> >

[] [ ]

Election prsidentielle : Quel rle pour larme ?

(Tags)
 
Un rappeur candidat l'lection prsidentielle! Emir Abdelkader 0 2014-02-10 12:42 PM
Election prsidentielle 2014, Moubaya ou dmocratie ? Emir Abdelkader 0 2014-02-10 11:57 AM
Election prsidentielle, Que fera lopposition? Emir Abdelkader 0 2014-01-22 08:25 AM
Election prsidentielle de 2014, Qui sera de la course? Emir Abdelkader 0 2013-12-15 11:15 AM
Election prsidentielle, Quelle destine pour Sellal ? Emir Abdelkader 0 2013-12-15 11:03 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-02-16
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,966 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Election prsidentielle : Quel rle pour larme ?

Election prsidentielle : Quel rle pour larme ?

La guerre qui fait rage dans le srail, talant sur la place publique les divergences des segments du systme, accrot le pril qui pse sur le pays la veille dune lection dcisive.



Lacharnement du clan prsidentiel reconduire Abdelaziz Bouteflika la tte de lEtat a sans doute prcipit le bras de fer au sein de larme. La grande muette, dont le rle a t de tout temps dcisif dans le choix du chef de lEtat, apparat aujourdhui peu assure sur la marche suivre. A quelques semaines seulement du rendez-vous lectoral, le consensus peine stablir entre les diffrents compartiments du rgime.

La premire semaine du mois en cours a rvl lampleur du clivage au sommet, avec une ligne de fracture qui semble indiquer un dsaccord entre le chef dtat-major, Ahmed Gad Salah, et le patron du Dpartement du renseignement et de la scurit (DRS), le gnral de corps darme Mohamed Mdine, dit Toufik.
Le secrtaire gnral de lex-parti unique, Amar Saadani, sen est pris vertement au patron des services secrets : Toufik nest pas en position de dire oui ou non la candidature du prsident Bouteflika la prochaine prsidentielle. Dans labsolu, la phrase peut passer pour celle dun politique cherchant limiter linfluence des services dans lchance lectorale ; dans les faits, elle apparat comme une squence dans la confrontation. Une sortie qui a surpris par sa virulence, certes, mais qui vient surtout confirmer des bruits ayant dj couru sur le sujet.

Le chef dtat-major par ailleurs vice-ministre de la Dfense nationale par la grce dune nomination dcide lors du dernier remaniement ministriel si prompt ragir pour rappeler lordre ceux qui se risquent critiquer larme, brandissant la fameuse ligne rouge, a observ loccasion un bien curieux silence qui autorise toutes les interprtations. Muet mais pas inactif, cependant. Alors que la crise a franchi un seuil sensible, il reoit la candidate la prsidentielle, la prsidente du Parti des travailleurs, Louisa Hanoune, pour parler politique.
Largument selon lequel la demande daudience avait t formule depuis septembre dernier par Mme Hanoune ne peut empcher des lectures au-del des aspects protocolaires. Au demeurant, il faudra bien nous expliquer comment, pourquoi et en vertu de quels usages des choses politiques devaient se discuter avec le chef dtat-major. Ce qui est sr, cest que larme, travers son premier responsable, sinvite dans le dbat sur la prsidentielle et devient, curieusement, un interlocuteur dans larne politique. Est-il missionn ? Par qui et dans quel objectif ? Il a assur son hte du jour, Louisa Hanoune, que linstitution militaire ne simmisce pas dans les affaires politiques ! Eclatant paradoxe.
Selon le gnral la retraite Hocine Benhadid, Gad Salah entretient une proximit pour le moins intresse avec le cercle prsidentiel.


La sainte alliance

Dans la bouche dun ancien chef de la 3e Rgion militaire et nanmoins commandant la 8e Division blinde, le propos est lourd de sens. Il affirme avec certitude que Gad Salah est instrumentalis par Bouteflika. Est-il alors un chef militaire quidistance des forces politiques en prsence ou bien est-il lhomme dun clan ?
En tout cas, dans le bras de fer qui se joue dans le srail, Gad Salah apparat comme lhomme sur lequel sappuie le cercle prsidentiel. Au-del du cumul des postes chef dtat-major et vice-ministre de la Dfense nationale , il jouit de larges pouvoirs lui permettant denvoyer la retraite de hauts grads et de neutraliser toute opposition interne. Ses entrevues rgulires (plus rgulires que celle du Premier ministre, Abdelmalek Sellal) avec le prsident Bouteflika, du moins officiellement, le mettent de facto, et linstitution quil reprsente, au devant de la scne. Avec la dernire squence layant runi avec Louisa Hanoune, lhomme, tout en ritrant que larme reste lcart du jeu politique, place linstitution au cur de la bataille.

Le chef dtat-major (74 ans), qui tait sur le point de partir la retraite, a connu une ascension fulgurante grce Abdelaziz Bouteflika, une sainte alliance tant ne entre El Mouradia et les Tagarins.
Contrairement la situation de 2003 o le chef dtat-major dalors, Mohamed Lamari, tait ouvertement oppos la rlection de Abdelaziz Bouteflika pour un second mandat, le chef de lEtat conscient du rle prpondrant dans les arrangements politiques a plac un homme de confiance la tte de larme. Un choix qui savre judicieux la veille dune lection prsidentielle incertaine, o le clan prsidentiel joue sa survie.


Hacen Ouali



El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Election prsidentielle : Quel rle pour larme ?




04:23 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,