> >

[] [ ]

Algrie : la prsidentielle des "premiers venus" ?

(Tags)
 
" " " " "" "" Emir Abdelkader 0 2013-09-12 10:13 PM
"" "" "" Emir Abdelkader 0 2013-07-27 12:55 AM
"" .. "" "" Emir Abdelkader 0 2013-04-18 11:56 PM
" " "": " " Emir Abdelkader 0 2013-01-29 06:58 PM
"""""""" 18 2012-05-19 06:10 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-02-18
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Algrie : la prsidentielle des "premiers venus" ?

Algrie : la prsidentielle des "premiers venus" ?

Pendant la priode lectorale en Algrie, "Jeune Afrique" vous propose une revue de presse des titres arabophones. Entre les bruits de couloirs, les scoops politiques et autres coups d'clats, la vie mdiatique du pays ne manque pas de piquant.
Premier tirage de la presse quotidienne algrienne, Echourouq, dat du 17 fvrier, consacre un dossier "la fivre lectorale". Un mois aprs la convocation du corps lectoral le 17 janvier 2014 par le prsident Abdelaziz Bouteflika, 106 postulants la candidature ont fait part de leur intention de se prsenter au scrutin en dposant une lettre manuscrite auprs du ministre de lIntrieur pour avoir droit aux formulaires de parrainage (60 000 citoyens rpartis sur, au moins, 25 des 48 wilayas du pays ou 600 lus). "Un phnomne sans prcdent" note Echourouq qui se rfre la prcdente prsidentielle, en avril 2009, durant laquelle 13 personnes avaient postul. Le Conseil constitutionnel nayant valid que six candidatures.
Le quotidien a appel la rescousse sociologues, juristes et politologues pour tenter dexpliquer ce phnomne. Ainsi, selon lcrivain et chercheur Mohamed Arezki Ferad, lengouement pour la prsidentielle nest pas un phnomne de mode mais la consquence dune dvalorisation de la fonction politique, dont la responsabilit incomberait, en grande partie, aux gouvernants actuels et passs. Pour Youcef Hantabli, professeur de sociologie luniversit dAlger, ce phnomne est li "aux dsintrt du citoyen pour la chose politique. Cela a ouvert la porte des comportements totalement indits chez nous, parmi lesquels la possibilit du premier venu ("men Habba oua dab", en version originale)." Quant au juriste Amar Khebaba, il estime que si "les critres de candidatures la magistrature suprme sont dfinis par la loi, cette dernire en a occult plusieurs linstar du cursus scolaire et universitaire ou encore de lexprience politique." Me Khebaba relve cependant que seule une poigne de postulants pourra satisfaire lobligation de parrainages.
Echourouq nous apprend par ailleurs que le gnral la retraite Mohand Tahar Yala sest vu refuser une demande de formulaires de parrainage supplmentaires par le ministre de lIntrieur. Au communiqu de presse courrouc de son staff de campagne, la direction des Liberts publiques, du ministre de lIntrieur, a rpliqu vertement que le candidat Yala avait reu les 60 000 formulaires et quil en demandait 100 000 autres. "Nous lui avons propos 1 000 quil a refuss."


>> Lire aussi : ces militaires qui y pensent en se rasant
Quoiqu'il en soit, pour Me Samir Benmouffok, cet engouement pour la prsidentielle sexplique aussi par "la simplicit des conditions poses par la Constitution" pour postuler la candidature. "La prochaine rvision du texte fondamental devrait intgrer de nouveaux critres pour postuler la magistrature suprme". La condition, selon lui, pour que la prsidentielle ne se transforme pas en "une chance totalement folklorique".
La presse en effervescence
La presse quotidienne arabophone tire quelques 2 millions dexemplaires par jour, ingalement rpartie entre une trentaine de titres. Trois mastodontes se distinguent avec un tirage quotidien faire plir denvie : Echourouq (750 000) El Khabar (600 000) et En Nahar (400 000), le reste des titres reprsentant un tirage cumul 250 000 exemplaires. Le contenu est ingale mais cette presse est "gnralement bien informe" et prise par les gorges profondes algriennes qui linondent en scoops en matire politique ou scuritaire.
C.O.

 

()


: 1 ( 0 1)
 

Algrie : la prsidentielle des "premiers venus" ?




06:25 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,