> >

[] [ ]

Idriss, le chef dtat-major de lArme syrienne libre, limog

(Tags)
 
Libye : larme repousse une attaque contre le sige de ltat-major Emir Abdelkader 0 2014-02-07 07:01 PM
Le chef de lopposition syrienne attendu Moscou Emir Abdelkader 0 2014-02-04 12:44 PM
Reddition de 200 rebelles larme syrienne prs de Damas Emir Abdelkader 0 2014-01-06 12:24 PM
comment on devient chef dEtat en Algrie Emir Abdelkader 0 2013-07-13 03:16 PM
Libye : le chef d'tat-major dmissionne aprs des violences Benghazi Emir Abdelkader 0 2013-06-10 05:26 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-02-17
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,947 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Idriss, le chef dtat-major de lArme syrienne libre, limog

Idriss, le chef dtat-major de lArme syrienne libre, limog

Le chef dtat-major de lArme syrienne libre (ASL), Slim Idriss, a t limog dimanche, a annonc dans un communiqu officiel le Conseil militaire suprieur (CMS) qui chapeaute cette coalition rebelle luttant contre le rgime syrien.
Le CMS a dcid lunanimit dans sa runion du 16 fvrier de limoger Slim Idriss de son poste de chef dtat-major et de nommer sa place le brigadier gnral Abdel al-Ilah al-Bachir, a annonc le colonel Qassem Saadeddine, entour dautres membres du CMS, dans une vido diffuse sur internet.
Il a invoqu la paralysie au sein de ltat major au cours des derniers mois, la ncessit de le restructurer et les difficults que rencontre la rvolution syrienne face au rgime du prsident Bachar el-Assad.

Une source au sein de lopposition syrienne a confirm dimanche lAFP le limogeage de Slim Idriss, assurant que le principal reproche fait au gnral, nomm en dcembre 2012, est la mauvaise distribution des armes aux rebelles sur le terrain, en plus des erreurs et dune ngligence dans les combats et de son loignement des soucis des insurgs.

LASL tait la premire coalition rebelle forme lors de la militarisation de la rvolte en Syrie pour tenter de renverser le rgime de Bachar el-Assad.
Soutenue par les pays occidentaux et considre comme la rbellion modre, elle sest par la suite affaiblie en raison de divisions en son sein et de lapparition de jihadistes mais aussi dautres coalitions rebelles, notamment linfluent Front islamique.
Plusieurs brigades, islamistes et non islamistes, continuent toutefois de se rclamer de lASL, qui dsigne dsormais plus la rbellion quune coalition bien structure.

Abdel Ilah al-Bachir est le chef du conseil militaire rebelle pour la rgion de Qouneitra, dans le sud de la Syrie. Il avait dsert larme rgulire en 2012.
Son fils a t tu dans les combats au dbut de lanne, selon la page Facebook de lASL.

En perte de vitesse face aux islamistes et jihadistes ces derniers mois, cette coalition avait reu son coup le plus dur en dcembre dernier lorsque Washington et Londres avaient dcid de suspendre leurs aides non ltales, aprs la prise de siges de lASL et de ses dpts darmes prs de la frontire turque par des islamistes.
Dbut dcembre, le Front islamique avait annonc quitter ltat-major de lASL, affirmant quil ne le reprsentait plus, accentuant encore plus le morcellement de la rbellion.
celle-ci est ne aprs la rpression sanglante par le rgime de la rvolte pacifique dclenche en mars 2011, poussant dserteurs et civils prendre les armes.

Le rgime Assad affirme pour sa part combattre ce quil qualifie de terroristes dans cette guerre qui a fait plus de 140.000 morts selon lObservatoire syrien des droits de lhomme (OSDH).
Les quelques groupes rebelles qui continuent dtre chapeauts par lASL reconnaissent que cette arme na jamais eu le soutien quelle rclamait. Les pays occidentaux refusent en effet de fournir les armes aux rebelles, par crainte de les voir tomber entre les mains des jihadistes.
A lt, les Amricains avaient annul une frappe contre le rgime, accus davoir men une attaque chimique prs de Damas ayant fait des centaines de morts, au grand dam des rebelles qui espraient un changement dans lquilibre de forces. Depuis, les insurgs ont subi revers aprs revers, larme reprenant un grand nombre de leurs bastions.
(Afp)






 

()


: 1 ( 0 1)
 

Idriss, le chef dtat-major de lArme syrienne libre, limog




05:15 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,