> >

[] [ ]

Le Prsident Bouteflika fustige les attaques contre le DRS

(Tags)
 
Le prsident Bouteflika conforte le patron du DRS et dnonce un complot contre lArme Emir Abdelkader 0 2014-02-19 11:28 AM
Aprs Toufik, attaques contre Sad Bouteflika, O va lAlgrie ? Emir Abdelkader 0 2014-02-12 08:37 AM
Prsidentielle du 17 avril : Benouari contre la rgle 51/49 et ne comprend pas les attaques contre Emir Abdelkader 0 2014-02-06 01:17 PM
Aprs les attaques contre lAlgrie,Mohammed VI calme le jeu Emir Abdelkader 0 2013-08-23 10:49 PM
Des attaques israliennes, amricaines et franaises contre Echourouk TV Emir Abdelkader 0 2013-03-03 08:34 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-02-19
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Le Prsident Bouteflika fustige les attaques contre le DRS

Le Prsident Bouteflika fustige les attaques contre le DRS




Le prsident de la Rpublique, Abdelaziz Bouteflika, a rendu publique une dclaration l'occasion de la clbration de la Journe nationale du chahid, lue en son nom par le ministre des Moudjahidine, Mohamed-CherifAbbas dans laquelle il aborde les relations entre les diffrentes institutioins de la Rpublique dont nous publions de larges extraits.:
...Alors que nos concitoyens n'avaient pas encore inhum les chouhada qui ont pri dans le crash d'un avion militaire prs d'Oum El Bouaghi, des dclarations irrflchies de certaines hautes personnalits publiques, relayes par des commentaires de tous bords, ont donn matire, aux mdias nationaux et trangers, des commentaires et des supputations attentatoires l'unit de l'Arme nationale populaire.
Les adversaires, occultes et dclars, exploitent cette situation prjudiciable pour tenter d'imposer la thse du conflit interne au sein de l'Arme nationale populaire en prsentant le Dpartement du renseignement et de la scurit (DRS) comme une structure agissant en violation des rgles qui rgissent ses missions et attributions. Cette perception des ralits dnue d'objectivit impose, tous les responsables, un effort urgent et efficient pour qu'il soit immdiatement mis fin cet tat de fait.
Nul n'est en droit, quelles que soient ses responsabilits, de se placer ou de mettre ses activits et dclarations au-dessus des dispositions de la Constitution et des lois de la Rpublique. Nul n'est en droit d'attenter aux fondements de l'difice rpublicain ni aux acquis. Nul n'est en droit de rgler ses comptes personnels avec les autres au dtriment des intrts suprmes de la nation tant l'intrieur qu' l'extrieur du pays.
L'heure n'est plus l'insulte ni l'invective. Concentrons-nous sur ce qu'il y a de mieux pour notre nation.
Le Dpartement du renseignement et de la scurit doit continuer excuter ses missions et attributions que lui confre la loi.

Le DRS doit continuer ses missions
Partie intgrante de l'Arme nationale populaire, ce dpartement accomplit ses missions dans le cadre de la loi et conformment aux textes rgissant ses activits.
Ces quelques rappels ont pour objectif de raffirmer clairement que, contrairement aux allgations et aux spculations rapportes par voie de presse prjudiciables la stabilit de l'Etat et de l'Arme nationale populaire, le Dpartement du renseignement et de la scurit reste pleinement mobilis pour la bonne excution des missions qui lui incombent, l'instar des autres composantes de l'Arme nationale populaire.
Compte tenu des menaces tangibles qui psent prsentement sur l'Algrie, au regard des situations scuritaires actuelles ses frontires, je demande tous les responsables concerns de prendre toutes les mesures requises, afin de rtablir la bonne mesure de concertation et de saine coopration tous les niveaux et de faire en sorte que chaque responsable et chaque structure agissent conformment aux dispositions rglementaires qui rgissent leurs activits, dans l'intrt suprme du pays.
Depuis les succs remports contre le flau terroriste, l'Arme nationale populaire et les services de scurit restent et resteront toujours la cible de forces hostiles et des Etats qui les encouragent affaiblir le rempart patriotique qu'ils constituent face aux desseins hostiles visant l'Algrie et son peuple.
Cette forme de dstabilisation vise, aujourd'hui, crer des distorsions et paralyser les activits de dfense et de scurit nationales. Elle vise, surtout, l'Arme nationale populaire et, au-del, l'Etat national.
Les conflits fictifs foments entre les structures de l'Arme nationale populaire relvent d'un processus de dstabilisation bien labor par tous ceux que le poids de l'Algrie et son rle dans la rgion drangent.
Ce processus peut, malheureusement, tre favoris par le comportement irresponsable des uns et le manque de maturit des autres, sous l'influence des diffrents volets de la guerre mdiatique mene prsentement contre l'Algrie, la prsidence de la Rpublique, l'Arme nationale populaire et le Dpartement du renseignement de la scurit.
Face ce danger qui est perceptible, l'ensemble des responsables doivent mobiliser leur conscience patriotique et rduire toutes les formes de tensions qui viendraient survenir entre eux. Il y va de l'avenir de l'Etat, de sa dfense et de sa scurit.
Le contexte politique et social dans lequel nous voluons l'approche de l'lection prsidentielle, marqu par la confusion qui a gagn les scnes politique et mdiatique et suscit l'apprhension des citoyens sous l'effet des manoeuvres de dsinformation internes et externes, arguant de l'existence suppose, entre les hautes institutions du pays, de conflits aux consquences redoutables sur la scurit et la stabilit, m'oblige exprimer ce qu'il me revient de dire afin de rtablir les choses dans leur juste perspective.
Le peuple algrien a russi, grce son courage et ses sacrifices, viter de justesse l'anantissement de la nation, but recherch par le flau terroriste qui a gnr d'incommensurables pertes en vies humaines.
La nation, grce son engagement patriotique, a pu retrouver ses valeurs ancestrales de rsistance contre toutes les formes d'oppression et imposer les valeurs communes de paix et de rconciliation nationale, partages par l'immense majorit des Algriens.
Nous sommes tous, en tant que citoyens, responsables de la prservation de ces acquis qui ont, par la grce d'Allah le Tout-Puissant, permis l'Algrie de dpasser la phase critique et de s'engager dans la bataille du dveloppement crateur d'emplois, de croissance et de richesse.
Nous sommes tous impliqus, chacun en fonction de ses responsabilits, dans le combat pour la consolidation de ces acquis et pour le renforcement des capacits de la nation.
Il est tout fait clair que l'Algrie, qui a retrouv ses capacits et sa place dans le concert des nations, continue de dranger, tout comme elle a drang, hier, par son combat librateur qui a triomph, grce Dieu, puis grce au sacrifice suprme consenti par nos valeureux martyrs, l'abngation de glorieux moudjahidine de l'Arme de libration nationale et la dtermination de tout un peuple.

Attention danger!
Aujourd'hui, certains semblent avoir choisi d'emprunter des chemins sinueux, en oubliant le devoir patriotique l'gard de la patrie, qui demeure l'un des prceptes de la Rvolution de Novembre.
Face ces nouveaux dangers, gnrs par la division, la rivalit entre des visions antagoniques, la fitna gnre par des divergences d'opinions, nous devons, tous ensemble, en tant que citoyens, retrouver l'esprit patriotique vital, pour empcher toute atteinte la stabilit de la nation. Les positions affiches par les uns et les autres peuvent s'inscrire dans le cadre de la libert d'expression, consacre par la Constitution. Mais quand ces opinions, dont certaines sont inspires par des vecteurs hostiles l'Algrie, tentent de crer des confusions et dvelopper des thses subversives sur l'existence de conflits entre des institutions de la Rpublique, tous les citoyens doivent prendre conscience du danger de dstabilisation vhicul par de telles dmarches qui relvent de l'opration d'intoxication et de manipulation des faits.
Comme tous les citoyens peuvent le constater, travers la lecture et le suivi des informations, des efforts soutenus et multiformes sont dploys pour crer la confusion et gnrer la peur, ressasser la thse des soi-disant conflits entre les institutions constitutionnelles, entre la prsidence de la Rpublique et d'autres institutions, au sein du ministre de la Dfense nationale et entre des composantes de l'Arme nationale populaire.
L'objectif vis est d'affaiblir l'Algrie qui, grce prcisment la cohsion existant entre ses diffrentes institutions, a russi consolider l'Etat en proie au flau terroriste et rtablir la paix et la stabilit sans lesquelles aucun dveloppement n'est possible.
Je demande, en vertu de mes pouvoirs de prsident de la Rpublique, ministre de la Dfense nationale et chef suprme des forces armes, tous les citoyens de prendre conscience des vritables enjeux qui se cachent derrire les opinions et les commentaires, faits au nom de la libert d'expression, mais qui visent, en ralit, des objectifs autrement plus sournois, ciblant la stabilit et l'affaiblissement du systme de dfense et de scurit nationales.
Les citoyens doivent savoir que l'appareil de scurit nationale, au sujet duquel des commentaires de tous genres et provenances sont mis, est rgi par des textes rglementaires qui dfinissent clairement ses missions et attributions, tant au niveau de l'Etat qu'au sein du ministre de la Dfense nationale. Dans la pratique en vigueur dans tous les pays, il est procd, quand le besoin l'exige, des restructurations adaptes. C'est dans cet esprit que j'ai dcid, en 2006, une structuration de l'appareil de scurit nationale.
Les structurations mises en oeuvre dans d'autres pays ne donnent lieu aucun commentaire alarmiste et subjectif. En Algrie, certains, par leur lecture subjective et malintentionne des faits, veulent prsenter de telles structurations comme la preuve de l'existence d'une crise au sein de l'Etat ou du ministre de la Dfense nationale.
Je demande tous les citoyens et, particulirement, aux citoyens qui occupent des fonctions au sein de l'Etat, au niveau civil ou militaire, de prendre conscience des enjeux et d'agir, chacun dans sa position, pour la consolidation de la stabilit et de la paix qui sont le bien commun de tous les Algriens.
Les citoyens qui ont l'honneur de servir le peuple, grce aux fonctions qu'ils occupent, se doivent de se hisser au niveau de responsabilit qu'impose la dfense de l'intrt gnral.
C'est le devoir qui l'impose, en cette priode qui doit permettre aux Algriens d'exprimer leur volont en toute souverainet.
Comme j'ai eu le souligner, prcdemment, nul n'est en droit, quelles que soient ses responsabilits, de s'en prendre aux institutions constitutionnelles du pays qui ne font qu'accomplir leur devoir au service de la nation.
Alors que nous allons vers un important rendez-vous, savoir l'lection prsidentielle du 17 avril prochain qui constitue une nouvelle tape cense permettre l'Algrie de consolider ses acquis dans tous les domaines, qu'il s'agisse de l'Etat de droit, du renforcement de la pratique dmocratique, du respect des droits de l'homme ou de la justice sociale et du dveloppement conomique travers l'ensemble du territoire national, les responsabilits qui sont les miennes ne sauraient m'autoriser conclure cette dclaration sans m'adresser l'ensemble du peuple algrien qui s'apprte choisir son Prsident parmi les candidats en lice.
Je tiens lui dire toute ma confiance en sa maturit, sa clairvoyance et en la justesse du choix qui sera le sien.

La prsidentielle, une preuve
J'appelle toutes les parties concernes par la prochaine lection prsidentielle, savoir la Commission nationale d'observation des lections, les services concerns de l'administration publique, les formations politiques, les organisations de masse, les organisations de la socit civile, les mdias publics et privs, les candidats et les lecteurs, s'lever, chacune selon ce que lui dictent ses obligations et son rle, au niveau de ce que le sens des responsabilits citoyennes dicte en termes de respect dlibr et conscient, des devoirs qu'implique une citoyennet qu'anime l'amour du bien de la patrie et de son peuple, pour favoriser le droulement d'une lection prsidentielle durant laquelle prvaudra la civilit.
Ce scrutin est important en ce sens qu'il constituera une preuve qui indiquera le niveau de maturit dmocratique du peuple algrien tout entier. Il s'agit, en consquence, d'un dfi relever en assurant le succs de l'opration lectorale dans le cadre d'une comptition loyale et sereine, et de la confrontation de projets de socit censs rpondre aux attentes lgitimes des citoyens, de faon ce que le vainqueur soit celui que le peuple algrien souverain se choisira comme Prsident.
Notre objectif est la prservation de ce pays pour les gnrations actuelles et futures et le parachvement de l'dification de l'Etat o prvaudra la pleine citoyennet, l'Etat des institutions dont les responsables s'engagent respecter dans la lettre comme dans l'esprit, la Constitution et les lois de la Rpublique, et faire preuve de dvouement et d'abngation au service du dveloppement et du progrs du pays, un Etat au service exclusif du vaillant peuple algrien, tout entier, un Etat o il ne sera plus permis que perdure l'arbitraire bureaucratique anim par l'esprit de lucre et d'enrichissement illicite aux dpens du citoyen et de l'Etat, ni de mettre les missions et les moyens humains et matriels des institutions au service de clientles claniques ou d'en user des fins gostes, partisanes ou sectaires pernicieuses, aux dpens du vaillant peuple algrien qui a tout consenti pour sa patrie et tant donn qu'il mrite que ses serviteurs fassent, tous, preuve de loyaut son gard et veillent jalousement prserver sa fiert et sa dignit.
Ce message s'adresse aux uns et aux autres avec toute la franchise que me dictent la sacralit de la Constitution et la fidlit aux sacrifices des chouhada. Je m'incline avec dfrence la mmoire de ceux qui nous ont prcds tout en souhaitant l'Algrie davantage de dignit et de fiert.



(APS)





 

()


: 1 ( 0 1)
 

Le Prsident Bouteflika fustige les attaques contre le DRS




08:40 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,