Qualifi de faiseur de rois, il aura jou un rle cl lors de la dmission de Chadli Bendjedid en 1992 et de son remplacement par Mohamed Boudiaf (assassin six mois plus tard), dans l'lection de Liamine Zroual en 1995 puis son retrait, annonc en 1998, ainsi que dans l'arrive au pouvoir d'Abdelaziz Bouteflika en 1999. Loyal, il appuie la rlection de ce dernier en 2004, bnit son projet de rviser la Constitution de 1996, qui limitait l'exercice prsidentiel deux mandats, avant de soutenir sa troisime candidature (victorieuse). Mais comme le chef de l'État, Mohamed Medine devra un jour prendre sa retraite. Quand ? La rponse fait partie des mystres de Toufik

jeuneafrique1

 

()


: 1 ( 0 1)
 

Algrie : Mohamed Medine, le mystre Toufik




06:35 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,