> >

[] [ ]

Procuration pour un mandat en viager

(Tags)
 
Sil doit postuler pour un 4e mandat, Ce que Bouteflika devra faire Emir Abdelkader 0 2014-01-23 11:09 AM
Renoncez un 4e mandat Emir Abdelkader 0 2013-12-05 02:20 PM
Algrie : opration quatrime mandat pour Bouteflika Emir Abdelkader 0 2013-12-02 02:28 PM
Un front pour faire barrage un 4e mandat de Bouteflika Emir Abdelkader 0 2013-03-31 02:40 PM
Bouteflika ne se prsentera pas pour un quatrime mandat selon Ali Benflis Emir Abdelkader 0 2012-11-28 04:37 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-02-16
 
:: ::

  Emir Abdelkader   
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Procuration pour un mandat en viager

Procuration pour un mandat en viager




Quelles que pourraient tre les volutions possibles dans le rapport entre les divers acteurs du srail, le systme est dsormais arriv son terme. Vouloir le prolonger est une hrsie. Quel danger pourrait tre raisonnablement invoqu pour diffrer la transition dmocratique ? Le seul danger est justement de la diffrer



Grave et incertain moment que ce prlude llection prsidentielle davril 2014. La situation est certes indite. Elle suggre nanmoins un parallle frappant avec lune des squences les plus sanglantes de la guerre de Libration nationale : lpisode de la sinistre OAS et du putsch manqu des gnraux, en 1961.
Terrifis lide de devoir quitter lAlgrie, les ultras de lAlgrie franaise se jettent avec lnergie du dsespoir dans une ultime bataille, faisant fortement vaciller les fondements mmes de la Ve Rpublique.

A quelques dcennies dintervalle, avec des acteurs algriens cette fois, lhistoire semble se rpter. Disons plutt quelle bgaie. En effet, affol par une fin de rgne imminente, le clan prsidentiel se met la manuvre, empruntant les voies douteuses de la diversion et du chantage. Ni le bilan dsastreux ni luvre de la nature ne semblent les modrer dans leur soif du pouvoir. Ds leur arrive, Bouteflika et sa cour se sont peu peu constitus en vritable systme dans le systme, satellisant les institutions et enveloppant le pays dune toile rticulaire maffieuse. Un nouveau pas vient dtre franchi dans cette attitude de dfiance arbore depuis peu.
Le conflit ne porte pas sur les ides ou les projets ; il oppose une caste tout ce qui est de nature contrarier ses desseins.
Le protg sinsurge contre son protecteur, expression dun syndrome de Stockholm invers. Le clan fustige les agissements du DRS en oubliant de prciser quil en est le principal bnficiaire. Omission qui enlve au propos toute porte crdible et le relgue au registre troit du rglement de comptes.

De mme, la supercherie qui consiste sapproprier tardivement les thmes chers lopposition dmocratique ou se dcouvrir de la sympathie pour des personnalits jadis perscutes. Les convictions ne naissent jamais de lagnsie et de lhystrie.
Nul ne sest dailleurs laiss abuser, excepts ceux qui y puisent prtexte soulager leur conscience dune collusion secrte encombrante.
Prendre ainsi le risque de diviser linstitution militaire, voire le pays, est une entreprise pour le moins dangereuse. Il ne sagit nullement dun alignement ou de quelque parti pris. Notre position sur linstitution militaire ne souffre aucune ambigut : nous avons toujours plaid pour une arme forte, moderne, unie et subordonne un pouvoir politique dmocratiquement mandat. Linquitude est grande de voir nouveau notre pays sombrer dans la msaventure. Surtout dans un contexte rgional explosif et une mondialisation qui ne connat aucune barrire ni ne sencombre de la lgalit internationale

A-t-on perdu le sens de la mesure au point de vouloir riger la draison en raison dEtat ? Faire preuve de lucidit et de patriotisme aujourdhui cest se rendre lvidence que ce dbordement inhabituel est rvlateur de lincapacit du systme grer ses propres contradictions. Choisir lenttement et le passage en force, cest accepter de perdre toute habilitation dire le droit. Et, du mme coup, donner argument et lgitimit lanarchie et la dsobissance.
Quelles que pourraient tre les volutions possibles dans le rapport entre les divers acteurs du srail, le systme est dsormais arriv son terme. Vouloir le prolonger est une hrsie.
Quel danger pourrait tre raisonnablement invoqu pour diffrer la transition dmocratique ? Le seul danger est justement de la diffrer. A maintes occasions, invitation a t faite Bouteflika de graver son nom dans lhistoire en engageant rsolument une transition dmocratique. Hlas, la grande uvre, il prfre la petite histoire faite dintrigue et darrogance, celle-l mme qui finit au mieux dans la dsutude et loubli.

Jai honte. Jai honte pour nos dirigeants. Jai honte pour nos lites. Jai honte devant tant dindiffrence et dimpuissance. A travers son histoire douloureuse, le peuple algrien a toujours fait montre de grandeur. Grandeur de lesprit, grandeur de lengagement et grandeur dans laptitude surmonter les pires difficults. Pourquoi vouloir en faire un peuple corvable, corruptible, colonisable ? Cest incontestablement dans cette grandeur quil a puis ressources et ressort dans sa longue marche pour la libert et le progrs. Est-il besoin de rappeler quun peuple libre, matre de son destin, est lunique garant de la prosprit et de la souverainet du pays ? Il est possible de renouer avec lpope glorieuse de nos prdcesseurs. Il suffirait de se dpartir de nos rancurs et gosmes.
Les acteurs du changement et les patriotes sincres, o quils soient et au-del la diversit de leurs opinions, doivent en urgence se retrouver en congrs national afin dvaluer la situation et jeter les bases dun renouvellement de la perspective historique en Algrie. Il sagit de dfinir les contours dune transition pacifique et ngocie. Cette initiative ne se pose pas en concurrence avec llection prsidentielle, qui se tiendra normalement en avril prochain. Au contraire, elle peut en tre le complment, lencadrement ncessaire qui apportera sens et crdit cette lection. Il suffit pour cela que les candidats sengagent, en cas dlection, mettre en uvre les recommandations du congrs national. Larticulation de ces deux moments est le fondement dune garantie mutuelle. Une dynamique double polarit est le meilleur gage pour une issue pacifique et dmocratique la crise. Ce dispositif offre lavantage daller vers le changement sans violence et sans bouleverser totalement lordre constitutionnel ni ldifice institutionnel.
LAlgrie a besoin de stabilit et de libert. Elle a tout autant besoin dun homme du juste milieu, celui qui brisera les chanes sans dresser les chafauds. Un homme qui saura rassembler et mobiliser les Algriennes et les Algriens autour dun seul objectif : la reconstruction du pays. Cet homme existe. Il en existe mme plusieurs. Les meilleures comme les pires perspectives soffrent nous. Il faut dsormais choisir.


Djamel Zenati. Militant de lopposition dmocratique



'El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Procuration pour un mandat en viager




10:17 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,