> >

[] [ ]

Des rvlations accablent paolo scaroni et Chakib Khelil

(Tags)
 
Un juge amricain habitu aux affaires de blanchiment dargent traque Chakib Khelil Emir Abdelkader 0 2013-12-30 02:19 PM
La justice amricaine la charg du dossier Un super magistrat sur les traces de Chakib Khelil Emir Abdelkader 0 2013-12-12 11:55 AM
les comptes bancaires de Chakib Khelil bloqus Emir Abdelkader 0 2013-10-21 02:34 PM
Il nest pas recherch par Interpol,Quatre arguments pour Chakib Khelil Emir Abdelkader 0 2013-09-12 04:00 PM
Svre rquisitoire de Nicholas Sarkis contre Chakib Khelil Emir Abdelkader 0 2013-03-02 03:24 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-02-16
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Des rvlations accablent paolo scaroni et Chakib Khelil

Des rvlations accablent paolo scaroni et Chakib Khelil




Lancien ministre ne voulait pas de rencontres Alger en raison de la surveillance du DRS
Cest un article charge contre le PDG du groupe italien ENI, Paolo Scaroni, dans le journal Il Fatto Quotidiano que publie le journaliste Gianni Barbacetto avec des rfrences algriennes trs fortes et notamment au duo Farid Bedjaoui- Chakib Khelil.

Le ton de larticle est volontiers persifleur avec un rappel que la charge de PDG dEni, poste o Paolo Scaroni est sur le point dtre reconduit, est plus importante que celle dun ministre. Ce poste le place lintersection de la politique trangre, de lconomie et des finances.
Et le journaliste de rappeler que Paolo Scaroni, patron dEni depuis 9 ans et lun des hommes les plus puissants dItalie et le garant dquilibres dlicats avec un rseau de bonnes relations droite et gauche. Paolo Scaroni a dj t arrt en 1992 dans le cadre de lopration mains propres (Mani pulite), alors quil dirigeait la Techint, pour avoir vers des pots-de-vin des parties pour obtenir des contrats avec Enel.
De manire ironique, note le Financial Times, il sera dsign, en 2002, par Berlsuconi la tte dEnel. Il stait expliqu de cette arrestation au journal britannique en dclarant que dans un pays o les entreprises et le gouvernement taient si troitement imbriqus, o les institutions sont contrles par les politiciens, tait-il possible de faire autrement ? La rponse est simple: non, ce ntait pas possible. Et le journaliste de se demander, perfidement, si cela ne vaut pas galement pour laffaire algrienne ?.
Il rappelle les lments de laffaire rvle la suite de perquisitions dans les bureaux dEni et de Saipem ainsi que dans le domicile de Paolo Scaroni Milan avec la dcouverte de lexistence de pots-de-vin de 198 millions deuros verss au ministre algrien de lEnergie, Chakib Khelil, et son entourage dans le cadre de huit contrats ptroliers dune valeur totale de 11 milliards deuros.
LA COUR DES MIRACLES
Des commissions verses par Saipem, la compagnie Pearle Partners, base Hong- Kong, dirige par le pimpant Farid Bedjaoui, aujourdhui un fugitif. Avant le scandale, Farid Bedjaoui faisait partie de la cour des miracles, il est lhomme de confiance du ministre Khelil, lintermdiaire entre les Algriens et les dirigeants de Saipem. Mais dans ces cas, note le journaliste, il arrive souvent que le pot-de-vin vers ltranger revienne en Italie, sous la forme dun merci aux dirigeants qui ont conclu laccord.

Pour linstant, lenqute a identifi des rtrocommissions de 10 millions deuros dont 5,29 dans les comptes de Pietro Varone, ancien directeur de la division ingnierie et construction de Saipem et 5,17 millions dans les comptes du ancien PDG de Saipem Algrie, Tullio Orsi. Le journaliste relve que le systme de dfense de Paolo Scaroni est que Saipem est totalement indpendante dEni. Mais les enqutes avec les dirigeants de Saipem affirment le contraire ? Scaroni a particip une runion Paris avec Khelil et Bedjaoui, affirme Tullio Orsi, tandis que Pietro Varone est catgorique: Scaroni savait tout. Pour Pietro Varone, il y a des situations o il faut payer pour faire des affaires et lAlgrie est lune de ces situations.
LOIN DES SERVICES ALGÉRIENS
Il a rencontr lintermdiaire Farid Bedjaoui en 2005 lhtel George V et une autre lanne suivante o Chakib Khelil leur a dclar que Farid Bedjaoui tait une personne qui avait sa confiance. Cela dbloque la situation, les Italiens sont informs quils peuvent raliser des affaires en Algrie. Bedjaoui est clair. Il nous dit: vous pouvez le faire, mais nous avons besoin de fixer clairement les frais. Nous allons devoir payer des commissions . Le patron de Saipem, Franco Tali, approuve.

Scaroni a rencontr Khelil Paris et a pris part une autre rencontre avec Bedjaoui, lhtel Bulgari Milan. Dans le rcit, on apprend que Scaroni a galement rencontr Chakib Khelil Vienne. Le ministre algrien, lit-on, na pas voulu donner de rendez-vous ses partenaires internationaux en Algrie, o ses mouvements taient contrls par les services secrets de son pays.
Pour les communications confidentielles, on utilisait des tlphones mobiles distribus Duba. Larticle est trs largement bas sur les dclarations de Pietro Varone qui se plaint dtre un bouc missaire et qui charge totalement Paolo Scaroni. Pour les Algriens Khelil et Bedjaoui, la cause est entendue dans larticle. Ils ont reu des commissions et ils ont vers des rtrocommissions pour dire merci.


Salem Ferdi
Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source





 

()


: 1 ( 0 1)
 

Des rvlations accablent paolo scaroni et Chakib Khelil




09:00 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,